Décret n°2004-731 du 21 juillet 2004 portant création d'une prime de résultats exceptionnels dans la police nationale.

Texte intégral


Le Premier ministre,

Sur le rapport du ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales, du ministre d'Etat, ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, et du ministre de la fonction publique et de la réforme de l'Etat,

Vu la loi n° 48-1504 du 28 septembre 1948 relative au statut spécial des personnels de police ;

Vu la loi n° 95-73 du 21 janvier 1995 modifiée d'orientation et de programmation relative à la sécurité, et notamment son article 36 ;

Vu la loi n° 2002-1094 du 29 août 2002 modifiée d'orientation et de programmation pour la sécurité intérieure ;

Vu le décret n° 45-980 du 16 mai 1945 relatif aux indemnités du personnel de la sûreté nationale et des polices régionales de l'Etat ;

Vu le décret n° 95-654 du 3 mai 1995 fixant les dispositions applicables aux fonctionnaires actifs de la police nationale, modifié par le décret n° 97-640 du 31 mai 1997,
Article 1
Dans la limite des crédits ouverts à cet effet, peuvent bénéficier d'une prime de résultats exceptionnels les fonctionnaires et agents de l'Etat :
- soit appartenant à un corps actif, administratif, technique ou scientifique de la police nationale ;
- soit appartenant à d'autres corps ou catégories de personnels et affectés dans un service ou une direction dont la liste est fixée par arrêté ministériel conformément à l'article 2 ci-après ;
- soit sous contrat de droit public du ministère de l'intérieur et notamment les adjoints de sécurité.
Article 2
Une prime de résultats exceptionnels peut être attribuée :
- à titre collectif : en fonction des résultats mesurés à partir d'indicateurs définis par le ministre de l'intérieur et obtenus par tout ou partie des personnels mentionnés à l'article 1er et affectés dans l'un des services ou directions dont la liste est établie par arrêté ministériel ;
- à titre individuel sous forme de récompenses à raison de la qualité des services rendus dans l'exercice de missions opérationnelles ou de soutien de la police nationale ou de la participation à un événement exceptionnel au plan national pour les personnels mentionnés à l'article 1er affectés dans l'un des services ou directions dont la liste est établie par arrêté ministériel.
Les modalités d'attribution des primes de résultats exceptionnels sont fixées annuellement par le ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales.
Article 3
Un arrêté conjoint du ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales, du ministre chargé du budget et du ministre chargé de la fonction publique fixe les taux des primes de résultats exceptionnels.
Article 4
A compter de la publication du présent arrêté, les dispositions du décret n° 45-980 du 16 mai 1945 relatif aux indemnités du personnel de la sûreté nationale et des polices régionales de l'Etat sont abrogées à l'exception du 3° alinéa de son article 7 validant le décret du 15 juin 1926 (art. 4) portant création des frais d'enquête et de surveillance.
Article 5
Le ministre d'Etat, ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, le ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales, le ministre de la fonction publique et de la réforme de l'Etat et le secrétaire d'Etat au budget et à la réforme budgétaire sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui prend effet au 1er janvier 2004 et sera publié au Journal officiel de la République française.
Par le Premier ministre :
Jean-Pierre Raffarin
Le ministre de l'intérieur,
de la sécurité intérieure
et des libertés locales,
Dominique de Villepin
Le ministre d'Etat, ministre de l'économie,
des finances et de l'industrie,
Nicolas Sarkozy
Le ministre de la fonction publique
et de la réforme de l'Etat,
Renaud Dutreil
Le secrétaire d'Etat au budget
et à la réforme budgétaire,
Dominique Bussereau

0 Commentaire

Aucun commentaire indexé par Doctrine ne cite cette loi

34 Décisions


    1Tribunal administratif de Melun, 26 janvier 2012, n° 0901048
    Rejet

    TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MELUN N° 0901048 ___________ M me Y X ___________ M me A-B Magistrat désigné ___________ M lle Thomas Rapporteur public ___________ Audience du 5 janvier 2012 Lecture du 26 janvier 2012 ___________ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Melun Le magistrat désigné Vu la requête, enregistrée le 11 février 2009, présentée par M me Y X, demeurant au 17 rue des Mésanges à Neufmoutiers-en-Brie (77610) ; M me Y X demande au tribunal de condamner le ministre de l'intérieur à lui verser la somme de 600 euros au …

     Lire la suite…
    • Prime·
    • Résultat·
    • Immigration·
    • Service·
    • Outre-mer·
    • Collectivités territoriales·
    • Administration·
    • Sécurité publique·
    • Justice administrative·
    • Tribunaux administratifs

    2Tribunal administratif de Lille, 5 avril 2016, n° 1303173
    Annulation

    TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N° 1303173 ___________ M. Y X __________ M. Bastien Brillet Rapporteur ___________ M. Pascal Zanella Rapporteur public ___________ Audience du 22 mars 2016 Lecture du 5 avril 2016 ___________ 36-08-03 C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif de Lille, (3 e chambre) Vu la procédure suivante : Par une requête et un mémoire, enregistrés respectivement le 22 mai 2013 et le 17 novembre 2015, M. Y X demande au tribunal : 1°) d'annuler, pour excès de pouvoir, la décision par laquelle le ministre de …

     Lire la suite…
    • Prime·
    • Police nationale·
    • Résultat·
    • Fonctionnaire·
    • Service·
    • Justice administrative·
    • Mandat·
    • Absence prolongee·
    • Référence·
    • Sécurité publique

    3Tribunal administratif de Lille, 18 août 2008, n° 0801766

    TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N° 0801766 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE __________ M. Y X __________ AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Ordonnance du 18 août 2008 __________ Le vice-président Vu la requête, enregistrée le 13 mars 2008, présentée pour M. Y X, élisant domicile dont le siège est XXX à XXX, par M e C. Hanus, avocat ; M. X demande au juge des référés : 1°) de condamner l'État à lui verser une provision d'un montant de 500 euros au titre de la prime au résultat exceptionnel dans les services de la sécurité publique pour la période du 1 er septembre 2006 au 31 août 2007 ; 2°) de mettre …

     Lire la suite…
    • Justice administrative·
    • Prime·
    • Sécurité publique·
    • Police nationale·
    • Résultat·
    • Provision·
    • Sanction disciplinaire·
    • Service·
    • Outre-mer·
    • Collectivités territoriales
    Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
    Vous avez déjà un compte ?

    0 Document parlementaire

    Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

    Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.