Article R145-3 du Code de commerce

Les références de ce texte avant la renumérotation du 27 mars 2007 sont les articles : Décret n°53-960 du 30 septembre 1953 - art. 23-1 (Ab), Décret 53-960 1953-09-30 art. 23-1 al. 1 à 6

Entrée en vigueur le 27 mars 2007

Est codifié par : Décret 2007-431 2007-03-25 JORF 27 mars 2007

Les caractéristiques propres au local s'apprécient en considération :
1° De sa situation dans l'immeuble où il se trouve, de sa surface et de son volume, de la commodité de son accès pour le public ;
2° De l'importance des surfaces respectivement affectées à la réception du public, à l'exploitation ou à chacune des activités diverses qui sont exercées dans les lieux ;
3° De ses dimensions, de la conformation de chaque partie et de son adaptation à la forme d'activité qui y est exercée ;
4° De l'état d'entretien, de vétusté ou de salubrité et de la conformité aux normes exigées par la législation du travail ;
5° De la nature et de l'état des équipements et des moyens d'exploitation mis à la disposition du locataire.
Document AnalyzerAffiner votre recherche
Entrée en vigueur le 27 mars 2007
1 texte cite l'article

Commentaires


1Le deplafonnement du loyer du bail commercial
www.hemera-avocats.fr · 22 janvier 2023

[…] Article L 145-34 du Code de commerce […] Des caractéristiques du local par des travaux (article R145-3 du Code de commerce) : augmentation de la surface des locaux, création d'une terrasse…

 Lire la suite…

2Effets des améliorations et des travaux lors du renouvellement
Gouache Avocats · 1er décembre 2022

Le régime des améliorations (R 145-8 du Code de commerce) prévaut sur celui des modifications des caractéristiques des locaux (R 145-3 du Code de commerce). Les travaux qualifiés de modifications notables des caractéristiques des lieux loués constituent un motif de déplafonnement au premier renouvellement (article R 145-3 du code de commerce). Les travaux qualifiés d'améliorations constituent un motif de déplafonnement au deuxième renouvellement (article R 145-8 du code de commerce).

 Lire la suite…

3Loyer du bail renouvelé et réduction de la surface de vente
Cabinet Neu-Janicki · 29 mai 2022

[…] Selon l'article R. 145-3 du Code de commerce, les caractéristiques propres au local s'apprécient notamment en considération de l'importance des surfaces respectivement affectées à la réception du public, à l'exploitation ou à chacune des activités diverses qui sont exercées dans les lieux et de ses dimensions, de la conformation de chaque partie et de son adaptation à la forme d'activité qui y est exercée.

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cet article
Vous avez déjà un compte ?

1Tribunal de grande instance de Paris, Loyers commerciaux, 20 novembre 2013, n° 13/07486

[…] — des facteurs locaux de commercialité, — des prix couramment pratiqués dans le voisinage, en retenant tant les valeurs de marché que les valeurs fixées judiciairement, en application des dispositions des articles L 145-33 et R 145-3 à R 145-8 du code de commerce, * de rendre compte du tout et donner son avis motivé, * de dresser un rapport de ses constatations et conclusions.

 Lire la suite…
  • Loyer·
  • Facteurs locaux·
  • Sociétés civiles immobilières·
  • Modification·
  • Renouvellement·
  • Bail renouvele·
  • Expert·
  • Code de commerce·
  • Consignation·
  • Commerce

2Tribunal de grande instance de Paris, Loyers commerciaux, 23 novembre 2007, n° 07/05868

[…] — des facteurs locaux de commercialité, — des prix couramment pratiqués dans le voisinage, en retenant tant les valeurs de marché que les valeurs fixées judiciairement, en application des dispositions des articles L 145-33 et R.145-3 à R.145-7 du code de commerce, * de rendre compte du tout et donner son avis motivé, * de dresser un rapport de ses constatations et conclusions,

 Lire la suite…
  • Loyer·
  • Bail renouvele·
  • Renouvellement·
  • Expert·
  • Date·
  • Extrajudiciaire·
  • Valeur·
  • Montant·
  • Code de commerce·
  • Effets

3Cour d'appel de Paris, Pôle 5 - chambre 3, 7 mars 2012, n° 10/15691
Infirmation partielle

[…] Le juge des loyers a retenu que les travaux de communication entre les locaux donnés à bail à la société Les studios de Saint Ouen et ceux qu'elle loue à un autre bailleur et réalisés au cours du bail expiré justifiaient le déplafonnement du loyer sur le fondement des dispositions de l'article R 145-3 du code de commerce .

 Lire la suite…
  • Loyer·
  • Bailleur·
  • Renouvellement·
  • Sociétés·
  • Expert·
  • Communication·
  • Clause·
  • Modification·
  • Principal·
  • Preneur
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cet article
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire sur cet article.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.