Article R225-55 du Code de commerce

Les références de ce texte avant la renumérotation du 27 mars 2007 sont les articles : Décret n°67-236 du 23 mars 1967 - art. 114 (Ab), Décret n°67-236 du 23 mars 1967 - art. 114 (M)

Entrée en vigueur le 27 mars 2007

Est codifié par : Décret 2007-431 2007-03-25 JORF 27 mars 2007

Le délai mentionné au cinquième alinéa de l'article L. 225-68 est de trois mois à compter de la clôture de l'exercice.
Document AnalyzerAffiner votre recherche
Entrée en vigueur le 27 mars 2007

Commentaires


1COVID 19 : Quels impacts sur l’approbation des comptes annuels ?
consultation.avocat.fr · 6 avril 2020

L'article L. 225-68, alinéa 5, du code de commerce prévoit qu'après la clôture de chaque exercice et dans le délai fixé par décret en Conseil d'État – ce délai est de trois mois à compter de la clôture de l'exercice selon l'article R. 225-55 du même code – le directoire présente au conseil de surveillance, aux fins de vérification et […] . Établissement des comptes des sociétés commerciales en liquidation amiable :

 Lire la suite…

3Crise du COVID-19 : l'approbation des comptes et la tenue des conseils et assemblées assouplies
PwC Société d'Avocats

L'art. 1 de l'ordonnance n° 2020-318 prévoit que le délai de 3 mois à compter de la clôture de l'exercice, visé aux articles L 225-68 et R 225-55 du code de commerce, dont dispose le directoire pour présenter au conseil de surveillance les comptes annuels, le rapport de gestion et le rapport sur le gouvernement d'entreprise, est prorogé d'un délai supplémentaire de 3 mois. […]

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cet article
Vous avez déjà un compte ?

1Tribunal de commerce d'Évry, 28 mars 2007, n° 2005F00433
Cour d'appel : Confirmation

[…] sans constitution de garantie , l 6 "7 Par conclusions responsives et récapitulatives à l'audience du 31 janvier 2006, la société STANKO FRANCE demande au Tribunal de Commerce d'Evry de : Vu la loi et les dispositions applicables et notamment les articles L 225-47, 225-55 du Code de Commerce et 32-1 du NCPC Recevant la société STANKO FRANCE en ses conclusions et y faisant droit, » Dire et juger valable la révocation de Monsieur Z de son mandat de président directeur général lors de l'assemblée générale extraordinaire qui s'est tenue le 17 décembre 2004 , > Constater l'absence de circonstances permettant de qualifier d'abusive la révocation de Monsieur Z , En conséquence, > Débouter Monsieur Z de l'ensemble de ses demandes, fins et conclusions ,

 Lire la suite…
  • Sociétés·
  • Révocation·
  • Attestation·
  • Constitution·
  • Doyen·
  • Tribunaux de commerce·
  • Assemblée générale·
  • Sursis à statuer·
  • Juge d'instruction·
  • Plainte

2Tribunal de commerce de Nantes, 6 novembre 2012, n° 2012008070

[…] Les irrégularités affectant les actes remis à Y puis au CIC n'étant plus régularisables à l'heure actuelle – le délai d'un mois prévu en la matière par les articles L.511-4 et R.511-7 ayant expiré le 14 août 2012 à 00h00 – Monsieur le Président du Tribunal de céans ne pourra que constater la caducité de la saisie pratiquée par Monsieur A X et, partant, ordonner sa mainlevée (si besoin était). […] L'article 225-55 du Code de commerce, dont les dispositions sont d'ordre public, dispose que « le directeur

 Lire la suite…
  • Sociétés·
  • Saisie conservatoire·
  • Créance·
  • Mandataire social·
  • Directeur général·
  • Révocation·
  • Conseil d'administration·
  • Actionnaire·
  • Faute·
  • Principe

3Tribunal de commerce de Nanterre, Cinquieme chambre, 14 octobre 2014, n° 2014F00974
Cour d'appel : Confirmation

[…] Vu l'article 1382 du code civil, Vu l'article 225-55 du code de commerce, – - Dire que les révocations de M. X de son mandat de président de SP2I et de directeur général délégué de TSI sont intervenues sans juste motif, – - Dire que ces révocations ont été brutales et vexatoires, – - Condamner TSI et SP2I à lui verser solidairement la somme de 350 000 €, – - Les condamner à lui verser solidairement 10 000 € au titre de l'article 700 du code de procédure civile, outre les entiers frais et dépens de la présente instance, – - Ordonner l'exécution provisoire du jugement à intervenir, nonobstant appel et sans caution.

 Lire la suite…
  • Révocation·
  • Directeur général délégué·
  • Conseil d'administration·
  • Comités·
  • Surveillance·
  • Mandat·
  • Fonds d'investissement·
  • Associé·
  • Sociétés·
  • Jeux
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cet article
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire sur cet article.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.