Décret n°89-774 du 19 octobre 1989 portant publication de l'accord entre le Gouvernement de la République française et la Banque des Etats de l'Afrique centrale relatif à l'établissement à Paris d'un bureau de la Banque des Etats de l'Afrique centrale et à ses privilèges et immunités sur le territoire français (ensemble une annexe), fait à Paris, le 20 avril 1988 (1)

Texte intégral


Le Président de la République,

Sur le rapport du Premier ministre et du ministre d'Etat, ministre des affaires étrangères,

Vu les articles 52 à 55 de la Constitution ;

Vu la loi n° 89-385 du 13 juin 1989 autorisant l'approbation d'un accord entre le Gouvernement de la République française et la Banque des Etats de l'Afrique centrale relatif à l'établissement à Paris d'un bureau de la Banque des Etats de l'Afrique centrale et à ses privilèges et immunités sur le territoire français (ensemble une annexe) ;

Vu le décret n° 53-192 du 14 mars 1953 modifié relatif à la ratification et à la publication des engagements internationaux souscrits par la France ;

Vu le décret n° 77-877 du 27 juillet 1977 portant publication de la convention de coopération monétaire entre les Etats membres de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (B.E.A.C.) et la République française, signée à Brazzaville le 23 novembre 1972,
L'accord entre le Gouvernement de la République française et la Banque des Etats de l'Afrique centrale relatif à l'établissement à Paris d'un bureau de la Banque des Etats de l'Afrique centrale et à ses privilèges et immunités sur le territoire français (ensemble une annexe), fait à Paris, le 20 avril 1988, sera publié au Journal officiel de la République française.
(1) Le présent accord entrera en vigueur le 22 octobre 1989.
Le Premier ministre et le ministre d'Etat, ministre des affaires étrangères, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.
(1) Le présent accord entrera en vigueur le 22 octobre 1989.
FRANçOIS MITTERRAND Par le Président de la République :
Le Premier ministre,
MICHEL ROCARD
Le ministre d'Etat, ministre des affaires étrangères,
ROLAND DUMAS

0 Commentaire

Aucun commentaire indexé par Doctrine ne cite cette loi


1Tribunal de grande instance de Paris, Juge de l'exécution, 28 février 2012, n° 11/83673

T R I B U N A L D E GRANDE I N S T A N C E D E P A R I S ■ N° RG : 11/83673 N° MINUTE : copies exécutoires envoyées par LRAR aux parties et expéditions envoyées aux parties et aux avocats le SERVICE DU JUGE DE L'EXÉCUTION JUGEMENT rendu le 28 février 2012 DEMANDERESSE S.A.R.L. BERREBI …

 Lire la suite…
  • Afrique centrale·
  • Immunités·
  • Saisie-attribution·
  • Congo·
  • État·
  • Banque centrale·
  • Acte·
  • Signification·
  • Tiers saisi·
  • Union monétaire

2Tribunal de grande instance de Paris, 5e chambre 1re section, 30 octobre 2007, n° 02/17420

T R I B U N A L D E GRANDE I N S T A N C E D E P A R I S ■ 5 e chambre 1 re section N° RG : 02/17420 N° MINUTE : Assignation du : 30 Octobre 2002 EXPERTISE Y Z JUGEMENT rendu le 30 Octobre 2007 DEMANDERESSE Madame G A B […] […] représentée par M e Ketty DALMAS, avocat au barreau de PARIS, avocat postulant, vestiaire C 1510 DÉFENDERESSE S.A. CNP ASSURANCES […] […] représentée par M e Thierry LACAMP, avocat au barreau de PARIS, avocat postulant, vestiaire D 845 PARTIES INTERVENANTES Madame H E-F […] […] représentée par M e Alain FENEON, …

 Lire la suite…
  • Régime de retraite·
  • Pension de réversion·
  • Immunités·
  • Afrique centrale·
  • Rente·
  • Retraite complémentaire·
  • Congo·
  • Banque·
  • Titre·
  • Mariage

3Tribunal de grande instance de Paris, Juge de l'exécution, 17 juin 2011, n° 11/80422

T R I B U N A L D E GRANDE I N S T A N C E D E P A R I S ■ N° RG : 11/80422 N° MINUTE : copies exécutoires envoyées par LRAR aux parties et expéditions envoyées aux parties et aux avocats le SERVICE DU JUGE DE L'EXÉCUTION JUGEMENT rendu le 17 juin 2011 DEMANDERESSE BANQUE DES ETATS D'AFRIQUE CENTRALE (BEAC) […] […] représentée par M e Alain FENEON, avocat au barreau de PARIS, vestiaire : P585 DÉFENDEUR Monsieur Y X né le […] à […] domicilié : chez Maître Sébastien GARNIER […] […] pour la notification de la décision représenté par M e Sébastien …

 Lire la suite…
  • Immunités·
  • Banque centrale·
  • Exécution·
  • Réserve de change·
  • Afrique centrale·
  • Etats membres·
  • Saisie·
  • Union monétaire·
  • Fond·
  • Mainlevée
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.