Arrêté du 14 décembre 2004 relatif au titre professionnel de gouvernant(e) en hôtellerie

Texte intégral


Le ministre de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale,
Vu le décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience pour la délivrance d'une certification professionnelle ;
Vu le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles ;
Vu le décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l'emploi ;
Vu l'arrêté du 25 novembre 2002 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités, compétences du titre professionnel de gouvernant(e) en hôtellerie ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel de gouvernant(e) en hôtellerie ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative transport, commerce et services du 3 juin 2004,
Arrête :

Article 1

Le titre professionnel de gouvernant (e) en hôtellerie est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de cinq ans à compter du 18 décembre 2014, au niveau IV et dans le domaine d'activité 334 t (code NSF).

Article 2

Le référentiel d'emploi, d'activité, de compétences et le référentiel de certification sont disponibles sur le site www.emploi.gouv.fr.

Article 3

Le titre professionnel de gouvernant (e) en hôtellerie est composé des deux unités constitutives suivantes :

1. Organiser et planifier le travail de ses équipes au service des étages.

2. Contrôler la qualité de la production du service des étages et animer les équipes de son secteur.

Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 9 mars 2006 susvisé.

Article 3 bis

Les titulaires des certificats de compétences professionnelles obtenus antérieurement à la date d'entrée en vigueur du présent arrêté modificatif sont réputés avoir obtenu les nouveaux certificats de compétences professionnelles selon le tableau figurant ci-dessous :

GOUVERNANT (E) EN HÔTELLERIE

(arrêté du 14 décembre 2004 modifié)

GOUVERNANT (E) EN HÔTELLERIE

(présent arrêté)

Organiser le travail des équipes du service des étages d'un établissement hôtelier ou parahôtelier et contrôler la qualité de la production

Organiser et planifier le travail de ses équipes au service des étages

Animer le personnel des étages et répondre aux attentes des clients par une communication adaptée, y compris en anglais

Contrôler la qualité de la production du service des étages et animer les équipes de son secteur

Article 5


L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.

Article 6


La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié ainsi que son annexe au Journal officiel de la République française.

Article Annexe

INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL
AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES


Intitulé : gouvernant (e) en hôtellerie.
Niveau : IV.
Code NSF : 334 t.


Résumé du référentiel d'emploi


Sur le secteur attribué par sa hiérarchie, le (la) gouvernant (e) en hôtellerie détermine les moyens humains et matériels nécessaires aux prestations de nettoyage et d'entretien. Il (elle) gère les stocks et les approvisionnements de linge, de produits et de consommables. Il (elle) organise et planifie les interventions, réalise l'ouverture et la fermeture du service des étages. Dans le cadre des standards de qualité définis par l'établissement et à partir des consignes de sa hiérarchie, il (elle) coordonne et contrôle le travail du personnel chargé du nettoyage et de l'entretien des chambres, des lieux publics et des locaux de service. Pour des demandes particulières liées au déroulement du séjour, il (elle) est amené (e) à intervenir directement auprès de la clientèle, y compris en anglais.
Sous couvert de sa hiérarchie, le (la) gouvernant (e) en hôtellerie assure l'accueil et l'intégration des nouveaux employés au sein de son service. Il (elle) forme aux techniques et procédures de travail et régule les relations interpersonnelles des effectifs dont il (elle) a la responsabilité. Il (elle) anime son secteur en veillant à maintenir le dynamisme et la motivation de ses équipes.
Si les prestations de nettoyage et d'entretien des locaux sont sous-traitées, il (elle) contrôle l'application et le respect du cahier des charges. Dans le cadre d'une teinturerie intégrée ou du service teinturerie proposé à la clientèle, il (elle) peut être associé (e) à la responsabilité du fonctionnement du service.
Le (la) gouvernant (e) en hôtellerie veille à la sécurité de l'établissement, des personnes et des biens dans la limite de ses attributions. Il (elle) respecte les mesures définies par l'établissement pour l'application de la politique de responsabilité sociétale de l'entreprise (RSE).
Le (la) gouvernant (e) en hôtellerie travaille au service des étages d'un établissement hôtelier ou d'un établissement d'hébergement parahôtelier. Il (elle) travaille seul (e) ou en équipe, sous la responsabilité et la supervision de sa hiérarchie.
L'emploi exige un rythme de travail soutenu tout au long de la journée avec des pics d'activité. Il peut être exercé pour une société prestataire de services dans le cadre de prestations externalisées. Même si leur amplitude quotidienne varie selon les organisations, les horaires sont généralement continus et englobent des temps de travail les week-ends et les jours fériés. Le port d'un uniforme est fréquent et défini par l'établissement.


Capacités attestées et descriptif
des composantes de la certification


1. Organiser et planifier le travail
de ses équipes au service des étages


Planifier, répartir et clôturer la production du service des étages.
Prévoir pour son secteur le linge, les matériels, les produits et les consommables.


2. Contrôler la qualité de la production
du service des étages et animer les équipes de son secteur


Contrôler les chambres, les lieux publics et les locaux de service de l'établissement.
Assurer l'interface avec les clients et les services de l'établissement.
Accueillir et intégrer des collaborateurs dans son service.
Animer et former le personnel de son secteur.


Compétences transversales de l'emploi
(le cas échéant)


Communiquer avec la hiérarchie, les collaborateurs et la clientèle de l'établissement.
Appliquer et faire appliquer les règles d'hygiène, de sécurité et de protection de la santé au travail dans la réalisation des travaux au service des étages.


Secteurs d'activités ou types d'emploi
accessibles par le détenteur du titre


Les différents secteurs d'activités concernés sont principalement :
- hôtels et résidences de tourisme ;
- hôtels non classés ;
- résidences hôtelières ;
- villages vacances ;
- maisons de retraite ;
- maisons de repos ;
- établissements de santé ;
- hôtellerie de plein air ;
- parcs résidentiels de loisirs ;
- prestataire de services.
Les types d'emplois accessibles sont les suivants :
- gouvernant (e) en hôtellerie ;
- gouvernant (e) d'hôtel ;
- gouvernant (e) en établissement hôtelier ;
- gouvernant (e) d'étage ;
- aide gouvernant/ aide gouvernante en hôtellerie.
Code ROME :
G1503-Management du personnel d'étage.
Réglementation de l'activité :
Néant.
Autorité responsable de la certification :
Ministère chargé de l'emploi.
Bases légales et réglementaires :
Code de l'éducation, articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;
Arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Arrêté du 8 décembre 2008 relatif au règlement général des sessions de validation conduisant au titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.
La réglementation applicable à ce titre professionnel est mise en œuvre à compter du 18 décembre 2014.

Fait à Paris, le 14 décembre 2004.

Pour le ministre et par délégation :

La déléguée générale à l'emploi

et à la formation professionnelle,

C. Barbaroux