Article 261 C du Code général des impôts

Chronologie des versions de l'article

Version01/07/1979
>
Version25/01/1984
>
Version18/06/1987
>
Version23/01/1988
>
Version31/12/1988
>
Version04/07/1992
>
Version18/08/1993
>
Version02/09/1994
>
Version11/04/1997
>
Version31/03/2001
>
Version01/01/2005
>
Version01/01/2007
>
Version10/01/2009
>
Version28/07/2013
>
Version01/01/2020

Les références de ce texte avant la renumérotation sont les articles : Loi n°78-1240 du 29 décembre 1978 - art. 33 (), LOI 78-1240 1978-12-29 ART. 33, ART. 49 FINANCES RECTIFICATIVE POUR 1978

Entrée en vigueur le 1 janvier 2020

Modifié par : LOI n° 2019-1479 du 28 décembre 2019 - art. 33

Sont exonérées de la taxe sur la valeur ajoutée :

1° Les opérations bancaires et financières suivantes :

a.L'octroi et la négociation de crédits, la gestion de crédits effectuée par celui qui les a octroyés, les prêts de titres effectués dans les conditions prévues aux articles L. 211-22 à L. 211-26 du code monétaire et financier et les pensions réalisées dans les conditions prévues par les articles L. 211-27 à L. 211-34 du même code ;

b. La négociation et la prise en charge d'engagements, de cautionnements et d'autres sûretés et garanties ainsi que la gestion de garanties de crédits effectuée par celui qui a octroyé les crédits ;

c. Les opérations, y compris la négociation, concernant les dépôts de fonds, comptes courants, paiements, virements, créances, chèques et autres effets de commerce, à l'exception du recouvrement de créances ;

d. Les opérations, y compris la négociation, portant sur les devises, les billets de banque et les monnaies qui sont des moyens de paiement légaux à l'exception des monnaies et billets de collection ;

e. Les opérations, autres que celles de garde et de gestion portant sur les actions, les parts de sociétés ou d'associations, les obligations et les autres titres, à l'exclusion des titres représentatifs de marchandises et des parts d'intérêt dont la possession assure en droit ou en fait l'attribution en propriété ou en jouissance d'un bien immeuble ou d'une fraction d'un bien immeuble ;

f. La gestion des organismes de placement collectif en valeurs mobilières mentionnés au paragraphe 2 de l'article 1er de la directive 2009/65/ CE du Parlement européen et du Conseil du 13 juillet 2009 portant coordination des dispositions législatives, réglementaires et administratives concernant certains organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) ainsi que des autres organismes de placement collectif présentant des caractéristiques similaires. La liste de ces organismes est fixée par décret. Elle comprend notamment les organismes relevant des paragraphes 1, 2 et 6 de la sous-section 2, du sous-paragraphe 1 du paragraphe 1 ou du paragraphe 2 de la sous-section 3 ou de la sous-section 4 de la section 2 du chapitre IV du titre Ier du livre II du code monétaire et financier ;

g. Les opérations relatives à l'or, autre que l'or à usage industriel, lorsqu'elles sont réalisées par les établissements de crédit, prestataires de services d'investissement, changeurs, escompteurs et remisiers, ou par toute autre personne qui en fait son activité principale ;

2° Les opérations d'assurance et de réassurance ainsi que les prestations de services afférentes à ces opérations effectuées par les courtiers et intermédiaires d'assurances ;

3° Les livraisons à leur valeur officielle de timbres fiscaux et de timbres-poste ayant cours ou valeur d'affranchissement en France.

Entrée en vigueur le 1 janvier 2020
7 textes citent l'article

Commentaires173


BOFiP · 20 mars 2024

[…] Les métaux précieux visés aux d et g du 1° de l'article 261 C du CGI sont également exclus du régime de taxation sur la marge prévu par la directive 2006/112/CE du Conseil du 28 novembre 2006. […] uri=CELEX:32006L0112#d1e39-1-1">directive 2006/112/CE du 28 novembre 2006 relative au système commun de taxe sur la valeur ajoutée et codifiées à l'article 98 A de l'annexe III au code général des impôts (CGI).

 Lire la suite…

www.bensaid-avocats.fr · 16 février 2024

En conséquence, les opérations portant sur les NFTs ne relèvent pas des opérations bancaires ou financières exonérées de TVA sur le fondement du 1° de l'article 261 C du CGI. […] Concernant le régime spéciale de TVA des oeuvres d'art, nous renvoyons à article que nous avions rédigé sur le sujet.

 Lire la suite…

BOFiP · 14 février 2024

Un instrument peut être qualifié de bon au sens du a du 3 de l'article 256 ter du code général des impôts (CGI) si les conditions suivantes sont réunies : il est remis à titre onéreux à son bénéficiaire par son émetteur ou un tiers (intermédiaire, distributeur etc.) […] au sens de l'article 256 ter du CGI. […] Les opérations de change de devises traditionnelles contre ces actifs numériques et inversement, ainsi que les opérations de change entre ces actifs numériques sont exonérées de TVA en application du d du 1° de l'article 261 C du CGI.Pour plus de précisions sur l'assujettissement et la base d'imposition des offres au public de jetons, il convient de se reporter au BOI-RES-TVA-000054. […] article 261 C du CGI.

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cet article
Vous avez déjà un compte ?Connexion

Décisions+500


1Conseil d'Etat, 7 / 9 SSR, du 30 juin 1971, 77252 ! 077630, publié au recueil Lebon
Annulation

[…] que, dans ces conditions, la dame x… est passible, en qualite de producteur par tiers au sens de l'article 261-c precite du code general des impots, de la taxe sur la valeur ajoutee a raison des ventes portant sur le granit achete, soit auxdits artisans, soit a la societe des carrieres du castel ; […]

 Lire la suite…
  • 264 c du c.g.i·
  • Taxes sur le chiffre d'affaires et assimilées·
  • Texte applicable en matière de pénalités·
  • Amendes, penalites, majoration·
  • Personnes et affaires taxables·
  • Producteur par tiers [ art·
  • Contributions et taxes·
  • Texte applicable·
  • Textes fiscaux·
  • Généralités

2Tribunal administratif de Grenoble, 17 novembre 2014, n° 1100294
Rejet Cour administrative d'appel : Rejet

[…] qu'il est constant que les sociétés « Dentistes du Léman » et « Interassur », locataires de XXX, étaient assujetties à la taxe sur la valeur ajoutée ; que la circonstance qu'elles soient exonérées de taxe sur la valeur ajoutée en application respectivement des articles 261-4-1° et 261-C-2° du code général des impôts ne leur fait pas perdre la qualité d'assujetties ; qu'elle ne dispensait donc pas la requérante de facturer de la taxe sur la valeur ajoutée à ses locataires ; que par suite la société requérante n'est pas fondée à soutenir que c'est à tort que l'administration, qui a suffisamment motivé le redressement sur ce point, […]

 Lire la suite…
  • Valeur ajoutée·
  • Impôt·
  • Facture·
  • Immeuble·
  • Droit à déduction·
  • Administration·
  • Grève·
  • Biens·
  • Terme·
  • Livre

3Tribunal de grande instance de Melun, Chambre 1 cabinet 1, 9 mai 2006, n° 98/00543
Cour d'appel : Infirmation partielle

[…] Qu'enfin, la remarque de l'expert concernant l'imposition des recettes au titre de la TVA paraît contraire à l'article 261 C 2º du Code Général des Impôts qui disposent que « sont exonérées de TVA les opérations d'assurance et de réassurance ainsi que /es prestations de service afférentes à ces opérations effectuées par les courtiers et intermédiaires d'assurance.» mais il ressort des conclusions du technicien que cette observation n'a été faite que pour motiver une demande de pièces complémentaires et non justifier la majoration contestée dont le seul fondement était l'écart constaté de chiffre d'affaires ;

 Lire la suite…
  • Contrats·
  • Assurances·
  • Agent général·
  • Rachat·
  • Expert·
  • Sinistre·
  • Compte·
  • Assureur·
  • Police·
  • Valeur
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cet article
Vous avez déjà un compte ?Connexion

Document parlementaire0