Décret n°2004-167 du 20 février 2004 modifiant le décret n° 69-222 du 6 mars 1969 relatif au statut particulier des agents diplomatiques et consulaires.

Texte intégral


Le Président de la République,

Sur le rapport du Premier ministre et du ministre des affaires étrangères,

Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat, et notamment son article 67 ;

Vu le décret n° 69-222 du 6 mars 1969 modifié relatif au statut particulier des agents diplomatiques et consulaires ;

Vu le décret n° 84-961 du 25 octobre 1984 relatif à la procédure disciplinaire concernant les fonctionnaires de l'Etat, modifié par le décret n° 88-583 du 6 mai 1988 et par le décret n° 97-694 du 31 mai 1997 ;

Vu l'avis du premier comité technique paritaire ministériel en date du 19 juin 2003 ;

Le Conseil d'Etat entendu ;

Le conseil des ministres entendu,
Article 1
a modifié les dispositions suivantes
Article 2
a modifié les dispositions suivantes
Article 3
Le Premier ministre, le ministre des affaires étrangères, le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, le ministre de la fonction publique, de la réforme de l'Etat et de l'aménagement du territoire et le ministre délégué au budget et à la réforme budgétaire sont responsables, chacun en ce qui le concerne, de l'application du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.
Par le Président de la République :
Jacques Chirac
Le Premier ministre,
Jean-Pierre Raffarin
Le ministre des affaires étrangères,
Dominique de Villepin
Le ministre de l'économie,
des finances et de l'industrie,
Francis Mer
Le ministre de la fonction publique,
de la réforme de l'Etat
et de l'aménagement du territoire,
Jean-Paul Delevoye
Le ministre délégué au budget
et à la réforme budgétaire,
Alain Lambert

0 Commentaire

Aucun commentaire indexé par Doctrine ne cite cette loi

4 Décisions


    1Tribunal administratif de Rennes, 5 juillet 2011, n° 1102201, SARL X
    Rejet

    TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES N° 1102201 ___________ SARL X SARL X SERVICES ___________ M me Z Juge des référés ___________ Audience du 28 juin 2011 ___________ Ordonnance du 5 juillet 2011 __________ fp/pc RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LE JUGE DES REFERES DU TRIBUNAL, Vu la requête, enregistrée le 10 juin 2011 au greffe du Tribunal, présentée pour la SARL X, dont le siège social est situé au lieudit « XXX » à XXX, représentée par son gérant en exercice et la SARL X SERVICES, dont le siège social est situé au lieudit « XXX » à XXX, représentée par son …

     Lire la suite…
    • Justice administrative·
    • Électricité·
    • Tribunaux administratifs·
    • Achat·
    • Suspension·
    • Sociétés·
    • Service·
    • Réseau·
    • Contrats·
    • Décret

    2CJCE, n° C-311/06, Conclusions de l'avocat général de la Cour, Consiglio Nazionale degli Ingegneri contre Ministero della Giustizia et Marco Cavallera, 28 février…

    CONCLUSIONS DE L'AVOCAT GÉNÉRAL M. M. POIARES MADURO présentées le 28 février 2008 ( 1 ) Affaire C-311/06 Consiglio Nazionale degli Ingegneri contre Ministero della Giustizia et Marco Cavallera «Reconnaissance des diplômes — Directive 89/48/CEE — Homologation d'un titre d'études — Ingénieur» 1. Par le présent renvoi, la Cour, saisie à titre préjudiciel, est appelée à se prononcer sur l'interprétation qu'il convient de retenir de la directive 89/48/CEE du Conseil, du 21 décembre 1988 , relative à un système général de …

     Lire la suite…
    • Libre circulation des travailleurs·
    • Libre prestation des services·
    • Liberté d'établissement·
    • Etats membres·
    • Directive·
    • Profession·
    • Homologation·
    • Ressortissant·
    • Ingénieur·
    • Reconnaissance des diplômes

    3Cour de cassation, Chambre civile 2, 30 novembre 2017, 16-15.971, Inédit, URSSAF c/ société Casino d'Arcachon
    Cassation partielle

    LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant : Attendu, selon l'arrêt attaqué, qu'à la suite d'un contrôle portant sur les années 2005 et 2006, l'URSSAF de la Gironde, aux droits de laquelle vient l'URSSAF d'Aquitaine, a notifié à la société Casino d'Arcachon plusieurs chefs de redressement et des observations pour l'avenir que celle-ci a contestés en saisissant d'un recours une juridiction de sécurité sociale ; Sur le second moyen : Attendu qu'il n'y a pas lieu de statuer par un arrêt spécialement motivé sur le second moyen annexé qui n'est manifestement pas …

     Lire la suite…
    • Jeux·
    • Casino·
    • Sécurité sociale·
    • Frais professionnels·
    • Impôt·
    • Clientèle·
    • Comités·
    • Circulaire·
    • Cotisations·
    • Activité
    Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
    Vous avez déjà un compte ?

    0 Document parlementaire

    Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

    Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.