Ordonnance n° 2017-9 du 5 janvier 2017 relative à la sécurité sanitaire

Texte intégral


Le Président de la République,
Sur le rapport du Premier ministre et de la ministre des affaires sociales et de la santé,
Vu la Constitution, notamment son article 38 ;
Vu le code de la santé publique ;
Vu le code de justice administrative, notamment son article R. 123-20 ;
Vu la loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé, notamment ses articles 204 et 216 ;
Vu la saisine de la collectivité territoriale de la Guyane en date du 21 novembre 2016 ;
Le Conseil d'Etat (section sociale) entendu ;
Le conseil des ministres entendu,
Ordonne :

Article 1
A abrogé les dispositions suivantes :
- Code de la santé publique
Art. L3111-7, Art. L3111-8, Art. L3111-10

A modifié les dispositions suivantes :
- Code de la santé publique
Art. L3111-6
Article 2
A modifié les dispositions suivantes :
- Code de la santé publique
Art. L1321-1, Sct. Chapitre III : Eaux non potables, Art. L1323-1, Art. L1324-3
Article 3
A modifié les dispositions suivantes :
- Code de la santé publique
Art. L1523-5, Art. L1525-18

A abrogé les dispositions suivantes :
- Code de la santé publique
Art. L3821-4, Art. L3821-5
Article 4

Le Premier ministre, la ministre des affaires sociales et de la santé et la ministre des outre-mer sont responsables, chacun en ce qui le concerne, de l'application de la présente ordonnance, qui sera publiée au Journal officiel de la République française.

Fait le 5 janvier 2017.

François Hollande

Par le Président de la République :

Le Premier ministre,

Bernard Cazeneuve

La ministre des affaires sociales et de la santé,

Marisol Touraine

La ministre des outre-mer,

Ericka Bareigts

1 Commentaire

Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Décision

Aucune décision indexée sur Doctrine ne cite cette loi.

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.