Loi n° 86-1300 du 23 décembre 1986 autorisant la ratification d'une convention internationale sur la protection des artistes interprètes ou exécutants, des producteurs de phonogrammes et des organismes de radiodiffusion

Sur la loi

Entrée en vigueur : 24 décembre 1986
Dernière modification : 24 décembre 1986

Texte intégral

Est autorisée la ratification de la convention internationale sur la protection des artistes interprètes ou exécutants, des producteurs de phonogrammes et des organismes de radiodiffusion, faite à Rome le 26 octobre 1961 et dont le texte est annexé à la présente loi (2).
(2) Il sera publié ultérieurement au Journal officiel de la République française.
FRANçOIS MITTERRAND Par le Président de la République :
Le Premier ministre,
JACQUES CHIRAC
Le ministre des affaires étrangères,
JEAN-BERNARD RAIMOND

0 Commentaire

Aucun commentaire indexé par Doctrine ne cite cette loi


1ADLC, Décision du 7 mars 1995 relative à une saisine de la société anonyme Théâtre de la Renaissance concernant des pratiques de la Société civile de perception et…

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n° 95-D-21 du 7 mars 1995 relative à une saisine de la société anonyme Théâtre de la Renaissance concernant des pratiques de la Société civile de perception et de distribution des droits des artistes-interprètes de la musique de la danse (Spedidam) Vu la lettre enregistrée le 19 juin 1991 sous le numéro F 416 par laquelle la société anonyme Théâtre de la Renaissance a saisi le Conseil de la concurrence de pratiques mises en oeuvre par la Société civile de perception et de distribution des droits des artistes-interprètes de la musique et de la danse …

 Lire la suite…
  • Artistes-interprètes·
  • Spectacle·
  • Théâtre·
  • Tarifs·
  • Musique·
  • Phonogramme·
  • Enregistrement·
  • Utilisateur·
  • Communauté européenne·
  • Musicien
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.