Décret n° 97-1194 du 19 décembre 1997 pris pour l'application du premier alinéa de l'article 2 du décret n° 97-34 du 15 janvier 1997 relatif à la déconcentration des décisions administratives individuelles (ministre de l'économie et des finances)

Texte intégral


Le Président de la République,

Sur le rapport du Premier ministre et du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie,

Vu la loi d'orientation n° 92-125 du 6 février 1992 modifiée relative à l'administration territoriale de la République ;

Vu le décret n° 92-604 du 1er juillet 1992 portant charte de la déconcentration, modifié par le décret n° 95-1007 du 13 septembre 1995 et par le décret n° 97-463 du 9 mai 1997 ;

Vu le décret n° 97-34 du 15 janvier 1997 modifié relatif à la déconcentration des décisions administratives individuelles ;

Vu le décret n° 97-710 du 11 juin 1997 relatif aux attributions du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie ;

Le Conseil d'Etat (sections des finances et des travaux publics réunies) entendu ;

Le conseil des ministres entendu,

Les décisions administratives individuelles dont la liste figure en annexe sont prises soit par le ministre de l'économie et des finances, seul ou conjointement avec d'autres ministres, soit par décret selon que les dispositions en vigueur donnent compétence aux uns ou à l'autre.

Toutefois, restent applicables les dispositions en vigueur à la date de publication du présent décret qui attribuent compétence pour prendre de telles décisions au préfet, aux chefs des services à compétence nationale, au préfet de zone, au préfet de région, au préfet de police, au préfet maritime, aux autres autorités déconcentrées de l'Etat, aux magistrats de l'ordre administratif ou judiciaire et aux maires. Lorsque ces dispositions attribuent compétence par référence à un seuil, les règles de détermination de ce seuil demeurent en vigueur.

Le présent décret entre en vigueur le 1er janvier 1998.
Le Premier ministre, le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie et le ministre de la fonction publique, de la réforme de l'Etat et de la décentralisation sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Commentaires


2Modalités d'aliénation du domaine privé immobilier de l'Etat (modification du code du domaine de l'Etat)
Le Moniteur · 29 avril 2005

Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre d'Etat, ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, Vu le code du domaine de l'Etat ; Vu le code des ports maritimes, notamment son article R. 113-22 ; Vu le décret no 97-1194 du 19 décembre 1997 pris pour l'application au ministre de l'économie, des finances et de l'industrie du 1° de l'article 2 du décret no 97-34 du 15 janvier 1997 relatif à la déconcentration des décisions administratives individuelles ; Le Conseil d'Etat (section des finances) entendu, Décrète : CHAPITRE IER MODIFICATION DU CODE DU DOMAINE DE L'ETAT Article …

 Lire la suite…

3Commentaire de la décision n° 98-17 I du 28 janvier 1999
Services Du Conseil Constitutionnel · Conseil constitutionnel · 28 janvier 1999

Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n° 7 Commentaire de la décision n° 98-17 I du 28 janvier 1999 Situation du président de la chambre de commerce et d'industrie de Bastia (Haute-Corse) au regard du régime des incompatibilités parlementaires En application de l'article LO 151 du code électoral, le Conseil constitutionnel a été saisi le 17 décembre 1998 par le Président du Sénat, au nom du bureau de cette assemblée, d'une demande tendant à ce que le Conseil se prononce " au regard de la législation sur les incompatibilités " sur la situation d'un sénateur exerçant …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Cour Administrative d'Appel de Marseille, 7ème chambre - formation à 3, 8 juillet 2010, 08MA02398, Inédit au recueil Lebon
Rejet

Vu la requête, enregistrée le 7 mai 2008 au greffe de la Cour administrative d'appel de Marseille, sous le n° 08MA02398, présentée par M e Desseigne, avocat, pour l'association l'AMICALE DES PLAISANCIERS MANDREENS (A.P.M.), représentée par son président en exercice, dont le siège est situé 3, impasse d'Avignon, Pin Rolland à Saint-Mandrier (83430) ; L'AMICALE DES PLAISANCIERS MANDREENS demande à la Cour : 1°) d'annuler le jugement n° 0301551 du 26 février 2008 par lequel le Tribunal administratif de Nice a rejeté sa demande tendant à l'annulation de l'arrêté en date du 27 janvier 2003 …

 Lire la suite…
  • Redevance·
  • Port de plaisance·
  • Chambres de commerce·
  • Bateau de plaisance·
  • Écologie·
  • Navire·
  • Port maritime·
  • Développement durable·
  • Concession·
  • Justice administrative
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.