Article 5 de la Loi n° 82-1091 du 23 décembre 1982 RELATIVE A LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES ARTISANSAbrogé

Chronologie des versions de l'article

Version01/01/1983
>
Version01/01/1997
>
Version01/01/2004

Entrée en vigueur le 1 janvier 2004

Modifié par : Ordonnance 2003-1213 2003-12-18 art. 8 VIII JORF 20 décembre 2003 en vigueur le 1er janvier 2004

Les ressources affectées aux fonds d'assurance formation nationaux des organisations professionnelles sont réparties par un établissement public national à caractère administratif créé à cet effet dans des conditions fixées par décret en Conseil d'Etat.
En Alsace et en Moselle, les entreprises relevant des chambres de métiers versent à l'établissement public créé par l'alinéa précédent une contribution égale à 0,120 p. 100 du montant annuel du plafond de la sécurité sociale en vigueur au 1er janvier de l'année d'imposition.
Entrée en vigueur le 1 janvier 2004
Sortie de vigueur le 1 janvier 2006
7 textes citent l'article

Commentaires2


Le Moniteur · 7 janvier 2000

Le Moniteur · 10 janvier 1997
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cet article
Vous avez déjà un compte ?Connexion

Décisions2


1Tribunal administratif de Toulouse, 13 mars 2012, n° 0803043
Rejet

[…] Considérant, d'autre part, qu'aux termes de l'article 1447 du code général des impôts alors applicable : «I. […] Il est recouvré dans les mêmes conditions que la taxe pour frais de chambres de métiers. » ; qu'aux termes de l'article 1601 B du même code : « Une contribution est perçue en vue de financer des actions de formation continue et est affectée conformément aux dispositions des articles 4 et 5 de la loi n° 82-1091 du 23 décembre 1982 relative à la formation professionnelle des artisans. […]

 Lire la suite…
  • Taxe professionnelle·
  • Construction·
  • Maçonnerie·
  • Justice administrative·
  • Sous-traitance·
  • Additionnelle·
  • Artisanat·
  • Impôt·
  • Activité·
  • Chèque

2Tribunal administratif de Rouen, 10 mars 2009, n° 0600260
Rejet

[…] à 10 % du montant maximum du droit fixe revenant aux chambres de métiers tel qu'il est fixé au premier alinéa du a de l'article 1601 majoré d'un coefficient de 1,137 est perçu au profit d'un fonds destiné à financer des actions de promotion et de communication au profit de l'artisanat. Il est recouvré dans les mêmes conditions que la taxe pour frais de chambres de métiers …. » ; qu'aux termes de l'article 1601 B du même code : « Une contribution est perçue en vue de financer des actions de formation continue et est affectée conformément aux dispositions des articles 4 et 5 de la loi n° 82-1091 du 23 décembre 1982 relative à la formation professionnelle des artisans. […]

 Lire la suite…
  • Artisanat·
  • Taxe professionnelle·
  • Formation continue·
  • Additionnelle·
  • Service·
  • Profit·
  • Impôt·
  • Action·
  • Contribution·
  • Étang
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cet article
Vous avez déjà un compte ?Connexion

Document parlementaire0

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature (2017).