Martine Boyer-Hémon
Avocat en droit social · Hauts-de-seine
quote
Avec Doctrine, j’ai une personne en plus dans mon équipe

Avocat en droit de la santé et spécialiste en droit du travail, Maître Martine Boyer-Hémon assiste ses clients devant les juridictions civiles, administratives et pénales. Pour Maître Boyer-Hémon, se spécialiser est un avantage concurrentiel pour trouver de nouveaux clients sur un marché par ailleurs tendu. Elle revient sur son choix de travailler avec Doctrine pour gagner en pertinence, structurer une vraie équipe opérationnelle et relever ce challenge.

Structurer une équipe opérationnelle et spécialisée

Après avoir été généraliste pendant 20 ans, Maitre Boyer-Hémon s’est spécialisée en droit Social pour graduellement se concentrer sur les accidents du travail et le contentieux médical. Selon la nature de l’affaire, elle est amenée à plaider devant différentes juridictions.

“Lorsqu’on cherche à vraiment se spécialiser, il est essentiel d’avoir facilement accès à l’information la plus fraîche sur les questions de droit que l’on traite. Doctrine offre la possibilité d’être immédiatement pertinent pour défendre les intérêts de mes clients. Je ne passe pas à côté d’une information qui pourrait changer le cours de ma plaidoirie.”

Elle précise “l’itinérance devient un nouveau mode de travail pour les avocats. L’essentiel n’est pas de passer du temps au cabinet, mais de rencontrer les clients et les prospects dans leurs entreprises. Doctrine m’accompagne parfaitement dans cette mobilité.”

Exerçant en individuel mais accompagnée de 3 stagiaires, elle cherche avant tout à s’équiper des outils qui permettront à son équipe de gagner en pertinence et en efficacité. Grâce aux décisions similaires (décisions de référence et d’espèces récentes reprenant les mêmes motifs), Maître Boyer-Hémon peut approfondir sa réflexion au-delà de la jurisprudence initialement consultée.

“Doctrine me donne l’impression d’avoir quelqu’un en plus dans mon équipe. La richesse fonctionnelle offerte par la plateforme crée un échange continu autour des questions de droit qui m’importent. C’est précis, réactif et rapide.”

Gagner en efficacité pour traiter plus de dossiers

Avec en moyenne 4 dossiers traités par semaine et une volonté d’accroître son portefeuille client, Maître Boyer-Hémon doit gagner en efficacité sur la construction de la stratégie de défense de ses clients. Les textes de loi évoluant rapidement dans sa spécialité, elle s’appuie sur l’outil de comparaison de loi de Doctrine pour rapidement visualiser les modifications apportées à un texte, applicables dans le contexte de l’affaire traitée. Elle précise que “le gain de temps est inestimable. Je fais en 5 minutes ce qui pouvait me prendre 5 à 10 fois plus de temps.”

Face au volume de décisions de justice consultées toutes les semaines, Martine Boyer-Hémon précise que “la difficulté est d’aller tout de suite à l’essentiel et se couper du travail répétitif et chronophage. Grâce au sommaire de décisions, Doctrine me permet de très simplement me déplacer dans une décision pour me rendre directement aux informations qui m’intéressent : discussions, motifs, etc. Je gagne là aussi un temps précieux.”

Valoriser son expertise pour trouver de nouveaux clients

Pour trouver de nouveaux clients, Me Boyer-Hémon utilise sa page avocat qui recense l’ensemble de ses décisions de justice par domaine du droit et juridiction. Sur un marché très concurrentiel où de nombreux avocats ont les mêmes spécialités, elle précise que “cette page rassure immédiatement le client et le met dans un climat de confiance. Il voit que je suis experte d’un domaine et que je saurai le conseiller au mieux. C’est tellement efficace que je l’ai même mise en signature de mail.”

L’intérêt de ces pages avocats est double pour Me Boyer-Hémon puisqu’elles mettent aussi en lumière les compétences de confrères régulièrement croisés ou arrivants sur de nouvelles affaires. “Grâce aux pages Avocat, je peux m’informer sur les confrères avec lesquels je suis amenée à être ou auxquels je suis souvent confrontée. Connaître leur stratégie de défense peut me permettre de bâtir la mienne de manière plus fine.”

Elle conclut “notre profession doit évoluer avec les nouvelles technologies. Doctrine représente cette évolution.”