François Mazon
Avocat pénaliste · Marseille
quote
Doctrine est un outil stratégique pour les avocats

BASS MAZON ASSOCIES est un cabinet spécialisé en droit pénal des affaires depuis de nombreuses années puisqu’il est intervenu sur un des premiers dossiers emblématiques de cette matière, l’affaire URBA, mais aussi sur des affaires plus récentes comme les prothèses mammaires PIP, le Cercle de jeux Concorde, l’affaire de la L2 à Marseille, ou la taxe carbone. Pour François Mazon, avocat associé, l’objectif est de faire d’ici 5 ans de BASS MAZON ASSOCIES un des cabinets de référence en droit pénal des affaires en France avec une présence à Paris et à Marseille. BASS MAZON ASSOCIES s’est tourné vers Doctrine pour gagner en pertinence dans la défense des intérêts de ses clients prestigieux et atteindre cet objectif.

Devenir un cabinet référent en droit pénal des affaires

BASS MAZON ASSOCIES est un cabinet spécialisé en droit pénal des affaires depuis de nombreuses années puisqu’il est intervenu sur un des premiers dossiers emblématiques de cette matière, l’affaire URBA, mais aussi sur des affaires plus récentes comme les prothèses mammaires PIP, le Cercle de jeux Concorde, l’affaire de la L2 à Marseille, ou la taxe carbone. Pour François Mazon, avocat associé, l’objectif est de faire d’ici 5 ans de BASS MAZON ASSOCIES un des cabinets de référence en droit pénal des affaires en France avec une présence à Paris et à Marseille. BASS MAZON ASSOCIES s’est tourné vers Doctrine pour gagner en pertinence dans la défense des intérêts de ses clients prestigieux et atteindre cet objectif. Devenir un cabinet référent en droit pénal des affaires

Selon François Mazon, pour être naturellement sollicité sur des sujets relevant du droit pénal des affaires, il est essentiel d’associer le cabinet à des réussites visibles sur des dossiers complexes. Pour rester au plus proche des problématiques de ses clients et conserver son efficience, ce cabinet à taille humaine concentre son attention sur 4 ou 5 nouveaux dossiers par mois.

“Nos clients sont à juste titre d’une très grande exigence. Nous nous devons d'avoir la même exigence envers nous-même. Tout ce qui me permet d'être plus efficace et pertinent pour eux, je me dois de le prendre.”

Avoir accès à plus d’informations ne veut pas nécessairement dire qu’elles sont facilement compréhensibles et utilisables. François Mazon précise “la révolution qu’apporte Doctrine est de rendre l’information immédiatement pertinente. La réalité est que si je ne l’utilise pas, j’ai un désavantage compétitif car d’autres le font : d’autres avocats, des magistrats et même nos clients”.

Se concentrer sur l’essentiel : la stratégie de défense des clients

Pour François Mazon, l’avocat doit se concentrer là où il apporte le plus de valeur : la création d’une stratégie de défense. Avoir accès à une information clé est déterminant, mais pour gagner une affaire il faut surtout définir une stratégie gagnante.

“Doctrine représente un atout indispensable. Nous gagnons entre 10% et 20% de temps de recherche, temps que nous pouvons consacrer à mieux préparer la défense de nos clients. Doctrine apporte une innovation unique en me permettant de valider mes arguments et identifier le meilleur raisonnement pour défendre nos clients”

Dès que le cabinet travaille avec un nouveau client, François Mazon créée une alerte sur le nom de l’entreprise afin d’avoir une vision fine de son contentieux et visualiser la cartographie du contexte juridique dans lequel l’affaire s’inscrit. L’accès à des informations telles que les décisions impliquant les différentes parties au procès, l’avocat ou cabinet adverse, les décisions représentatives de la juridiction où l’affaire sera traitée – en offrant même la possibilité de filtrer par chambre - sont désormais facilement accessibles.

“Les outils de recherche de Doctrine sont particulièrement sophistiqués et permettent d’obtenir une vision fine de l’écosystème juridique des dossiers que nous traitons. Ce n’est pas un simple outil de recherche, c’est un outil stratégique”.

Gagner en ne passant plus à côté de l’information clé

Dans un contexte où l’information juridique croit à un rythme exponentiel, le défi du cabinet est de gagner en pertinence, sa crédibilité reposant sur la capacité de tous les collaborateurs à rester au fait de toutes les actualités pouvant avoir un impact sur leurs clients.

“Notre métier est extrêmement responsabilisant. Je ne peux pas me permettre de perdre une affaire parce que je n’avais pas connaissance d’une information qui pouvait renverser une décision, dans un sens ou dans l’autre. Doctrine m’offre la tranquillité d’esprit de savoir que je ne passe pas à côté de l’information clé” rapporte François Mazon.

Grâce à la veille juridique personnalisée de Doctrine, établie en fonction de ses habitudes de recherche, François Mazon a accès aux informations les plus pertinentes pour lui : dernières décisions de justice, dans les juridictions compétentes, sur des thèmes précis ou encore sur le contentieux des différentes parties au procès.

Pour François Mazon, le travail de fond reste de trouver l’argument clé et pousser la recherche au-delà de la jurisprudence initialement consultée grâce à l’offre de consultation des décisions similaires (décisions de référence et d’espèces récentes reprenant les mêmes motifs) qui lui permet d’approfondir la réflexion.

Ainsi François Mazon conclut “Doctrine est un argument de vente pour nous ! Ça rassure le client, il sait qu'on sera plus à même de défendre ses intérêts.”