Décret n°2002-1443 du 9 décembre 2002 relatif à l'indemnité forfaitaire représentative de sujétions et de travaux supplémentaires attribuée aux fonctionnaires des corps de conseillers techniques d'éducation spécialisée et éducateurs spécialisés des instituts nationaux de jeunes sourds et de l'Institut national des jeunes aveugles.

Texte intégral


Le Premier ministre,

Sur le rapport du ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité, du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, du ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées et du ministre de la fonction publique, de la réforme de l'Etat et de l'aménagement du territoire,

Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat ;

Vu le décret n° 68-929 du 24 octobre 1968 relatif à l'attribution de primes de service aux personnels des établissements nationaux de bienfaisance, des hôpitaux psychiatriques et des instituts nationaux de jeunes sourds et jeunes aveugles, modifié par le décret n° 77-836 du 19 juillet 1977 ;

Vu le décret n° 94-464 du 3 juin 1994 portant statut particulier du corps des éducateurs spécialisés des instituts nationaux de jeunes sourds et de l'Institut national des jeunes aveugles ;

Vu le décret n° 94-465 du 3 juin 1994 portant statut particulier du corps des conseillers techniques d'éducation spécialisée des instituts nationaux de jeunes sourds et de l'Institut national des jeunes aveugles ;

Vu le décret n° 2002-60 du 14 janvier 2002 relatif aux indemnités horaires pour travaux supplémentaires ;

Vu le décret n° 2002-61 du 14 janvier 2002 relatif à l'indemnité d'administration et de technicité ;

Vu le décret n° 2002-62 du 14 janvier 2002 relatif à l'indemnité forfaitaire pour travaux supplémentaires des administrations centrales ;

Vu le décret n° 2002-63 du 14 janvier 2002 relatif à l'indemnité forfaitaire pour travaux supplémentaires des services déconcentrés,
Les fonctionnaires appartenant aux corps des conseillers techniques d'éducation spécialisée et d'éducateurs spécialisés des instituts nationaux de jeunes sourds et de l'Institut national de jeunes aveugles peuvent percevoir une indemnité forfaitaire représentative de sujétions spéciales et de travaux supplémentaires dans les conditions et suivant les modalités fixées par le présent décret.

Le montant moyen de l'indemnité mentionnée à l'article 1er est calculé par application à un montant de référence annuel, fixé en fonction du grade de l'agent, par arrêté conjoint du ministre chargé du budget et du ministre chargé de la fonction publique, d'un coefficient multiplicateur compris entre 1 et 7.

Les attributions individuelles sont modulées pour tenir compte des sujétions auxquelles les agents sont appelés à faire face dans l'exercice de leurs fonctions, des travaux supplémentaires effectués, des responsabilités exercées et de la manière de servir.

0 Commentaire

Aucun commentaire indexé par Doctrine ne cite cette loi


1Chambres régionales et territoriales des comptes, SIVOM Val de Banquiere a Falicon - Saint-Andre-de-la-Roche (Alpes-Maritimes), 2017-09-13, Jugement n°2017-0027

CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES PROVENCE–ALPES-CÔTE D'AZUR Chambre Jugement n° 2017-0027 Syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVOM) Val de Banquière à Falicon Département des Alpes-Maritimes Exercice 2013 Rapport n° 2017-0144 Audience publique du 13 septembre 2017 Délibéré le 13 septembre 2017 Prononcé le 23 octobre 2017 JUGEMENT REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La chambre régionale des comptes Provence-Alpes-Côte d'Azur, VU le réquisitoire n° 2016-0020 en date du 4 février 2016 par lequel le procureur financier a saisi la chambre en vue de la mise en …

 Lire la suite…
  • Comptable·
  • Jeune·
  • Contrôle·
  • Décret·
  • Dépense·
  • Travaux supplémentaires·
  • Responsabilité·
  • Réponse·
  • Public·
  • Indemnité

2Cour des comptes, Institut national de jeunes aveugles (INJA), 27 mars 2014

COUR DES COMPTES — ------ Sixième CHAMBRE — ------ troisieme SECTION — ------ Arrêt n° 69009 INSTITUT NATIONAL DE JEUNES AVEUGLES ( INJA) Exercices 1998 à 2010 Rapport n° 2013-738-0 Audience publique du 13 janvier 2014 Lecture publique du 27 mars 2014 REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA COUR DES COMPTES a rendu l'arrêt suivant : LA COUR, Vu le réquisitoire n° 2013-30 RQ-DB du 15 mai 2013 du Procureur général près la Cour des comptes saisissant la sixième chambre de la Cour d'une présomption de charge soulevée au cours des exercices 2007 à 2010 à l'encontre de M me X ; Vu …

 Lire la suite…
  • Travaux supplémentaires·
  • Cour des comptes·
  • Comptable·
  • Aveugle·
  • Gestion·
  • Concession·
  • Jeune·
  • Décret·
  • Indemnité·
  • Établissement

3Chambres régionales et territoriales des comptes, Commune d'Annoeullin (Nord), 2017-03-16, Jugement n°2017-012

Sections réunies Jugement n° 2017-0012 Audience publique du 16 mars 2017 Prononcé du 30 mars 2017 COMMUNE D'ANNOEULLIN (Nord) Poste comptable : CENTRE DES FINANCES PUBLIQUES D'ANNOEULLIN Exercices 2013 et 2014 République française Au nom du peuple français La chambre, Vu le réquisitoire en date du 2 décembre 2016, par lequel le procureur financier a saisi la chambre en vue de la mise en jeu de la responsabilité personnelle et pécuniaire de M. Jean-Rémy X et de M me Claudine Y, comptables de la commune d'Annoeullin, au titre d'opérations relatives aux exercices 2013 et 2014, notifié …

 Lire la suite…
  • Comptable·
  • Travaux supplémentaires·
  • Décret·
  • Indemnité·
  • Commune·
  • Dépense·
  • Horaire·
  • Jeune·
  • Contrôle·
  • Collectivités territoriales
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.