Article L218-2 du Code de la consommation

La référence de ce texte avant la renumérotation du 1 juillet 2016 est l'article : Code de la consommation - art. L137-2 (Ab)

Entrée en vigueur le 1 juillet 2016

Est créé par : Ordonnance n°2016-301 du 14 mars 2016 - art.

Est codifié par : Ordonnance n°2016-301 du 14 mars 2016 - art.

L'action des professionnels, pour les biens ou les services qu'ils fournissent aux consommateurs, se prescrit par deux ans.

Document AnalyzerAffiner votre recherche
Entrée en vigueur le 1 juillet 2016
1 texte cite l'article

1Newslettre cabinet DEJEAN PRESTAIL décembre 2022 - actualité juridique du mois
Me Sophie Prestail · consultation.avocat.fr · 23 janvier 2023

[…] Le SDC ne peut se prévaloir de la prescription biennale de l'article L 128-2 du code de la consommation et ne peut opposer celle de l'article L 218-2 du même code à un professionnel ayant fourni un service au SDC

 Lire la suite…

2Convention d’honoraires proposée par l’avocat : attention aux clauses abusives !
Village Justice · 9 décembre 2022

La Cour de cassation a déjà eu l'occasion d'énoncer que les actions en paiement d'honoraires intentées par l'avocat contre son client consommateur sont soumises à la prescription biennale édictée par l'article L. 218-2 du code de la consommation (v. par ex. Cass. 2e civ., 26 mars 2015, n° 14-11.599 ; Cass. 2e civ., 26 mars 2015, n° 14-15.013 ; Cass. 2e civ., 18 avril 2019, n° 18-14.202 pour un avoué). C'est un autre pan du droit de la consommation qu'elle applique ici à la convention d'honoraires d'avocat : celui du droit des clauses abusives. […]

 Lire la suite…

3Précisions sur le point de départ du délai de prescription de l’action en paiement d’un prêt après le décès du débiteur !
Me Maxime Hardouin · consultation.avocat.fr · 9 décembre 2022

En pareille situation, il peut être opportun pour les établissements de crédit de vérifier, lorsque le décès d'un emprunteur survient : - Si la déchéance du terme a été prononcée : Délivrer un acte interruptif de prescription avant l'expiration du délai de prescription de deux ans de l'article L.218-2 du code de la consommation, si les héritiers sont connus ; Prendre rapidement attache avec la chambre des notaires et/ou faire désigner l'Administration des Domaines pour pallier la vacance de la succession afin de délivrer un acte interruptif de […] prescription par la suite ; - Si la déchéance du terme n'a pas été prononcée :

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cet article
Vous avez déjà un compte ?

1Tribunal de commerce de Montauban, 22 mars 2017, n° 2016001738
Cour d'appel : Infirmation partielle

[…] L'action en paiement de la banque contre la caution se prescrivant par deux ans conformément à l'article L 137-2 du Code de la Consommation, les injonctions présentées en septembre 2015 pour une procédure collective datée de juillet 2011, l'action, la prescription est acquise. […] Attendu que d'autre part, que Monsieur Y Z, en sa qualité de gérant de la société BAGALA, est nécessairement une personne avertie et par la même non soumis aux dispositions de l'article 218-2 du Code de la Consommation ;

 Lire la suite…
  • Banque·
  • Engagement·
  • Sociétés·
  • Disproportionné·
  • Prêt·
  • Cautionnement·
  • Biens·
  • Action·
  • Injonction de payer·
  • Financement

2Cour d'appel de Rennes, 2e chambre, 6 mars 2020, n° 15/07939
Infirmation

[…] D'autre part, l'action de la SCI n'étant pas dirigée contre une consommatrice pour des biens ou services qu'elle lui aurait fournis au titre de son activité professionnelle, la prescription biennale de l'article L. 137-2 devenu L. 218-2 du code de la consommation n'est pas applicable.

 Lire la suite…
  • Hypothèque·
  • Prêt·
  • Intérêt·
  • Prescription·
  • Acte·
  • Paiement·
  • Caducité·
  • Mainlevée·
  • Parcelle·
  • Déchéance

3Tribunal de grande instance de Marseille, Juge de l'exécution, 9e chambre civile, 12 janvier 2017, n° 16/05538

[…] Aux termes de l'article L111-4 du code des procédures civiles d'exécution, l'exécution des titres exécutoires mentionnés aux 1° à 3° de l'article L. 111-3 ne peut être poursuivie que pendant dix ans, sauf si les actions en recouvrement des créances qui y sont constatées se prescrivent par un délai plus long. […] Or les créances périodiques nées d'une créance en principal fixée par un titre exécutoire, en raison de la fourniture d'un bien ou d'un service par un professionnel à un consommateur, sont soumises au délai de prescription prévu à l'article L218-2 du code de la consommation, applicable au regard de la nature de la créance.

 Lire la suite…
  • Saisie des rémunérations·
  • Titre exécutoire·
  • Injonction de payer·
  • Exécution·
  • Créance·
  • Dette·
  • Finances·
  • Ags·
  • Commandement·
  • Recouvrement
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cet article
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire sur cet article.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.