Arrêté du 20 janvier 2004 relatif au titre professionnel de calorifugeur tôlier en isolation industrielle

Texte intégral


Le ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité,
Vu le décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience pour la délivrance d'une certification professionnelle ;
Vu le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles ;
Vu le décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l'emploi ;
Vu l'arrêté du 25 novembre 2002 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités, compétences du titre professionnel de calorifugeur tôlier en isolation industrielle ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel calorifugeur tôlier en isolation industrielle ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative métallurgie des 27 et 28 novembre 2003,
Arrête :

Article 1

Le titre professionnel calorifugeur tôlier en isolation industrielle est créé (ancien intitulé : monteur en isolation industrielle).

Il est délivré dans les conditions prévues par l'arrêté du 25 novembre 2002 susvisé.


Il est classé au niveau V de la nomenclature des niveaux de formation, telle que définie à l'article 2 du décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 susvisé, et dans le domaine d'activité 254 s (code NSF).


Le titre professionnel de calorifugeur tôlier en isolation industrielle est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de deux années à compter de la publication du présent arrêté.

Article 2


Le référentiel d'emploi, d'activités, compétences et le référentiel de certification du titre professionnel de calorifugeur tôlier en isolation industrielle sont disponibles dans tout centre AFPA ou centre agréé.

Article 3


Le titre professionnel de calorifugeur tôlier en isolation industrielle est composé de trois unités constitutives dont la liste suit :
1. Poser des isolants en isolation industrielle ;
2. Monter des revêtements en isolation industrielle ;
3. Préfabriquer des revêtements en isolation industrielle.
Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 25 novembre 2002 susvisé.

Article 4


L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.

Article 5


La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié ainsi que son annexe au Journal officiel de la République française.

Article Annexe


A N N E X E


INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES
Intitulé :
Titre professionnel : calorifugeur tôlier en isolation industrielle.
Ancien intitulé : monteur en isolation industrielle.
Niveau : V.
Code NSF : 254 s.


Résumé du référentiel d'emploi


A partir d'un dossier technique et/ou d'un relevé de cotes sur site, le calorifugeur tôlier en isolation industrielle conduit, en large autonomie, l'ensemble des opérations (traçage, débit, formage) de préfabrication des revêtements (enveloppes) en atelier.
Sur site, il pose différents types d'isolants (cellulaires, fibreux) afin d'isoler thermiquement des ensembles chaudronnés et des tronçons de tuyauteries et monte des revêtements (préfabriqués et/ou du commerce) afin d'assurer une protection mécanique, de s'opposer à l'infiltration de l'eau et d'obtenir une présentation esthétique de l'ouvrage.
Avant de réaliser ces opérations, il peut être amené à déposer et récupérer partiellement le calorifugeage existant.
Les ouvriers travaillant à l'isolation des bâtiments ne rentrent pas dans le cadre de cet emploi-type.


Capacités attestées et descriptif
des composantes de la certification
1. Poser des isolants en isolation industrielle


Démonter le calorifuge.
Tracer un contour de pièces planes par reproduction d'un gabarit ou par tracés géométriques simples.
Débiter et poser les isolants fibreux.
Débiter, ajuster et poser les isolants cellulaires.
Confectionner un pare-vapeur.


2. Monter des revêtements en isolation industrielle


Tracer un contour de pièces planes par reproduction d'un gabarit ou par tracés géométriques simples.
Tracer l'emplacement des supports, des organes de contrôle et de régulation.
Débiter une tôle de matériau courant à la cisaille à main.
Percer à la perceuse portative.
Moulurer des tôles à l'aide de moulureuses (bordeuses) manuelles.
Rouler, cintrer des tôles à l'aide de machines manuelles.
Assembler les éléments de revêtements.


3. Préfabriquer des revêtements en isolation industrielle


Relever des cotes sur site, les reporter sur un croquis.
Tracer un contour de pièces planes par reproduction d'un gabarit ou par tracés géométriques simples.
Tracer différents solides et intersections.
Débiter une tôle de matériau courant à la cisaille à main.
Débiter une tôle de matériau courant à la cisaille électrique portative.
Débiter une tôle de matériau courant à la cisaille guillotine, à la cisaille à levier en butée ou au tracé.
Poinçonner des pièces manuellement ou mécaniquement.
Rouler, cintrer des tôles à l'aide de machines électriques.
Moulurer des tôles à l'aide de moulureuses (bordeuses) manuelles.
Sertir des tôles à l'aide de machines manuelles.
Tomber un bord.
Plier à la machine universelle.
Assembler à blanc, ajuster les éléments de revêtement.


Secteurs d'activités ou types d'emploi
accessibles par le détenteur du titre


Fabrication de générateurs de vapeur-chaudronnerie nucléaire et chaudronnerie-tuyauterie.
Fabrication de réservoirs et citernes métalliques.
Construction et réparation navale.
Fabrication de fours et de brûleurs.
Codes ROME :
42124 - Ouvrier(ère) de l'étanchéité et de l'isolation.
44114 - Chaudronnier(ère)-tôlier.
44134 - Tuyauteur(euse) industriel(elle).
Réglementation de l'activité :
Néant.
Autorité responsable de la certification :
Ministère chargé de l'emploi.
Bases légales et réglementaires :
Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale ;
Décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 ;
Arrêté du 25 novembre 2002.

Fait à Paris, le 20 janvier 2004.

Pour le ministre et par délégation :

La déléguée générale à l'emploi

et à la formation professionnelle,

C. Barbaroux

0 Commentaire

Aucun commentaire indexé par Doctrine ne cite cette loi

0 Décision

Aucune décision indexée sur Doctrine ne cite cette loi.

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.