Loi n° 63-1316 du 27 décembre 1963 portant unification ou harmonisation des procédures, délais et pénalités en matière fiscale

Sur la loi

Entrée en vigueur : 30 décembre 1963
Dernière modification : 30 décembre 1963

Texte intégral


L'Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,

Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

TITRE V : DISPOSITIONS DIVERSES ET APPLICATION DE LA REFORME

Les infractions aux lois et règlements relatifs à l'organisation du marché du vin et concernant les obligations fixées par ces textes pour les sorties des vins de la propriété, les quantités hors quantum et les mesures prises pour l'amélioration de la qualité des vins sont constatées et poursuivies, comme en matière de contributions indirectes, par les agents de la direction générale des impôts, les agents chargés de la répression des fraudes commerciales et les agents de l'institut des vins de consommation courante ayant au moins le grade de contrôleur.

Les modalités d'application de la présente loi seront, en tant que de besoin, fixées par décrets en Conseil d'Etat.

Le Gouvernement est également autorisé à apporter par décrets en Conseil d'Etat aux dispositions du code général des impôts et du code du domaine de l'Etat les compléments et adaptation rendus nécessaires par la présente loi, sans qu'il puisse en résulter aucune modification de fond.


La présente loi sera exécutée comme loi de l'état.


Fait à Colombey-les-Deux-Églises, le 27 décembre 1963.

Commentaires


1Conclusions du rapporteur public sur l'affaire n°451206
Conclusions du rapporteur public · 22 juillet 2022

N° 451206 – M. R... 9ème et 10ème chambres réunies Séance du 6 juillet 2022 Lecture du 22 juillet 2022 CONCLUSIONS Mme Céline GUIBE, Rapporteure publique Ce pourvoi vous permettra de déterminer la durée du délai spécial de réclamation ouvert aux contribuables par les dispositions de l'article R. 196-3 du LPF lorsque l'administration fiscale bénéficie d'un délai de reprise étendu de dix ans à raison de la découverte d'une activité occulte. Les faits sont les suivants. M. R... a fait l'objet d'une vérification de comptabilité portant sur les années 2007 à 2009, qui a débouché sur une …

 Lire la suite…

2Conclusions du rapporteur public sur l'affaire n°441511
Conclusions du rapporteur public · 2 février 2022

N° 441511 – Société Sofina 9ème et 10ème chambres réunies Séance du 19 janvier 2022 Lecture du 2 février 2022 Conclusions Mme Emilie BOKDAM-TOGNETTI, Rapporteure publique Quel est le délai de réclamation applicable à une société demandant la restitution de la retenue à la source dont les dividendes qu'elle a perçus ont fait l'objet en application du 2 de l'article 119 bis du CGI ? Ce délai est-il « euro-compatible » ? A la lecture de l'article R*. 196-1 du LPF, la réponse à la première question pourrait sembler frappée du sceau de l'évidence. En effet, aux termes de cet article dans sa …

 Lire la suite…

3Conclusions du rapporteur public sur l'affaire n°431747
Conclusions du rapporteur public · 5 novembre 2021

N° 431747 – SA Elior Group 9ème et 10ème chambres réunies Séance du 18 octobre 2021 Lecture du 5 novembre 2021 Conclusions Mme Emilie BOKDAM-TOGNETTI, rapporteure publique Si l'on dit parfois du temps qu'il adoucit les peines, il n'a pas cet effet sur les dettes d'impôt – à tout le moins, tant que son écoulement n'a pas atteint les limites de la prescription au-delà desquelles le contribuable n'a plus à craindre. Afin de s'en assurer, l'article 1727 du CGI dispose ainsi, à son I, que « Toute créance de nature fiscale, dont l'établissement ou le recouvrement incombe aux administrations …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Conseil d'Etat, 8 / 7 SSR, du 10 novembre 1971, 78164, publié au recueil Lebon
Rejet

Requete de la societe anonyme « compagnie de signaux et d'entreprises electriques », tendant a l'annulation d'un jugement, du 15 avril 1969, par lequel le tribunal administratif de paris a rejete sa demande en decharge de droits et penalites en matiere de taxe sur les prestations de services et de taxe sur la valeur ajoutee pour la periode du 1 er mai 1960 au 31 janvier 1963, qui lui ont ete reclamees par un avis de mise en recouvrement individuel notifie le 20 novembre 1964 ; Vu le code general des impots ; l'ordonnance du 31 juillet 1945 et le decret du 30 septembre 1953 ; Sur la fin de …

 Lire la suite…
  • Taxes sur le chiffre d'affaires et assimilées·
  • Des commissionnaires et des intermédiaires·
  • [ article 24 quinquies annexe iv c.g.i·
  • Autres taxes sur le chiffre d'affaires·
  • Éléments du prix de vente taxables·
  • Personnes et affaires taxables·
  • Fournisseur de main-d'œuvre·
  • Contributions et taxes·
  • Liquidation de la taxe·
  • Questions communes

2Cour administrative d'appel de Paris, 2e chambre, du 9 décembre 1997, 96PA00973, inédit au recueil Lebon
Rejet

VU, enregistrée au greffe de la cour administrative d'appel le 5 avril 1996, l'ordonnance en date du 14 mars 1996 par laquelle le président de la section du contentieux du Conseil d'Etat a attribué à la cour administrative d'appel de Paris le jugement de la requête de M. Jean-Pierre FLANDRIN ; VU, enregistrée au greffe de la cour administrative d'appel le 5 avril 1996, la requête présentée par M. Jean-Pierre FLANDRIN demeurant … ; M. FLANDRIN demande à la cour : 1 ) d'annuler l'ordonnance n 9504804/2 en date du 2 août 1995 par laquelle le président de section du tribunal administratif de …

 Lire la suite…
  • Règles de procédure contentieuse spéciales·
  • Reclamations au directeur·
  • Contributions et taxes·
  • Impôt·
  • Procédures fiscales·
  • Livre·
  • Décret·
  • Réclamation·
  • Tribunaux administratifs·
  • Administration

3Cour de Cassation, Chambre commerciale, du 30 mars 1971, 69-11.875, Publié au bulletin
Rejet

Les dispositions de l'article 1919 du code general des impots ont ete abrogees par la loi 63-1316 du 27 decembre 1963 et les dispositions actuellement applicables sont celles de l'article 1947-1 du code general des impots. Le tribunal s'est conforme a ces dispositions des lors qu'il releve que le contribuable a forme opposition en usant de la faculte prevue par les articles 1946 et 1947 du code general des impots et on ne saurait lui reprocher d'avoir declare statuer en matiere ordinaire. lorsque l'associe d'une societe a responsabilite limitee qui a cede a cette societe le bail commercial …

 Lire la suite…
  • Obligation n'etant assortie d'aucun élément de preuve·
  • Abrogation par la loi 63-1316 du 27 décembre 1963·
  • Article 1919 du code général des impôts·
  • Article 1947 du code général des impôts·
  • Décision la declarant non etablie·
  • Constatations suffisantes·
  • 1316 du 27 décembre 1963·
  • Abrogation par la loi 63·
  • Preuve du mandat tacite·
  • Jugements et arrêts
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.