Ordonnance n° 45-2283 du 9 octobre 1945 relative à la formation, au recrutement et au statut de certaines catégories de fonctionnaires et instituant une direction de la fonction publique et un conseil permanent de l'administration civile.

Texte intégral


Le Gouvernement provisoire de la République française,

Sur le rapport du ministre d'Etat et du ministre de l'éducation nationale,

Vu l'ordonnance du 3 juin 1943 portant institution du Comité français de la libération nationale, ensemble les ordonnances des 3 et 4 juin 1944 ;

Vu l'avis émis par l'Assemblée consultative dans sa séance du 22 juin 1945 ;

Le conseil d'Etat entendu,
Titre II : De l'école nationale d'administration.

Il est créé une Ecole nationale d'administration chargée de la formation des fonctionnaires qui se destinent au Conseil d'Etat, à la Cour des comptes, aux carrières diplomatiques ou préfectorales, à l'inspection générale des finances, au corps des administrateurs civils ainsi qu'à certains autres corps ou services déterminés par décret pris après avis du Conseil d'Etat et contresigné du ministre intéressé et du ministre de l'économie et des finances.

I. – Le conseil d'administration de l'Ecole nationale d'administration comprend parmi ses membres un député et un sénateur, ainsi qu'un représentant au Parlement européen élu en France.
II. – Les missions, la composition, l'organisation et le fonctionnement du conseil d'administration sont précisés par décret en Conseil d'Etat.

Commentaires


1Conclusions du rapporteur public sur l'affaire n°453971
Conclusions du rapporteur public · 19 juillet 2022

N° 453971 Association pour l'égal accès aux emplois publics et la défense de la méritocratie républicaine (ADMR) N° 454719 Union syndicale des magistrats administratifs (USMA) N° 454775 Syndicat de la juridiction administrative (SJA) N° 455105 Association des anciens élèves de l'Ecole nationale d'administration (AAEENA) Et autres N° 455119 M. Thomas X... N° 455150 Association des magistrats de la Cour des comptes (AMCC) N° 455155 Syndicat des juridictions financières 4ème et 1ère chambres réunies Séance du 27 juin 2022 Décision du 19 juillet 2022 CONCLUSIONS M. Raphaël CHAMBON, Rapporteur …

 Lire la suite…

2Commentaire de la décision n° 2021-961 QPC du 14 janvier 2022, Union syndicale des magistrats administratifs et autres [Nominations au sein des services…
Conseil Constitutionnel · Conseil constitutionnel · 14 janvier 2022

Commentaire Décision n° 2021-961 QPC du 14 janvier 2022 Union syndicale des magistrats administratifs et autres (Nominations au sein des services d'inspection générale de l'État, au grade de maître des requêtes au Conseil d'État et de conseiller référendaire à la Cour des comptes) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 18 octobre 2021 par le Conseil d'État (décision nos 454719, 454775, 455105 et 455150 du 12 octobre 2021) d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) posée par l'union syndicale des magistrats administratifs, le syndicat de la juridiction administrative, …

 Lire la suite…

3Dossier documentaire de la décision n° 2021-961 QPC du 14 janvier 2022, Union syndicale des magistrats administratifs et autres [Nominations au sein des services…
Conseil Constitutionnel · Conseil constitutionnel · 14 janvier 2022

Décision n° 2021 - 961 QPC Union syndicale des magistrats administratifs et autres Question prioritaire de constitutionnalité portant sur l'article 6 de l'ordonnance n° 2021-702 du 2 juin 2021 portant réforme de l'encadrement supérieur de la fonction publique de l'État, les articles L. 133-12-3 et L. 133-12-4 du code de justice administrative et les articles L. 122-9 et L. 122-10 du code des juridictions financières (Nominations au sein des services d'inspection générale de l'État, au grade de maître des requêtes au Conseil d'État et de conseiller référendaire à la Cour des comptes) …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Conseil d'Etat, 2ème sous-section jugeant seule, du 22 février 2006, 262623, inédit au recueil Lebon
Rejet

Vu 1°/ sous le n° 262623, la requête sommaire et le mémoire complémentaire, enregistrés les 11 décembre 2003 et 24 février 2004 au secrétariat du contentieux du Conseil d'Etat, présentés pour M. Jean X, demeurant … ; M. X demande au Conseil d'Etat : 1°) d'annuler l'article 3 du décret du 8 octobre 2003 qui l'astreint à verser au Trésor une indemnité égale à deux fois son dernier traitement annuel ; 2°) de mettre à la charge de l'Etat la somme de 3 000 euros en application de l'article L. 7611 du code de justice administrative ; Vu 2°/, sous le n° 272689, la requête sommaire et …

 Lire la suite…
  • École nationale·
  • Décret·
  • Fonctionnaire·
  • Trésor·
  • Administration·
  • Traitement·
  • Scolarité·
  • Justice administrative·
  • Engagement·
  • Décision implicite

2Cour d'appel de Dijon, Chambre sociale, 9 janvier 2020, n° 18/00528
Infirmation

PH/FF C X C/ SA HARRIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE – AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE DIJON CHAMBRE SOCIALE ARRÊT DU 09 JANVIER 2020 MINUTE N° N° RG 18/00528 – N° Portalis DBVF-V-B7C-FBMV Décision déférée à la Cour : Jugement Au fond, origine Conseil de Prud'hommes – Formation paritaire de DIJON, section EN, décision attaquée en date du 28 Mai 2018, enregistrée sous le n° […] APPELANTE : C X […] […] représentée par M e Claude SIRANDRE de la SELARL AVOCAT CONSULTING COTE D'OR, avocat au barreau de DIJON INTIMÉE : SA HARRIS […] […] représentée par Maître Alexandre …

 Lire la suite…
  • Statut·
  • Salaire·
  • Salariée·
  • Cadre·
  • Prime d'ancienneté·
  • Classification·
  • Travail·
  • Coefficient·
  • Titre·
  • Rémunération

3Tribunal de grande instance de Paris, 1re chambre 2e section, 17 décembre 2010, n° 09/16885

T R I B U N A L D E GRANDE I N S T A N C E D E P A R I S ■ 1 re chambre 2 e section N° RG : 09/16885 N° MINUTE : Assignation du : 14 octobre 2009 EXTRANÉITÉ C. C. (footnote: 1) JUGEMENT rendu le 17 décembre 2010 DEMANDEUR Monsieur Y Z […] TLEMCEN ALGERIE représenté par M e Hacen BOUKHELIFA, avocat au barreau de PARIS, vestiaire C1841, substitué par M e HAMMOUTENE DÉFENDEUR Le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Paris Section AC1 […] […] Madame X, Vice-Procureur COMPOSITION DU TRIBUNAL Monsieur CIVALERO, …

 Lire la suite…
  • Algérie·
  • Nationalité française·
  • Possession d'état·
  • Père·
  • Statut·
  • Civil·
  • Droit local·
  • Droit commun·
  • Conserve·
  • Possession
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

Documents parlementaires

Sur l'article 35, renuméroté article 39
Article 39 LOI n° 2018-699 du 3 août 2018 visant à garantir la présence des parlementaires dans certains organismes extérieurs au Parlement et à simplifier les modalités de leur nomination (1)

Amendement de précision.

Lire la suite…
Sur la proposition de loi ordinaire · Loi promulguée
LOI n° 2018-699 du 3 août 2018 visant à garantir la présence des parlementaires dans certains organismes extérieurs au Parlement et à simplifier les modalités de leur nomination (1)

___ Pages Introduction........................................................... 11 I. La représentation du Parlement dans des organismes extérieurs A. La nébuleuse des organismes extraparlementaires B. La volonté du législateur de faire respecter la séparation des pouvoirs et de limiter la prolifération des organismes extraparlementaires II. Une proposition de loi qui procède à un important travail de simplification A. Les organismes, créés par un texte de nature réglementaire, pour lesquels la proposition de loi donne un fondement législatif et légalise la présence des parlementaires B. …

Lire la suite…
Sur la proposition de loi ordinaire · Loi promulguée
LOI n° 2018-699 du 3 août 2018 visant à garantir la présence des parlementaires dans certains organismes extérieurs au Parlement et à simplifier les modalités de leur nomination (1)

___ Pages Introduction........................................................... 11 I. La représentation du Parlement dans des organismes extérieurs A. La nébuleuse des organismes extraparlementaires B. La volonté du législateur de faire respecter la séparation des pouvoirs et de limiter la prolifération des organismes extraparlementaires II. Une proposition de loi qui procède à un important travail de simplification A. Les organismes, créés par un texte de nature réglementaire, pour lesquels la proposition de loi donne un fondement législatif et légalise la présence des parlementaires B. …

Lire la suite…
Voir les documents parlementaires qui traitent de cette loi
Vous avez déjà un compte ?