Olivier Bonneau

Droit de l'immobilier · Paris

quote
Doctrine est indispensable pour analyser la jurisprudence globale mais surtout locale

Quand on a l'habitude de travailler d'une certaine manière, il peut être déstabilisant de faire différemment. En cela, mettre en place un nouvel outil n'a rien d'un long fleuve tranquille.

Faire en sorte qu'il devienne un réflexe au quotidien, pour plus de 50 collaborateurs, est souvent un pari supplémentaire.

C'est pourtant le défi qu'a décidé de relever le cabinet Rivière Avocats Associés, à l'initiative d'Olivier Bonneau, avocat-associé depuis plus de 10 ans.

Dans cette interview, il explique les raisons du choix d'utiliser Doctrine et nous emmène dans les coulisses de l'adoption de l'outil par son équipe.

Cabinet presque centenaire, Rivière Avocats Associés est particulièrement reconnu dans les domaines du droit de l'immobilier et du patrimoine auprès de ses clients, collectivités territoriales, professionnels de l'immobiliers et investisseurs, présents sur tout le territoire.

Un nouvel outil désormais indispensable à leur arsenal documentaire

"Je travaille depuis longtemps avec de nombreux outils différents. Lorsque Doctrine est apparu sur le marché, ça ne les a pas effacés : bien au contraire, ça les a complétés." Pour Maître Bonneau, Doctrine est venu ajouter un corde à leur arc et a assuré au cabinet une force documentaire inaccessible auparavant.

C'est en premier lieu l'exhaustivité qui a pesé dans le choix d'utiliser Doctrine. "L'accès à un nombre exceptionnellement élevé de références devant toutes les juridictions, judiciaires ou administratives, est essentiel pour un cabinet comme le nôtre." Pour eux, accéder à toute l'information disponible garantit une sécurité juridique supplémentaire : un atout indiscutable sur le marché.

Capter des signaux faibles indétectables autrement

Le métier d'avocat implique de se préoccuper du présent, mais aussi beaucoup de préparer l'avenir. A ce titre, Maître Bonneau se remémore une anecdote, symptomatique de la capacité à détecter des tendances qui passeraient sous le radar autrement.

"Nous avons pu deviner, à la lecture des différentes décisions égrenées au fil des années, que la juridiction compétente pour statuer sur un litige en matière éolienne était prête à passer un message très clair aux opérateurs présents sur le territoire en interdisant une pratique. Nous avons pu donner un warning à nos clients sur le fait que le juge puisse devenir plus restrictif. Quelques mois plus tard, une décision en ce sens devant cette juridiction là est effectivement intervenue. Nous avons pu anticiper ces éléments avant que cela ne soit opposable."

La granularité de la recherche permet de capter des tendances de fond, indécelables sinon alors même que l'impact sur ses clients est énorme.

Comprendre des tendances juridictionnelles locales

Le droit immobilier exige une compréhension très fine des enjeux locaux. Les sujets ne seront pas les mêmes à Lyon, à Marseille ou encore à Nice.

"Nous ne sommes pas un cabinet de place, nous travaillons sur tout le territoire. A ce titre, Doctrine est intéressant pour analyser la jurisprudence globale mais surtout locale. C'est essentiel de pouvoir plonger dans un univers juridictionnel qui va donner des décisions un peu différentes selon les spécificités locales."

En filtrant leurs requêtes par juridiction et ville, ses collaborateurs accèdent en quelques clics à tout le panorama contentieux géographique. Ils parviennent à une finesse d'analyse hors norme et peuvent fournir à leurs clients les conseils les plus pointus, adaptés aux contextes locaux.

Une adoption par les collaborateurs réussie en moins d'une semaine

La démarche de mise en place de Doctrine a été simple et directe : passée une courte phase de test, la formation, organisée par petits groupes et sur-mesure par rapport aux problématiques du cabinet en droit immobilier, a permis d'entériner rapidement le dispositif.

Outre la "simplicité déconcertante de l'outil" mise en lumière pendant la formation, Maître Bonneau insiste aussi sur l'utilité de celle-ci pour pérenniser l'utilisation de l'outil. En tant qu'associé, il était essentiel pour lui de garantir l'adoption par ses équipes pour rentabiliser le plus vite possible l'investissement du cabinet. En cela, les sessions ont permis d'installer durablement l'outil dans le fonctionnement quotidien de ses collaborateurs.

Aujourd'hui, il peut s'assurer au quotidien de l'utilisation qui est faite de Doctrine au travers des alertes créées par son équipe. "On voit bien que nos collaborateurs créent régulièrement de nouveaux thèmes de recherche, qu'ils les enrichissent au fur et à mesure." Au-delà du gain de temps sur le suivi de l'actualité juridique, c'est un moyen simple de contrôler la bonne adoption du nouvel outil. Il conclut : "nous sommes dans une logique de performance autant que de confiance : il n'y a pas de raison que les gens ne l'utilisent pas."

Demandez une démonstration gratuite

Comprenez par vous même pourquoi plus de 4 000 avocats et juristes utilisent Doctrine tous les jours pour gagner en temps et en pertinence dans leurs recherches juridiques.

Plus de témoignages de clients Doctrine