Nicole Radius

Droit du travail · Strasbourg

quote
Toutes mes conclusions passent par le Document Analyzer

Nicole Radius est associée avocate du cabinet Lamey Avocats, structure à taille humaine maîtrisant le droit des affaires, le droit du travail et de la famille. Concentrée sur les problématiques de droit du travail et droit des successions, elle a prêté serment en 1992 et exerce au sein du cabinet depuis 2006.

Avec de nombreux contentieux à gérer en parallèle, qui impliquent des allers-retours constants avec la partie adverse, elle nous explique comment le Document Analyzer lui permet de gagner un temps considérable et de vérifier en un coup d'oeil l'interprétation faite par l'adversaire des sources citées dans des conclusions.

Un gain de temps inestimable

L'analyse des conclusions représente une part non négligeable du temps passé à préparer un contentieux. Il faut bien entendu rédiger ses propres écritures et être irréprochable dans la manière de citer les sources juridiques sur lesquelles l'argumentaire s'appuie. Mais il est aussi essentiel de vérifier en détail l'ensemble des sources citées par la partie adverse, pour mieux comprendre sa stratégie.

Pour les professionnels du droit, ce travail est encore souvent manuel. Il faut aller chercher une par une les décisions et législations citées et comprendre lesquelles analyser en priorité, en fonction du nombre de commentaires sur le sujet et de la récence de l'information : une tâche qui est donc extrêmement chronophage et fastidieuse. D'autant plus que "chaque mot, chaque virgule comptent et doivent être discutés" comme aime à le rappeler Maître Radius.

Elle poursuit : "si vous prenez des conclusions citant une trentaine de jurisprudences, cela représente normalement une matinée de travail. Avec le Document Analyzer, je gagne jusqu'à 40% de temps de recherche par jeu de conclusions."

L'assurance de ne pas passer à côté de l'information qui fera la différence

Pour répondre au mieux aux besoins de ses clients, Maître Radius examine minutieusement les fondements juridiques cités par son adversaire. Elle se doit de vérifier leur applicabilité et bien en comprendre l'interprétation pour pouvoir répliquer correctement et appuyer sur les points de droit les plus sujets à interprétation.

Cela nécessite de passer du temps à chercher et lire la jurisprudence associée, en naviguant dans des textes denses et longs, et dans le cadre de procédures qui s'étendent sur la durée. Elle ne peut pas se permettre de manquer une information qui pourra changer le cours d'une affaire, qu'il s'agisse d'une décision très commentée qui lui aurait échappée, de revirements jurisprudentiels ou législatifs, voire de fausse jurisprudence citée par la partie adverse - "une jurisprudence introuvable n'a pas sa place dans le dossier !" insiste-t-elle. Il est également essentiel de comprendre si la jurisprudence est adaptée au cas d'espèce et si d'autres arrêts existent en ce sens.

Elle nous explique : "je fais davantage confiance à une intelligence artificielle pour vérifier des conclusions, même les miennes, afin de ne jamais passer à côté d'une information clé".

Rester au plus près de la jurisprudence

Alors que le travail des conclusions traditionnel impose une analyse figée, le travail de l'avocat exige de se tenir informé des nouvelles versions de décisions et lois et de savoir appréhender ces changements de manière proactive.

Le Document Analyzer permet de suivre l'évolution des jurisprudences et législations citées de façon dynamique, par l'intermédiaire des dossiers. C'est devenu une habitude pour Maître Radius : en effet, enregistrer des décisions dans un dossier sur Doctrine crée automatiquement une alerte liée aux contenus sauvegardés. Elle qui exploite déjà beaucoup la fonctionnalité d'alertes, notamment pour se tenir informée sur les actualités juridiques des entreprises qui l'intéressent, peut désormais être informée instantanément par mail en cas d'évolution jurisprudentielle ou législative sur les contentieux en cours. Cela lui est d'autant plus utile lorsqu'elle rencontre dans les conclusions de la partie adverse une jurisprudence qu'elle connaît mal ou qui s'avère opportuniste, comme c'est souvent le cas en droit du travail.

Enfin, la possibilité de télécharger en un clic l'ensemble des décisions citées dans un jeu de conclusions lui permet de classer facilement toutes les pièces du dossier sur son ordinateur et de le transmettre très rapidement au tribunal lorsqu'elle doit plaider.

Maître Radius conclut : "Le Document Analyzer est devenu mon réflexe n°1 dès que je travaille sur mes conclusions ou celles de la partie adverse."

Retrouvez la Page Doctrine de Maître Nicole Radius ici.

Demandez une démonstration gratuite

Comprenez par vous même pourquoi plus de 4 000 avocats et juristes utilisent Doctrine tous les jours pour gagner en temps et en pertinence dans leurs recherches juridiques.

Plus de témoignages de clients Doctrine