Arrêté du 8 octobre 2007 fixant les règles d'organisation générale et la nature des épreuves de l'examen professionnel prévu à l'article 14 du décret n° 2007-1448 du 8 octobre 2007 relatif à la fusion des corps des secrétaires administratifs d'administration centrale et des secrétaires administratifs des affaires sanitaires et sociales, à la création du corps des secrétaires administratifs des services déconcentrés du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle et à l'intégration des fonctionnaires appartenant à ce corps dans celui des secrétaires administratifs relevant des ministres chargés des affaires sociales

Texte intégral


Le ministre du travail, des relations sociales et de la solidarité et le ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique,
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat ;
Vu le décret n° 95-681 du 9 mai 1995 fixant les conditions d'inscription des candidats aux concours d'accès à la fonction publique de l'Etat par voie télématique ;
Vu le décret n° 2007-1448 du 8 octobre 2007 relatif à la fusion des corps des secrétaires administratifs d'administration centrale et des secrétaires administratifs des affaires sanitaires et sociales, à la création du corps des secrétaires administratifs des services déconcentrés du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle et à l'intégration des fonctionnaires appartenant à ce corps dans celui des secrétaires administratifs relevant des ministres chargés des affaires sociales,
Arrêtent :

Article 1


L'examen professionnel prévu à l'article 14 du décret susvisé comporte une épreuve écrite unique d'admission. La liste des candidats autorisés à concourir est arrêtée par l'autorité responsable de l'organisation de l'examen.

Article 2


L'épreuve écrite mentionnée à l'article 1er comporte trois études de situation :
- la première concernant les interventions publiques dans le domaine du travail ;
- la deuxième portant sur les interventions publiques dans les domaines de l'emploi, de la formation professionnelle et de l'insertion professionnelle et sociale ;
- et la troisième relative à l'administration générale.
Sur la base des documents fournis, le candidat traite le ou les questionnaire(s) à choix multiple qui lui est (sont) soumis, et qui est (sont) suivi(s) de questions appelant des réponses courtes relatives aux problématiques posées par chaque étude de situation. Ces dernières peuvent faire appel aux capacités d'analyse et de synthèse du candidat en vue de la rédaction d'un texte court (durée : trois heures).

Article 3


Le jury de l'examen professionnel, dont les membres sont nommés par arrêté du ministre chargé du travail, comprend, outre un(e) président(e) membre du corps de l'inspection générale des affaires sanitaires et sociales ou du corps de l'inspection du travail :
- trois fonctionnaires de catégorie A en fonctions dans les services déconcentrés des ministères chargés du travail et de la santé ;
- un fonctionnaire de catégorie A en fonctions à l'administration centrale du ministère chargé du travail ou de celui chargé de la santé.
Le jury peut s'adjoindre des correcteurs associés, qui peuvent être des fonctionnaires de catégorie A ou des agents non titulaires occupant des emplois de niveau équivalent.
En cas d'empêchement ou d'absence du président, le jury est présidé par celui de ses membres qui a acquis le plus d'ancienneté dans le grade le plus élevé.

Article 4


L'examen est ouvert par arrêté du ministre chargé du travail.

Article 5


Les dates et modalités d'inscription à l'examen et la liste des centres d'examen sont fixées par arrêté du ministre chargé du travail.

Article 6


Les candidats admis à se présenter à l'examen sont convoqués individuellement. Toutefois, le défaut de réception de la convocation ne saurait engager la responsabilité de l'administration.
Les épreuves ont lieu sous la surveillance d'une commission composée du directeur régional du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle chargé de l'organisation du centre de concours, président, ou de son représentant, et d'agents publics, dont au moins un de catégorie A.

Article 7


Le sujet de l'épreuve est le même pour tous les centres ; il est placé sous pli cacheté et adressé à chacun d'entre eux ; ces plis ne doivent être ouverts qu'en présence des candidats.

Article 8


A l'ouverture de la séance, il est donné lecture aux candidats du texte de la loi du 23 décembre 1901 réprimant les fraudes dans les examens et concours publics.
Toute communication des candidats entre eux ou avec l'extérieur, sous quelque forme que ce soit, est formellement interdite pendant la durée de l'épreuve.
Il est également interdit aux candidats de consulter des documents non mentionnés sur leur convocation et d'utiliser une calculatrice électronique quand ce n'est pas expressément autorisé par la convocation.
Toute fraude, tentative de fraude ou infraction au règlement de l'examen entraîne l'exclusion, sans préjudice d'éventuelles sanctions pénales ou disciplinaires.
Aucune sanction immédiate n'est prise en cas de constatation du flagrant délit. Le surveillant responsable établit un rapport qu'il transmet au jury.
L'exclusion de l'examen est prononcée par le jury qui peut, en outre, proposer au ministre chargé du travail l'interdiction temporaire ou définitive de se présenter à tout examen ou concours dont la responsabilité de l'organisation lui incombe, sans préjudice d'éventuelles sanctions pénales ou disciplinaires.

Article 9


Au début de l'épreuve écrite, le président de la commission de surveillance ouvre, en présence des candidats, le pli cacheté contenant ladite épreuve.
Les compositions sont rédigées sur des feuilles fournies par l'administration.
Ces compositions ne doivent comporter aucun signe permettant l'identification du candidat. Tout candidat qui enfreint cette interdiction fera l'objet d'une décision d'exclusion de l'examen par le jury, sans préjudice d'éventuelles sanctions pénales ou disciplinaires
A la clôture de l'épreuve, les candidats remettent leur composition aux membres de la commission de surveillance.
Les compositions sont placées dans une enveloppe qui est immédiatement cachetée et revêtue de la signature des membres de la commission de surveillance.
Les opérations de la commission font, par ailleurs, l'objet d'un procès-verbal qui est transmis à la direction de l'administration générale et de la modernisation des services en même temps que le pli contenant les compositions.

Article 10


A l'issue de l'épreuve unique d'admission, le jury établit, par ordre alphabétique, la liste des candidat(e)s définitivement admis(es) à l'examen professionnel d'accès au corps des secrétaires administratifs des services déconcentrés du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle.

Article 11


Le présent arrêté sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 8 octobre 2007.

Le ministre du travail, des relations sociales

et de la solidarité,

Pour le ministre et par délégation :

Par empêchement du directeur

de l'administration générale

et de la modernisation des services :

La chef de service,

I. Moures

Le ministre du budget, des comptes publics

et de la fonction publique,

Pour le ministre et par délégation :

Par empêchement du directeur général

de l'administration et de la fonction publique :

Le sous-directeur,

G. Parmentier

0 Commentaire

Aucun commentaire indexé par Doctrine ne cite cette loi

3 Décisions


    1Cour d'appel d'Angers, 1ère chambre a, 16 juin 2009, n° 08/01850
    Confirmation

    COUR D'APPEL D'ANGERS 1 re CHAMBRE A FV/IM ARRET N° 218 AFFAIRE N° : 08/01850 Ordonnance du 03 Juillet 2008 du Tribunal de Grande Instance d'ANGERS n° d'inscription au RG de première instance 08/0331 ARRET DU 16 JUIN 2009 APPELANT : LE SIAEP – SYNDICAT INTERCOMMUNAL D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE DU SEGREEN XXX représenté par la SCP CHATTELEYN ET GEORGE, avoués à la Cour assisté de M e Anne-Sophie GOUEDO, avocat au barreau de LAVAL INTIMES : LE GAEC DU PEUPLIER « La Baudouinière » – XXX Monsieur D X « La Baudouinière » – XXX Madame E Y épouse X « …

     Lire la suite…
    • Alimentation en eau·
    • Eau potable·
    • Expropriation·
    • Périmètre·
    • Syndicat·
    • Protection·
    • Expertise·
    • Procédure civile·
    • Mesure d'instruction·
    • Exploitation

    2Tribunal administratif de Rouen, 7 mai 2009, n° 0801343, SOCIETE BOLUDA LE HAVRE SAS
    Rejet Tribunal administratif : Annulation

    TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE ROUEN N° 0801343 ___________ SOCIETE BOLUDA LE HAVRE SAS ___________ M me A-B Rapporteur ___________ M me Guillet-Valette Rapporteur public ___________ Audience du 16 avril 2009 Lecture du 7 mai 2009 ___________ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif de ROUEN (3 e Chambre) CNIJ : 14-02-01 49-04-03 50-025 Code publication : C Vu la requête, enregistrée le 13 mai 2008, présentée pour la SOCIETE BOLUDA LE HAVRE SAS, dont le siège est XXX, par M e Marguet ; la SOCIETE BOLUDA LE HAVRE SAS demande au Tribunal : …

     Lire la suite…
    • Remorquage·
    • Port maritime·
    • Sociétés·
    • Justice administrative·
    • Agrément·
    • Conformité·
    • Personnel navigant·
    • Travail·
    • Communauté européenne·
    • Abroger

    3Cour d'appel de Rennes, 16 janvier 2015, n° 13/04770, SYNDICAT INTERCOMMUNAL
    Infirmation

    Chambre del'Expropriation ARRÊT N° 8 R.G : 13/04770 XXX C/ SYNDICAT INTERCOMMUNAL D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE (SIAEP) DU SEGREEN Infirme la décision déférée dans toutes ses dispositions, à l'égard de toutes les parties au recours Copie exécutoire délivrée le : à : REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 16 JANVIER 2015 Arrêt prononcé publiquement le 16 Janvier 2015 par mise à disposition au greffe, date indiqué à l'issue des débats : 09 Janvier 2015 par Madame GROS, Président nommé pour trois ans par Ordonnance de Monsieur Le Premier …

     Lire la suite…
    • Expropriation·
    • Lisier·
    • Fumier·
    • Stockage·
    • Périmètre·
    • Alimentation en eau·
    • Eau potable·
    • Engrais·
    • Bande·
    • Protection
    Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
    Vous avez déjà un compte ?

    0 Document parlementaire

    Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

    Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.