Décret n°2007-703 du 3 mai 2007 relatif à la mise en place d'un interlocuteur social unique pour les indépendants, réformant les modalités de recouvrement de leurs cotisations et contributions sociales et modifiant le code de la sécurité sociale (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat)

Texte intégral


Le Premier ministre,

Sur le rapport du ministre de la santé et des solidarités,

Vu le code rural, notamment son article L. 722-1 ;

Vu le code de la sécurité sociale ;

Vu le code du travail, notamment son article L. 324-10 ;

Vu l'ordonnance n° 96-50 du 24 janvier 1996 modifiée relative au remboursement de la dette sociale, notamment son article 14 ;

Vu l'ordonnance n° 2005-1528 du 8 décembre 2005 modifiée relative à la création du régime social des indépendants ;

Vu l'ordonnance n° 2005-1529 du 8 décembre 2005 modifiée instituant un interlocuteur social unique pour les indépendants ;

Vu le décret n° 2006-1745 du 23 décembre 2006 modifiant la date de mise en application des dispositions de l'ordonnance n° 2005-1529 du 8 décembre 2005 instituant un interlocuteur social unique pour les indépendants ;

Vu les avis du conseil d'administration de la Caisse nationale du régime social des indépendants en date du 16 janvier 2007 ;

Vu l'avis du conseil d'administration de l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale en date du 26 janvier 2007 ;

Le Conseil d'Etat (section sociale) entendu,
Article 1
a modifié les dispositions suivantes
Article 2
a modifié les dispositions suivantes
Article 3
a modifié les dispositions suivantes
Article 4
a modifié les dispositions suivantes
Article 5
a modifié les dispositions suivantes
Article 6
a modifié les dispositions suivantes
Article 7
a modifié les dispositions suivantes
Article 8
I. - Par dérogation à l'article R. 243-22 du code de la sécurité sociale, dans sa rédaction antérieure au présent décret, les cotisations d'allocations familiales et les contributions sociales dues par le travailleur indépendant au titre du quatrième trimestre de l'année 2007 et de la deuxième partie de la régularisation de l'année 2006 sont recouvrées selon les modalités prévues, pour les cotisations provisionnelles dues au titre de l'année 2008, par les articles R. 133-26 à R. 133-30 du même code, dans leur rédaction issue du présent décret.
Les dispositions de l'alinéa précédent sont applicables en cas de cessation d'activité en 2008, sauf si le travailleur indépendant concerné demande l'application des modalités de recouvrement fixées par les dispositions du code de la sécurité sociale, dans leur rédaction antérieure au présent décret.
II. - Nonobstant les dispositions des articles R. 133-26 à R. 133-29 du code de la sécurité sociale, dans leur rédaction issue du présent décret, les compléments de cotisations résultant des régularisations des cotisations d'assurance vieillesse des professions artisanales, industrielles ou commerciales dues au titre des années 2006 et 2007 sont recouvrés selon les modalités prévues pour les cotisations provisionnelles dues :
1° Au titre de l'année 2008, pour la régularisation au titre de l'année 2006 ;
2° Au titre de l'année 2009, pour la régularisation au titre de l'année 2007.
Les dispositions des trois alinéas précédents sont applicables en cas de cessation d'activité en 2008, sauf si le travailleur indépendant concerné demande l'application des modalités de recouvrement fixées par les dispositions du code de la sécurité sociale, dans leur rédaction antérieure au présent décret.
III. - La garantie prévue à l'article R. 612-5 du code de la sécurité sociale, applicable à la date d'entrée en vigueur du présent décret, est conservée pour les inscriptions effectuées avant cette date.
Article 9
Le présent décret entre en vigueur le 1er janvier 2008.
Article 10
Art. 10.
Le ministre de la santé et des solidarités et le ministre des petites et moyennes entreprises, du commerce, de l'artisanat et des professions libérales sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'application du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.
Par le Premier ministre :
Dominique de Villepin
Le ministre de la santé et des solidarités,
Philippe Bas
Le ministre des petites et moyennes entreprises,
du commerce, de l'artisanat
et des professions libérales,
Renaud Dutreil

0 Commentaire

Aucun commentaire indexé par Doctrine ne cite cette loi

80 Décisions


    1Cour d'appel de Rouen, 3 février 2016, n° 14/05884, Caisse RSI Haute Normandie
    Infirmation partielle

    R.G. : 14/05884 COUR D'APPEL DE ROUEN CHAMBRE DE L'URGENCE ET DE LA SECURITE SOCIALE ARRET DU 03 FEVRIER 2016 DÉCISION DÉFÉRÉE : Jugement du TRIBUNAL DES AFFAIRES DE SECURITE SOCIALE DE L'EURE du 20 Novembre 2014 APPELANTE : Caisse RSI Haute Normandie XXX XXX Représentée par M e Carole BONVOISIN, avocat au barreau de ROUEN INTIMES : Monsieur Y-Z X XXX XXX Représenté par M e Séverine LEYS-X, avocat au barreau de CAEN PARTIE INTERVENANTE : URSSAF de Haute Normandie XXX XXX XXX Représentée par M. Yann HERVE, muni d'un pouvoir COMPOSITION DE LA COUR : En application …

     Lire la suite…
    • Cotisations·
    • Contrainte·
    • Sécurité sociale·
    • Urssaf·
    • Retard·
    • Mise en demeure·
    • Prescription·
    • Invalide·
    • Régularisation·
    • Intervention forcee

    2Cour d'appel de Lyon, Chambre sociale a, 15 novembre 2011, n° 10/09327
    Confirmation

    AFFAIRE PRUD'HOMALE XXX R.G : 10/09327 XXX C/ Y APPEL D'UNE DÉCISION DU : Conseil de Prud'hommes – Formation paritaire de LYON du 14 Décembre 2010 RG : 08/2330 COUR D'APPEL DE LYON CHAMBRE SOCIALE A ARRÊT DU 15 NOVEMBRE 2011 APPELANTE : XXX M me B C, Directrice des ressources humaines XXX XXX comparant en personne, assistée de M e Jean-K COCHET de la SELARL SEDOS CONTENTIEUX, avocat au barreau de SAINT-ETIENNE INTIMÉE : J K Y née le XXX à XXX XXX XXX comparant en personne, assistée de la SCP BATTEN RITOUET (M e Patrick BATTEN), avocats au barreau de LYON …

     Lire la suite…
    • Mutuelle·
    • Reclassement·
    • Comité d'entreprise·
    • Indépendant·
    • Licenciement·
    • Cotisations·
    • Adaptation·
    • Emploi·
    • Salarié·
    • Poste

    3Cour d'appel de Pau, Chambre sociale, 3 juin 2021, n° 18/02104, Organisme URSSAF - A.S.S.I CONTENTIEUX NOUVELLE AQUITAINE
    Infirmation partielle

    JN/SB Numéro 21/2350 COUR D'APPEL DE PAU Chambre sociale ARRÊT DU 03/06/2021 Dossier : N° RG 18/02104 – N° Portalis DBVV-V-B7C-G6KJ Nature affaire : Demande d'annulation d'une mise en demeure ou d'une contrainte Affaire : Z A B épouse X C/ URSSAF AQUITAINE Grosse délivrée le à : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS A R R Ê T Prononcé publiquement par mise à disposition de l'arrêt au greffe de la Cour le 03 Juin 2021, les parties en ayant été préalablement avisées dans les conditions prévues au deuxième alinéa de l'article 450 du Code de Procédure Civile. * * * * …

     Lire la suite…
    • Contrainte·
    • Urssaf·
    • Sécurité sociale·
    • Paiement·
    • Cotisations·
    • Opposition·
    • Signification·
    • Indépendant·
    • Immatriculation·
    • Demande
    Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
    Vous avez déjà un compte ?

    0 Document parlementaire

    Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

    Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.