1Cour de cassation, Chambre civile 3, 8 avril 2021, 20-18.327, Publié au bulletin, société FMJ Scooter c/ pôle 4
Rejet

Tout copropriétaire peut, par la voie de l'action oblique, exercer les droits et actions du copropriétaire-bailleur pour obtenir la résiliation d'un bail lorsque le preneur méconnaît les stipulations du règlement de copropriété contenues dans celui-ci

 Lire la suite…
  • Action individuelle des copropriétaires·
  • Demande exercée par voie oblique·
  • Action en résiliation de bail·
  • Action en justice·
  • Action oblique·
  • Demande en justice·
  • Condition bail·
  • Copropriétaire·
  • Recevabilité·
  • Copropriété
Merryl Hervieu, Lexis Veille, Cabinet Neu-Janicki, leparticulier.lefigaro.fr, Village Justice, www.lpalaw.com, www.nmcg.fr et 12 autres auteurs ont également commenté cette décision

2Cour de Cassation, Chambre civile 3, du 7 mars 1968, Publié au bulletin
Rejet

L'action oblique ne peut pas etre exercee par le creancier au cas ou le debiteur a intente une action en justice pour faire reconnaitre son droit.

 Lire la suite…
  • Action oblique conditions inaction du débiteur nécessité·
  • Coopérative·
  • Vider·
  • Copropriété·
  • Patron pêcheur·
  • Résiliation du bail·
  • Appel·
  • Action oblique·
  • Expulsion·
  • Chose jugée

3Cour d'appel de Caen, du 13 décembre 2001, 00/01941
Infirmation

[…] Partant, ce dernier qui bénéficie d'une créance certaine, liquide et exigible est fondé à exercer l'action oblique. […]

 Lire la suite…
  • Action oblique·
  • Exercice·
  • Sociétés·
  • Débiteur·
  • Substitution·
  • Créanciers·
  • Garantie·
  • Engagement·
  • Caution·
  • Clause

4Cour d'appel de Montpellier, CT0050, du 12 septembre 2006, SA CREDIT LYONNAIS
Infirmation

Est irrecevable l'action oblique exercée par un créancier dès lors que celui-ci, s'il est bien titulaire d'une créance liquide et exigible, bénéficie de deux autres débiteurs en garantie du paiement intégral, le seul fait que son débiteur ait omis de poursuivre la liquidation de l'indivision conventionnelle existant entre lui et son épouse ne suffisant pas à rapporter la preuve de ce que le recouvrement de la créance est menacé.

 Lire la suite…
  • Action oblique·
  • Inaction du débiteur·
  • Conditions·
  • Crédit lyonnais·
  • Créance·
  • Indivision conventionnelle·
  • Créanciers·
  • Caution solidaire·
  • Immeuble·
  • Débiteur

5Cour de Cassation, Chambre civile 1, du 28 mai 2002, 00-11.049, Publié au bulletin, Caisse d'épargne et de prévoyance Aquitaine-Nord
Cassation

La carence du débiteur de la partie exerçant l'action oblique se trouve établie lorsqu'il ne justifie d'aucune diligence dans la réclamation de son dû.

 Lire la suite…
  • Action oblique·
  • Applications diverses·
  • Inaction du débiteur·
  • Conditions·
  • Caisse d'épargne·
  • Carence·
  • Branche·
  • Vente immobilière·
  • Mesures d'exécution·
  • Plan de redressement
a également commenté cette décision

6Cour d'appel de Versailles, du 29 novembre 2001, 1999-542
Infirmation Cour de cassation : Cassation

) Action oblique, Exercice des droits du débiteur, Intérêts exclusivement attachés à la personne, Donation avec clause d'inaliénabilité, […]

 Lire la suite…
  • Action oblique·
  • Clause·
  • Consorts·
  • Intérêt·
  • Aliéner·
  • Interdiction·
  • Biens·
  • Garantie·
  • Notaire·
  • Hypothèque conventionnelle

7Cour de cassation, Chambre civile 1, 25 septembre 2013, 12-21.272, Publié au bulletin, société Agence Charles Katz
Rejet

Les dispositions de l'article 1360 du code de procédure civile ne sont pas applicables à l'action oblique en partage engagée par le créancier personnel d'un indivisaire, sur le fondement de l'article 815-17 du code civil

 Lire la suite…
  • Exercice de l'action en partage·
  • Action en partage·
  • Article 1360 du code de procédure civile·
  • Droit des créanciers·
  • Absence d'influence·
  • Détermination·
  • Inobservation·
  • Recevabilité·
  • Indivision·
  • Modalités
Raymond Auteville, Jérôme Casey et Catherine Berlaud ont également commenté cette décision

8Cour de Cassation, Chambre civile 3, du 26 octobre 2005, 04-16.664, Publié au bulletin
Rejet

Ayant exactement retenu qu'un syndicat des copropriétaires était une personne morale de droit privé dont le patrimoine était distinct de celui de ses membres et que ceux-ci n'étaient pas responsables à l'égard des tiers ou de l'un des copropriétaires de son passif, la cour d'appel en a déduit à bon droit qu'un créancier du syndicat disposait d'une action oblique et non d'une action directe à l'égard des copropriétaires, en paiement des sommes qui lui sont dues.

 Lire la suite…
  • Action oblique·
  • Syndicat des copropriétaires·
  • Copropriété·
  • Syndicat de copropriétaires·
  • Action directe·
  • Patrimoine·
  • Personne morale·
  • Créanciers·
  • Indivisibilité·
  • Droit privé

9Cour de cassation, Chambre civile 3, 1 mars 2006, 05-11.522, Publié au bulletin, commune d'Aragnouet
Cassation

Ne justifie pas légalement sa décision au regard des dispositions des articles 1166 du code civil et 42 de la loi du 10 juillet 1965, une cour d'appel qui ne recherche pas si la prescription décennale n'était pas acquise à l'égard de charges incombant à des copropriétaires défendeurs à une action oblique exercée par un bailleur à la suite d'une décision irrévocable condamnant le syndicat de copropriété à régler des loyers impayés d'un bail à construction

 Lire la suite…
  • Action du créancier du syndicat en paiement des charges·
  • Détermination action oblique·
  • Action personnelle·
  • Action en justice·
  • Action oblique·
  • Syndicat des copropriétaires·
  • Prescription décennale·
  • Domaine d'application·
  • Détermination·
  • Prescription

10Cour d'appel de Versailles, du 23 octobre 2003, 2002-3153, S.A.R.L. FLEXIMO c/ Sté GRUPPO TECNOLOGIE AVANZATE SRL
Confirmation

L'exercice de l'action oblique par un créancier italien à l'encontre d'une société française implique que le jugement italien dont il se prévaut soit rendu exécutoire en France. Il s'ensuit que la circonstance que le défendeur à une telle action n'ait pas été partie au jugement italien importe peu et ne peut fonder utilement son appel de l'ordonnance d'exequatur afférente

 Lire la suite…
  • Action oblique·
  • Conditions·
  • Sociétés·
  • Italie·
  • Exequatur·
  • Siège·
  • Avoué·
  • Audit·
  • Jugement étranger·
  • Qualités
Testez Doctrine gratuitement
pendant 7 jours
Vous avez déjà un compte ?