Décret n°76-826 du 24 août 1976 instituant en métropole une indemnité journalière d'absence temporaire en faveur des militaires de la gendarmerie déplacés en unité ou fraction d'unité.

Texte intégral


Le Premier ministre,

Sur le rapport du ministre de l'économie et des finances et du ministre de la défense,

Vu la loi n° 72-662 du 13 juillet 1972 modifiée portant statut général des militaires, et notamment son article 19 ;

Vu le décret n° 61-1066 du 26 septembre 1961 instituant une indemnité journalière d'absence temporaire en faveur des personnels des compagnies républicaines de sécurité se déplaçant en unité ou fraction d'unité dans les départements métropolitains et les départements d'outre-mer ;

Vu le décret n° 74-845 du 11 octobre 1974 relatif à la procédure de fixation des indemnités des personnels civils et militaires de l'Etat relevant du code des pensions civiles et militaires de retraite,
Lorsque les militaires de la gendarmerie sont, sur réquisition de l'autorité civile, ou sur ordre du ministre de la défense pour l'exécution des missions de sécurité et de paix publiques prévues à l'article 6-1 du décret n° 96-828 du 19 septembre 1996 modifié relatif à la répartition des attributions et à l'organisation de la coopération entre la police nationale et la gendarmerie national déplacés en métropole en unité ou fraction d'unité, hors de la commune d'implantation de cette unité ou fraction d'unité, ils perçoivent une indemnité journalière d'absence temporaire exclusive de toute indemnité de déplacement.
Cette indemnité est attribuée à tous ces personnels que leur unité soit implantée en métropole, aux forces françaises en Allemagne ou outre-mer.
Cette indemnité est due pour chaque période de vingt-quatre heures décomptée à partir de l'heure de départ jusqu'à l'heure de retour à la résidence. Elle est due également pour toute période de douze heures consécutives se situant soit à la fin d'un déplacement de plus de vingt-quatre heures, soit à l'intérieur d'un déplacement de moins de vingt-quatre heures.
Le paiement des indemnités prévues par le présent décret est effectué à la fin du déplacement, ou mensuellement et à terme échu, au vu d'états faisant apparaître le lieu de destination de l'unité ou de la fraction d'unité, les dates et heures de départ et de retour dans la commune d'implantation de l'unité.

Commentaires


1/tmp/tmp00h18qnr
Spitalier · Conseil constitutionnel · 23 novembre 2018

Décision n° 2018 - 747 QPC Article 81 le 9 bis du code général des impôts Assujettissement à l'impôt sur le revenu des rentes viagères servies en réparation d'un préjudice corporel Dossier documentaire Services du Conseil constitutionnel - 2018 Sommaire I. Contexte de la disposition contestée ...................................................... 4 II. Constitutionnalité de la disposition contestée .................................... 38 2 Table des matières I. Contexte de la disposition contestée ...................................................... 4 …

 Lire la suite…

2Les principales mesures fiscales de la loi de finances pour 2017 intéressant les ménages
Fiscalonline · 4 janvier 2017

Page 1 | Page 2 | Page 3 | Page 4 | Page 5 Les principales mesures fiscales de la loi de finances pour 2017 intéressant les ménages LOI n° 2016-1917 du 29 décembre 2016 de finances pour 2017 Dossier législatif de l'Assemblée nationale Dossier législatif du Sénat L'article 1 prévoit, dans les termes habituels, les conditions d'entrée en vigueur des dispositions fiscales qui ne comportent pas de date d'application particulière. La règle générale reste l'application des dispositions fiscales à compter du 1er janvier, en l'espèce le 1er janvier 2017. Deux exceptions traditionnelles …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Tribunal administratif de Nancy, 31 janvier 2012, n° 1000142
Rejet

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANCY N° 1000142 ___________ M. Y X ___________ M me Antoniazzi Rapporteur ___________ M. Goujon-Fischer Rapporteur public ___________ Audience du 17 janvier 2012 Lecture du 31 janvier 2012 ___________ 36-13-02-01 36-13-03 C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Nancy (2 e Chambre) Vu la requête, enregistrée le 25 janvier 2010, présentée pour M. Y X, demeurant XXX à Saint-Etienne-lès-Remiremont (88200), par M e Richard ; M. X demande au tribunal : 1°) d'annuler la décision en date du 3 juin 2009 par …

 Lire la suite…
  • Militaire·
  • Éviction·
  • Indemnité·
  • Gendarmerie·
  • Décret·
  • Défense·
  • Service·
  • Justice administrative·
  • Préjudice·
  • Logement de fonction
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.