Ordonnance n° 45-2456 du 19 octobre 1945 portant statut de la mutualité.

Texte intégral

Le Gouvernement provisoire de la République française,

Sur le rapport du ministre du travail et de la sécurité sociale.

Vu la loi du 1er avril 1898, ensemble les textes qui l'ont modifiée ;

Vu la loi du 3 février 1902 ;

Vu l'ordonnance du 3 juin 1943 portant institution du Comité français de la libération nationale, ensemble les ordonnances des 3 juin et 4 septembre 1944 ;

Le conseil d'Etat entendu,

Ordonne :

TITRE Ier : Dispositions générales
Chapitre Ier : Définition, composition et constitution des sociétés.
Les sociétés mutualistes sont des groupements qui, au moyen des cotisations de leurs membres, se proposent de mener, dans l'intérêt de ceux-ci ou de leur famille, une action de prévoyance, de solidarité ou d'entraide visant notamment :
1°) La prévention des risques sociaux et la réparation de leurs conséquences ;
2°) L'encouragement de la maternité et la protection de l'enfance et de la famille ;
3°) Le développement moral, intellectuel et physique de leurs membres.
Les associations ou groupements de toute nature qui font appel à des cotisations des membres participants, pour atteindre principalement un ou plusieurs des buts visés au paragraphe 1er de l'article 1er doivent se placer sous le régime des sociétés mutualistes, prévu par la présente ordonnance.
Sont dispensées de cette obligation : a) les sociétés visées par le décret du 14 juin 1938 sur le contrôle et l'organisation de l'industrie des assurances ; b) les institutions visées aux articles 17 et 18 de l'ordonnance du 4 octobre 1945 portant organisation de la sécurité sociale ; c) les institutions visées par le décret du 30 octobre 1935 sur les assurances sociales agricoles, pour les opérations effectuées au titre de ce décret.

Commentaires


1Commentaire de la décision n° 2018-737 du 5 octobre 2018, M. Jaime Rodrigo F. [Transmission de la nationalité française aux enfants légitimes nés à l’étranger d’un…
Conseil Constitutionnel · Conseil constitutionnel · 5 octobre 2018

Commentaire Décision n° 2018-737 QPC du 5 octobre 2018 M. Jaime Rodrigo F. (Transmission de la nationalité française aux enfants légitimes nés à l'étranger d'un parent français) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 9 juillet 2018 par la Cour de cassation (arrêt n° 830 de la première chambre civile du 4 juillet 2018) d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) posée par M. Jaime Rodrigo F. portant sur les 1° et 3° de l'article 1er de la loi du 10 août 1927 sur la nationalité. Dans sa décision n° 2018-737 QPC du 5 octobre 2018, le Conseil …

 Lire la suite…

2Dossier documentaire décision 2018-737 du 5 octobre 2018, M. Jaime Rodrigo F. [Transmission de la nationalité française aux enfants légitimes nés à l’étranger d’un…
Conseil Constitutionnel · Conseil constitutionnel · 5 octobre 2018

Décision n° 2018-737 QPC Loi du 10 août 1927 sur la nationalité, article 1 er, 1° et 3 ° Transmission de la nationalité française aux enfants légitimes nés à l'étranger d'un parent français Dossier documentaire Services du Conseil constitutionnel - 2018 Sommaire I. Dispositions législatives ........................................................................... 3 II. Constitutionnalité de la disposition contestée ...................................... 8 Table des matières I. Dispositions législatives …

 Lire la suite…

3Décision n° 2016-534 QPC du 14 avril 2016
Conseil Constituionnel · Conseil constitutionnel · 14 avril 2016

Commentaire Décision n° 2016-534 QPC du 14 avril 2016 Mme Francine E. (Suppression des arrérages de la pension d'invalidité en cas d'activité professionnelle non salariée) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 14 janvier 2016 par la Cour de cassation (arrêt n° 188 du même jour) d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) posée pour Mme Francine E., portant sur l'article L. 341-10 du code de la sécurité sociale (CSS), dans sa rédaction issue du décret n° 85-1353 du 17 décembre 1985 relatif au code de la sécurité sociale (partie législative et partie décrets …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Cour de Cassation, Chambre civile 1, du 3 juillet 2001, 98-19.151, Inédit
Rejet

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA COUR DE CASSATION, PREMIERE CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant : Sur les pourvois n° R 98-19.151 et H 99-16.295 formés par M. Malick X…, demeurant SICAP Liberté 6, n° 8110, BP n° 4230, Dakar (Sénégal), en cassation d'un même arrêt rendu le 19 mai 1998 par la cour d'appel de Paris (1 re chambre civile, section C) , au profit du procureur général près la cour d'appel de Paris, élisant domicile en son parquet au Palais de Justice, … defendeur à la cassation ; Le demandeur invoque, à l'appui de ses pourvois, les deux moyens de cassation annexés au …

 Lire la suite…
  • Nationalité française·
  • Conservation·
  • Nationalité·
  • Condition·
  • Sénégal·
  • Accession·
  • Armée·
  • Militaire·
  • Cour d'appel·
  • Domicile

2Tribunal de grande instance de Paris, 1re chambre 2e section, 11 juillet 2008, n° 06/01847

T R I B U N A L D E GRANDE I N S T A N C E D E P A R I S ■ 1 re chambre 2 e section N° RG : 06/01847 N° MINUTE : Assignation du : 25 janvier 2006 NATIONALITE FRANCAISE C. C. JUGEMENT rendu le 11 juillet 2008 DEMANDEUR Monsieur Z Y […] Berkane MAROC représenté par M e Bernard DUPLAA, avocat au barreau de la SEINE SAINT DENIS, vestiaire PB220 DÉFENDEUR Le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Paris […] […] Madame de LA HARPE, Substitut du Procureur de la République COMPOSITION DU TRIBUNAL Monsieur CIVALERO, …

 Lire la suite…
  • Algérie·
  • Nationalité française·
  • Filiation·
  • Maroc·
  • Mariage·
  • Père·
  • Action·
  • Acte·
  • Civil·
  • Droit musulman

3Tribunal de grande instance de Paris, 1re chambre nationalité, 16 novembre 2012, n° 10/14889
Cour d'appel : Confirmation

T R I B U N A L D E GRANDE I N S T A N C E D E P A R I S ■ 1/2/2 nationalité B N° RG : 10/14889 N° MINUTE : Assignation du : 18 octobre 2010 extranéité C.C (footnote: 1) JUGEMENT rendu le 16 novembre 2012 DEMANDEUR Monsieur G H I E F 20, rue GUESR E SUEZ HELIOPOLIS […] Représenté et assisté de M e Marie-X BALLANGER, avocat au barreau de PARIS, vestiaire #E0624, intervenant au titre de d'une l'aide juridictionnelle ( AJ Totale numéro 2010/036802 du 21/09/2010 accordée par le bureau d'aide juridictionnelle de Paris) DEFENDEUR LE PROCUREUR DE LA …

 Lire la suite…
  • Nationalité française·
  • Mariage·
  • Femme·
  • Réintégration·
  • Égypte·
  • Filiation·
  • Mère·
  • Certificat·
  • Étranger·
  • Déclaration
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.