Loi DALO - Loi n° 2007-290 du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable et portant diverses mesures en faveur de la cohésion sociale (1).

Texte intégral

Chapitre Ier : Dispositions relatives à la garantie du droit au logement.
Article 1
a modifié les dispositions suivantes
Article 2
a modifié les dispositions suivantes
Article 3

I. à III.-A modifié les dispositions suivantes :

-Code général des impôts

Art. 257 ; Art. 278 sexies ; Art. 1384 D

IV.-Les I, II et III s'appliquent aux locaux acquis, aménagés ou construits à compter de l'entrée en vigueur de la présente loi.

Article 5
a modifié les dispositions suivantes
Article 6
a modifié les dispositions suivantes
Article 7
a modifié les dispositions suivantes
Article 8
a modifié les dispositions suivantes
Article 9
a modifié les dispositions suivantes
Article 10
A peine de caducité, les conventions prévues par l'article L. 441-1 du code de la construction et de l'habitation conclues avant la date de publication de la présente loi sont mises en conformité avec la présente loi au plus tard le 1er décembre 2008.
Article 11
a modifié les dispositions suivantes
Article 12
Avant le 1er octobre 2010, le Conseil économique et social remet au Président de la République et au Parlement un rapport d'évaluation relatif à la mise en oeuvre du chapitre Ier de la présente loi.
Article 13

Il est institué auprès du Premier ministre un Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées et le suivi du droit au logement opposable.

Ce Haut Comité associe, dans des conditions prévues par décret, les associations représentatives d'élus locaux et les associations et organisations oeuvrant dans le domaine du logement ainsi que celles oeuvrant dans le domaine de l'insertion.

Il remet un rapport annuel au Président de la République, au Premier ministre et au Parlement.

Article 15
a modifié les dispositions suivantes
Article 16

I.-L'ordonnance n° 2007-137 du 1er février 2007 relative aux offices publics de l'habitat est ratifiée.


II.-A modifié les dispositions suivantes

-Code de la construction et de l'habitation Art. L421-12


III. A modifié les dispositions suivantes

-Ordonnance n° 2007-137 du 1er février 2007 Art. 9

Article 17
a modifié les dispositions suivantes
Article 18
a modifié les dispositions suivantes
Article 19
a modifié les dispositions suivantes
Article 20
a modifié les dispositions suivantes
Article 21
a modifié les dispositions suivantes
Article 22
a modifié les dispositions suivantes
Article 23
a modifié les dispositions suivantes
Article 24

I.-A créé les dispositions suivantes :

-Loi 2005-781 du 13 juillet 2005

Art. 66-2


II.-Le présent article entre en vigueur le 1er juillet 2007.

Article 25
Le Gouvernement transmet chaque année au Parlement un rapport évaluant le fonctionnement du système d'enregistrement départemental unique mentionné à l'article L. 441-2-1 du code de la construction et de l'habitation.
Ce rapport dresse notamment un bilan chiffré des demandes de logement locatif social non satisfaites.
Article 26
a modifié les dispositions suivantes
Article 27
a modifié les dispositions suivantes
Article 28
a modifié les dispositions suivantes
Article 29
a modifié les dispositions suivantes
Article 30
a modifié les dispositions suivantes
Article 31
a modifié les dispositions suivantes
Article 32

I. et II.-A modifié les dispositions suivantes

-Code général des impôts Art. 31


III.-Les I et II s'appliquent aux baux conclus à compter de l'entrée en vigueur de la présente loi.

Article 33
a modifié les dispositions suivantes
Article 34
a modifié les dispositions suivantes
Article 35
a modifié les dispositions suivantes
Article 36
a modifié les dispositions suivantes
Article 37
a modifié les dispositions suivantes
Article 38

En cas d'introduction et de maintien dans le domicile d'autrui, qu'il s'agisse ou non de sa résidence principale, à l'aide de manoeuvres, menaces, voies de fait ou de contrainte, la personne dont le domicile est ainsi occupé ou toute personne agissant dans l'intérêt et pour le compte de celle-ci peut demander au préfet de mettre en demeure l'occupant de quitter les lieux, après avoir déposé plainte, fait la preuve que le logement constitue son domicile et fait constater l'occupation illicite par un officier de police judiciaire.

La décision de mise en demeure est prise par le préfet dans un délai de quarante-huit heures à compter de la réception de la demande. Seule la méconnaissance des conditions prévues au premier alinéa ou l'existence d'un motif impérieux d'intérêt général peuvent amener le préfet à ne pas engager la mise en demeure. En cas de refus, les motifs de la décision sont, le cas échéant, communiqués sans délai au demandeur.

La mise en demeure est assortie d'un délai d'exécution qui ne peut être inférieur à vingt-quatre heures. Elle est notifiée aux occupants et publiée sous forme d'affichage en mairie et sur les lieux. Le cas échéant, elle est notifiée à l'auteur de la demande.

Lorsque la mise en demeure de quitter les lieux n'a pas été suivie d'effet dans le délai fixé, le préfet doit procéder sans délai à l'évacuation forcée du logement, sauf opposition de l'auteur de la demande dans le délai fixé pour l'exécution de la mise en demeure.

Article 39

A créé les dispositions suivantes :

-Code de l'action sociale et des familles

Art. L311-11 ; Art. L342-6

Article 40
a modifié les dispositions suivantes
Article 41
a modifié les dispositions suivantes
Article 42
a modifié les dispositions suivantes
Article 43
a modifié les dispositions suivantes
Article 44
a modifié les dispositions suivantes
Article 45

I. à IV.-Ont modifié les dispositions suivantes :

-Code général des impôts

Art. 257 : Art. 266 ; Art. 278 sexies ; Art. 284


V.-Les I, II, III et IV s'appliquent aux locaux acquis, aménagés ou construits à compter de l'entrée en vigueur de la présente loi.

Article 46

I.-A modifié les dispositions suivantes :

-Code général des impôts Art. 261

II.-Le I entre en vigueur le premier jour du mois suivant la publication de la présente loi.

Article 47

-A modifié les dispositions suivantes :

-Code général des impôts

Art. 261 D

Article 48

I.-A modifié les dispositions suivantes :

-Code général des impôts Art. 1384 A

B.-Le A s'applique aux constructions pour lesquelles la décision de subvention a été prise à compter de la date de publication de la présente loi.


II.-La perte de recettes pour les collectivités territoriales est compensée à due concurrence par la majoration du prélèvement sur les recettes de l'Etat au titre de la compensation d'exonérations relatives à la fiscalité locale.

Article 49
a modifié les dispositions suivantes
Article 50

I.-L'ordonnance n° 2007-42 du 11 janvier 2007 relative au recouvrement des créances de l'Etat et des communes résultant de mesures de lutte contre l'habitat insalubre ou dangereux est ratifiée.


II.-A modifié les dispositions suivantes

-Code de la construction et de l'habitation Art. L129-4

Chapitre II : Dispositions en faveur de la cohésion sociale.
Article 51

I à VI.--A créé les dispositions suivantes

-Code de l'action sociale et des familles Art. L264-1 à Art. L264-10

-A modiifié les dispositions suivantes

-Code de l'action sociale et des familles

Art. L232-2 ; Art. L232-12 ; Art. L262-18 ;

-Code de la sécurité sociale

Art. L161-2-1

-Code electoral Art. L15-1

-Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002, Art. 79

-Loi n° 91-647 du 10 juillet 1991, Art. 13

VII.-Le présent article est applicable à compter du 1er juillet 2007.

Article 52

-A modiifié les dispositions suivantes

Loi n°2006-1666 du 21 décembre 2006 - art. 142 (V)

Article 53

I. à V. et VII

-A modiifié les dispositions suivantes

-Code de la sécurité sociale

Art. L131-6 ; Art. L131-6-1 ; Art. L133-6-2 ; Art. L136-3 ; Art. L241-13

A créé les dispositions suivantes

-Code de la sécurité sociale Art. L131-6-2


VI.-Le présent article s'applique pour la première fois pour le calcul des cotisations assises sur les revenus de l'année 2007.

Article 54

I. A. L'ordonnance n° 2005-1529 du 8 décembre 2005 instituant un interlocuteur social unique pour les indépendants est ratifiée.

B.-A modiifié les dispositions suivantes

-Code de la sécurité sociale Art. L611-20

II. A. L'ordonnance n° 2005-1528 du 8 décembre 2005 relative à la création du régime social des indépendants est ratifiée.

B.-A modiifié les dispositions suivantes Art. 2 de l'ordonnance 2005-1528

C-Code de la sécurité sociale Art. L143-1

D.-A modiifié les dispositions suivantes

-Code de la sécurité sociale Art. L652-3

III.-A modiifié les dispositions suivantes

-Code du travail Art. L953-1

Article 55
a modifié les dispositions suivantes
Article 56

I. - Paragraphe modificateur


II. - (Abrogé).

III. - Paragraphe modificateur

Article 57
a modifié les dispositions suivantes
Article 58

I.---A créé les dispositions suivantes

-Code de l'action sociale et des familles Art. L117-3

II.-Avant le 31 décembre 2009, le Gouvernement présente au Parlement un rapport d'évaluation du dispositif institué au présent article.

Article 59
a modifié les dispositions suivantes
Article 60

I. et II.--A modifié les dispositions suivantes

-Code général des impôrs Art. 199 sexdecies

-Code du travail

Art. L129-3 ; Art. L129-15


III.-Le présent article est applicable à compter de l'imposition des revenus de l'année 2007.

Article 61
a modifié les dispositions suivantes
Article 62

I. - Les dispositions de l'article 44 octies A du code général des impôts et du I sexies de l'article 1466 A du même code applicables aux entreprises et établissements existant au 1er janvier 2006 ainsi qu'aux immeubles rattachés à cette même date à ces établissements, dans les zones franches urbaines définies au deuxième alinéa du B du 3 de l'article 42 de la loi n° 95-115 du 4 février 1995 d'orientation pour l'aménagement et le développement du territoire, s'appliquent dans les mêmes conditions aux entreprises et établissements existant au 1er janvier 2007 ainsi qu'aux immeubles rattachés à cette même date à ces établissements, dans les parties des communes incluses dans les extensions des zones franches urbaines mentionnées au B du 3 de l'article 42 de la loi n° 95-115 du 4 février 1995 précitée et dont la liste figure aux I et I bis de l'annexe à la loi n° 96-987 du 14 novembre 1996 relative à la mise en oeuvre du pacte de relance pour la ville résultant des modifications des limites de ces zones intervenues en 2007.

II. - Les entreprises mentionnées au I et souhaitant bénéficier des dispositions du I sexies de l'article 1466 A du code général des impôts au titre des années 2007 et 2008 doivent en faire la demande, pour chaque établissement, avant le 31 décembre 2007.

III. - (Abrogé).

Article 63
a modifié les dispositions suivantes
Article 64
a modifié les dispositions suivantes
Article 65
a modifié les dispositions suivantes
Article 66
a modifié les dispositions suivantes
Article 67
a modifié les dispositions suivantes
Article 69
a modifié les dispositions suivantes
Article 70
a modifié les dispositions suivantes
Article 71
a modifié les dispositions suivantes
Article 72
a modifié les dispositions suivantes
Article 73
a modifié les dispositions suivantes
Article 74
a modifié les dispositions suivantes
Article 75
a modifié les dispositions suivantes
Par le Président de la République :
Jacques Chirac
Le Premier ministre,
Dominique de Villepin
Le ministre d'Etat,
ministre de l'intérieur
et de l'aménagement du territoire,
Nicolas Sarkozy
Le ministre de l'emploi,
de la cohésion sociale et du logement,
Jean-Louis Borloo
Le ministre de l'économie,
des finances et de l'industrie,
Thierry Breton
Le garde des sceaux, ministre de la justice,
Pascal Clément
Le ministre de la santé et des solidarités,
Xavier Bertrand
Le ministre de l'agriculture et de la pêche,
Dominique Bussereau
Le ministre de la fonction publique,
Christian Jacob
Le ministre de l'outre-mer,
François Baroin
Le ministre des petites et moyennes entreprises,
du commerce, de l'artisanat
et des professions libérales,
Renaud Dutreil
Le ministre délégué au budget
et à la réforme de l'Etat,
porte-parole du Gouvernement,
Jean-François Copé
Le ministre délégué à l'emploi, au travail
et à l'insertion professionnelle des jeunes,
Gérard Larcher
La ministre déléguée à la cohésion sociale
et à la parité,
Catherine Vautrin
Le ministre délégué
aux collectivités territoriales,
Brice Hortefeux
Le ministre délégué à la sécurité sociale,
aux personnes âgées,
aux personnes handicapées
et à la famille,
Philippe Bas
Le ministre délégué à l'industrie,
François Loos

294 Commentaires


1Expulsion de squatteurs après la loi ASAP : 10 questions pratiques.
Valérie Moulines Denis · Village Justice · 19 janvier 2022

Dans le but de faciliter l'expulsion de squatteurs occupant le domicile d'autrui, la loi n°2020-1525 du 7 décembre 2020 d'Accélération et de simplification de l'action publique, dite loi ASAP, contient en son article 73, de nouvelles dispositions. Bien que constituant une avancée certaine pour lutter contre le squat, il n'a pas réellement convaincu à ce jour les praticiens. Dans une perspective résolument pratique, il est proposé ici de répondre aux 10 questions récurrentes que se posent les propriétaires victimes de squat. 1) Qu'est-ce qu'un « squatteur » ? Le terme de « squatteur …

 Lire la suite…

2Expulsion de squatteurs : quelles sont les règles applicables ?
Nejma Labidi, Avocat. · Village Justice · 9 décembre 2021

Chaque année, nombre de particuliers, mais aussi d'entreprises sont victimes du squat de leurs logements, mais aussi de leurs locaux professionnels ou de leurs propriétés. De nombreuses dispositions et procédures sont prévues afin de lutter contre ce phénomène, pénales, civiles, ou administratives, et font l'objet de réformes régulières, sans que la situation ne soit aujourd'hui satisfaisante afin de permettre aux personnes victimes de ces situations de récupérer rapidement, et à moindres frais, les lieux occupés illégalement. Confrontés à une telle situation, les justiciables …

 Lire la suite…

3Une révision des textes applicables au délogement des squatteurs ?
www.lagazettedescommunes.com · 6 décembre 2021

Droit au logement Publié le 06/12/2021 • Par Léna Jabre • dans : Réponse ministerielles santé social, Réponses ministérielles, Réponses ministérielles prévention-sécurité Réponse du ministère de la Justice : L'expulsion d'occupants illégaux d'un logement a été facilitée par diverses évolutions législatives. Ainsi, la loi n° 2015-714 du 24 juin 2015, tendant à préciser l'infraction de violation de domicile, a modifié l'article 226-4 du code pénal en dissociant, dans deux alinéas, le fait de s'introduire dans le domicile d'autrui, à l'aide de manœuvres, menaces, voies de fait ou …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

+500 Décisions


    1Tribunal administratif de Melun, 25 août 2011, n° 1104444

    TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MELUN N° 1104444/5 ___________ M. Z X ___________ M me Y Magistrat désigné ___________ Audience du 23 août 2011 Lecture du 25 août 2011 ___________ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Melun Le magistrat désigné, Vu la requête et les pièces complémentaires, enregistrées les 10 juin et 4 juillet 2011, présentées par M. Z X, demeurant XXX ; M. X sollicite l'intervention du tribunal administratif dans le cadre de la procédure sur le droit au logement opposable en application du I de l'article L. 441-2-3-1 du …

     Lire la suite…
    • Logement·
    • Médiation·
    • Aménagement urbain·
    • Commission·
    • Habitation·
    • Construction·
    • Urgence·
    • Tribunaux administratifs·
    • Région·
    • Astreinte

    2Cour administrative d'appel de Versailles, 30 décembre 2014, n° 13VE00922
    Rejet

    LA COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE VERSAILLES N° 13VE00922 M. C-D XRABET M me Signerin-Icre Président M. Bergeret Rapporteur M. Coudert Rapporteur public Audience du 16 décembre 2014 Lecture du 30 décembre 2014 __________ Code PCJA : 38-07-01 Code Lebon : C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour administrative d'appel de Versailles 3 e Chambre Vu la requête, enregistrée le 23 mars 2013, présentée pour M. C-D XRABET, demeurant chez M me Z XRabet, XXX à Meudon-la-Forêt (92360), par M e Partouche-Kohana ; M. XRABET demande à la Cour : 1° …

     Lire la suite…
    • Commission·
    • Médiation·
    • Logement social·
    • Aliment·
    • Mère·
    • Habitation·
    • Tribunaux administratifs·
    • Construction·
    • Urgence·
    • Délai

    3Tribunal administratif de Paris, 13 février 2012, n° 1120372
    Rejet

    TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N°1120372 ___________ M me A X Y ___________ M me Z Magistrat désigné ___________ Audience du 6 février 2012 Lecture du 13 février 2012 ___________ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Paris Le magistrat désigné Vu la requête, enregistrée le 16 novembre 2011, présentée par M me A X Y, demeurant à l'Association les amis de la Main Verte au XXX à XXX ; M me X Y demande que le tribunal : — ordonne à l'Etat, en application de l'article L. 441-2-3-1 du code de la construction et de l'habitation, de lui …

     Lire la suite…
    • Justice administrative·
    • Médiation·
    • Île-de-france·
    • Astreinte·
    • Région·
    • Logement opposable·
    • Commission·
    • Urgence·
    • Droit au logement·
    • Capacité
    Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
    Vous avez déjà un compte ?

    149 Documents parlementaires

    Sur le projet de loi · Loi promulguée
    LOI n° 2020-1525 du 7 décembre 2020 d'accélération et de simplification de l'action publique (1)

    Mesdames, Messieurs, Le grand débat national a mis en lumière les attentes majeures des Français en matière de transformation de l'action publique, de simplification de leur relation avec l'administration et d'accompagnement de leurs projets. Les Français ont à cette occasion exprimé une forte demande de services publics plus proches, plus lisibles, adaptés aux usagers, et accessibles dans tous les territoires. Ils ont insisté sur un besoin de proximité ainsi que sur une exigence de simplification des procédures administratives. Un Français sur deux indique avoir déjà renoncé à des …

    Lire la suite…
    Sur le projet de loi de finances de l'année · Loi promulguée
    LOI n° 2021-1900 du 30 décembre 2021 de finances pour 2022 (1)

    A – Autorisation de perception des impôts et produits 37 Article 1 : Autorisation de percevoir les impôts existants 37 B – Mesures fiscales 38 Article 2 : Indexation sur l'inflation du barème de l'impôt sur le revenu pour les revenus de 2021 et des grilles de taux par défaut du prélèvement à la source 38 Article 3 : Sécurisation du champ des prestations de services éligibles au crédit d'impôt en faveur des services à la personne 41 Article 4 : Allongement des délais d'option pour les régimes d'imposition à l'impôt sur le revenu des entrepreneurs individuels 43 Article 5 : Aménagement des …

    Lire la suite…
    Sur l'article 8, renuméroté article 11
    Article 11 LOI n° 2020-1525 du 7 décembre 2020 d'accélération et de simplification de l'action publique (1)

    Tout en conservant le principe d'un regroupement entre le Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées (HCPLD) et le comité de suivi de la mise en œuvre du droit au logement opposable (DALO), le présent amendement vise à en préciser les modalités. En effet, la rédaction proposée par le présent article se contente de compléter l'intitulé du HCPLD, en lui adjoignant la mission du « suivi du droit au logement opposable », sans reprendre les attributions ni la composition de ce comité. C'est pourquoi le présent amendement propose de conserver à droit constant les principes de : - La …

    Lire la suite…
    Voir les documents parlementaires qui traitent de cette loi
    Vous avez déjà un compte ?