François Saint-Pierre

Avocat pénaliste · Lyon

quote
Doctrine est une révolution pour les avocats

Maître François Saint-Pierre exerce depuis 1985 et consacre son activité à la défense pénale dans différents domaines : défense des particuliers (procès criminels, défense des victimes et ressortissants étrangers) et défense pénale des affaires, en France et à l’étranger. Habitué des cours d’assises et tribunaux correctionnels, il est intervenu sur de nombreux procès médiatisés. Pour François Saint-Pierre, le métier d’avocat a subi une révolution majeure avec l’arrivée de la technologie qui a créé de nouvelles opportunités pour les professionnels du droit. Face à ces évolutions, il revient sur son choix d’utiliser Doctrine pour gagner en pertinence dans la défense des intérêts de ses clients.

Exploiter de la matière brute et gagner en pertinence

Pour François Saint-Pierre “la justice pénale est un droit légal qui est devenu au cours des 30 dernières années un droit jurisprudentiel. Elle est devenue une source de droit”. Les juges créent tous les jours de la jurisprudence de manière autonome avec pour conséquence de faire évoluer cette matière extrêmement rapidement.

“Pour que le système juridique fonctionne bien, les avocats pénalistes doivent se documenter sur l’actualité juridique comme on suit l’actualité économique ou politique d’un pays. En ce sens, Doctrine permet une formation professionnelle continue et approfondie pour faire émerger des spécialistes de problématiques très concrètes”

François Saint-Pierre précise que les professionnels du droit ont besoin de matière brute pour étayer leur argumentaire et trouver le raisonnement gagnant. Lorsqu’une question juridique se pose, il utilise Doctrine pour rechercher la documentation existante. La recherche en langage naturel permet de faire remonter l’ensemble des décisions de justice pertinentes se rapportant à cette question, contrairement aux recherches traditionnelles par mots-clés qui limitent nécessairement le champ de recherche et exposent au risque de ne pas identifier une information clé.

“Doctrine offre une pertinence sans précédent. Je m’en sers au quotidien pour vérifier des points de droit très précis”

Maîtriser un flux d’information continue

“Le bulletin criminel de la Cour de cassation est disponible 1 an après le jugement, un temps d’attente qui monte à deux ans pour le bulletin civil. C’est absolument impraticable pour notre spécialité.”

Grâce à la veille juridique personnalisée de Doctrine, François Saint-Pierre est informé en continu des décisions des chambres et juridictions auprès desquelles il plaide et qu’il doit connaître pour défendre les intérêts de ses clients.

“Je reçois entre 30 et 80 décisions de la Cour de cassation toutes les semaines. À plusieurs reprises, j’ai pu utiliser dans la préparation de mes plaidoiries des décisions rendues la semaine précédente. Doctrine offre une actualité juridique d’une fraîcheur sans précédent. C’est révolutionnaire pour notre profession”

Construire une argumentation juridique gagnante grâce à Doctrine

“Lorsque l’on combine récence de l’information et pertinence de recherche, nous avons les outils pour construire une meilleure argumentation juridique.”

En utilisant ses dossiers, François Saint-Pierre organise l’ensemble des informations pertinentes pour y avoir facilement accès lorsque nécessaire. L’économie de temps réalisée sur la recherche permet de se concentrer sur la véritable valeur ajoutée de l’avocat : construire la stratégie de défense du client. Pour pousser la recherche au-delà de la jurisprudence initialement consultée, François Saint-Pierre se réfère aux décisions similaires (décisions de référence et d’espèces récentes reprenant les mêmes motifs) qui lui permettent d’approfondir sa réflexion sur l’ensemble des affaires traitées.

“Sur un sujet technique d’un jugement du tribunal administratif, Doctrine m’a permis d’identifier 4 arrêts allant dans le sens du jugement mettant en évidence une jurisprudence en cours de création. Cette information est essentielle lorsque l’on défend les intérêts de ses clients”

Ainsi, François Saint-Pierre conclut “Doctrine est tout simplement un accélérateur de travail qui rend l’avocat plus performant. C’est un outil indispensable”