Loi du 24 mai 1872 relative au Tribunal des conflits.

Sur la loi

Entrée en vigueur : 31 mai 1872
Dernière modification : 1 avril 2015

Texte intégral

Les conflits d'attribution entre la juridiction administrative et la juridiction judiciaire sont réglés par un Tribunal des conflits composé en nombre égal de membres du Conseil d'Etat et de la Cour de cassation.
Dans sa formation ordinaire, le Tribunal des conflits comprend :
1° Quatre conseillers d'Etat en service ordinaire élus par l'assemblée générale du Conseil d'Etat ;
2° Quatre magistrats du siège hors hiérarchie de la Cour de cassation élus par les magistrats du siège hors hiérarchie de la Cour de cassation ;
3° Deux suppléants élus, l'un par l'assemblée générale du Conseil d'Etat parmi les conseillers d'Etat en service ordinaire et les maîtres des requêtes, l'autre par l'assemblée générale des magistrats du siège de la Cour de cassation parmi les conseillers hors hiérarchie et référendaires.
Les membres du Tribunal des conflits sont soumis à réélection tous les trois ans et rééligibles deux fois. Lorsqu'un membre titulaire ou suppléant cesse définitivement d'exercer ses fonctions, il est procédé à son remplacement jusqu'à la fin du mandat en cours dans les conditions prévues aux 1°, 2° ou 3°, selon le cas.
Les membres mentionnés aux 1° et 2° de l'article 2 choisissent parmi eux, pour trois ans, un président issu alternativement du Conseil d'Etat et de la Cour de cassation, au scrutin secret à la majorité des voix.
En cas d'empêchement provisoire du président, le tribunal est présidé par le membre le plus ancien appartenant au même ordre de juridiction.
En cas de cessation définitive des fonctions du président, le tribunal, alors complété dans les conditions prévues au dernier alinéa de l'article 2, est présidé par un membre du même ordre, choisi dans les conditions prévues au premier alinéa du présent article, pour la durée du mandat restant à courir.

1Nature juridique des contrats de location de photocopieurs
Le Moniteur · 15 novembre 2022

Vu, enregistrée à son secrétariat le 23 juin 2004, la lettre par laquelle le garde des sceaux, ministre de la justice, a transmis au Tribunal le dossier de la procédure opposant la société anonyme Lixxbail, venant aux droits de la Société Anonyme Loxxia Bail Slibail, au lycée régional Hélène Boucher de Thionville (Moselle) devant le tribunal de grande instance de Thionville ; Vu le déclinatoire présenté le 19 novembre 2003 par le Préfet de la Moselle, tendant à voir déclarer la juridiction de l'ordre judiciaire incompétente par les motifs que les contrats conclus entre la société et le …

 Lire la suite…

2Le concessionnaire est assimilé à un délégataire de service public
Le Moniteur · 15 novembre 2022

Vu, enregistrée à son secrétariat le 7 juin 2013, la requête présentée pour l'EURL Aquagol, tendant à ce que le Tribunal, en application de l'article 17 du décret du 26 octobre 1849 modifié, détermine l'ordre de juridiction compétent pour statuer sur sa demande tendant à la réparation du préjudice qu'elle a subi du fait de l'inexécution, par l'Association réunionnaise de développement de l'aquaculture (ARDA), des obligations prévues par la convention qu'elle a conclue avec elle le 17 janvier 1996 ; à la suite du conflit négatif résultant de ce que, 1) par une ordonnance du 24 août 2012, le …

 Lire la suite…

3Compétence du juge
Le Moniteur · 15 novembre 2022

La juridiction administrative est compétente pour connaître des litiges qui sont soit afférents à un marché de travaux publics, soit consécutifs à un dommage causé par l'exécution d'un travail public ou par l'existence ou le fonctionnement d'un ouvrage public. Il lui appartient de statuer, dans le premier cas, sur les litiges d'ordre contractuel ainsi que sur les actions en garantie décennale liés à la réalisation du marché de travaux et, dans le second cas, sur les actions en responsabilité dirigées par la victime, qu'elle ait la qualité de participant, d'usager ou de tiers, à l'encontre …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Tribunal des conflits, 31 mars 2008, 08-03.616, Publié au bulletin

Relève de la compétence des juridictions de l'ordre judiciaire l'action en responsabilité dirigée contre un médecin pour les actes préopératoires et postopératoires accomplis dans le secteur privé d'un centre hospitalier

 Lire la suite…
  • Litige relatif à un contrat de droit privé·
  • Séparation des pouvoirs·
  • Compétence judiciaire·
  • Domaine d'application·
  • Secteur privé·
  • Hôpitaux·
  • Centre hospitalier·
  • Chirurgien·
  • Tribunaux administratifs·
  • Juridiction

2Tribunal des Conflits, 9 mars 2015, C4005, Inédit au recueil Lebon

Vu la lettre, enregistrée à son secrétariat le 5 janvier 2015, par laquelle le garde des sceaux, ministre de la justice, a transmis au Tribunal le dossier de la procédure opposant M me B… A… à l'Agent judiciaire de l'Etat devant la cour d'appel de Papeete ; Vu le déclinatoire, présenté le 7 janvier 2014 par le haut-commissaire de la République en Polynésie française, tendant à voir déclarer la juridiction de l'ordre judiciaire incompétente pour connaître de ce litige par les motifs qu'il concerne la situation d'un agent non titulaire d'un établissement public administratif de la …

 Lire la suite…
  • Polynésie française·
  • Déclinatoire·
  • Etablissement public·
  • Compétence·
  • Non titulaire·
  • Élève·
  • Garde des sceaux·
  • Sceau·
  • République·
  • Travail

3Tribunal des Conflits, 31 mars 2008, C3634, Inédit au recueil Lebon

Vu, enregistrée à son secrétariat le 21 février 2007, l'expédition de l'arrêt du 6 février 2007, par lequel la Cour de cassation, Chambre commerciale, saisie du pourvoi formé par le directeur général et le directeur régional de Picardie de la Direction générale des douanes et droits indirects contre la société Yves Saint-Laurent Lassigny SAS et tendant à la cassation de l'arrêt de la cour d'appel d'Amiens en date du 27 mai 2004, a renvoyé au Tribunal, par application de l'article 35 du décret du 26 octobre 1849 modifié, le soin de décider sur la question de compétence ; Vu, enregistré le …

 Lire la suite…
  • Impôt·
  • Directive communautaire·
  • Douanes·
  • Accise·
  • Picardie·
  • Délai de transposition·
  • Action·
  • Responsabilité·
  • Directeur général·
  • L'etat
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.