Article 4 Traité sur l'Union Européenne

Chronologie des versions de l'article

Version01/01/1958

Entrée en vigueur le 1 janvier 1958

1.   Conformément à l'article 5, toute compétence non attribuée à l'Union dans les traités appartient aux États membres.

2.   L'Union respecte l'égalité des États membres devant les traités ainsi que leur identité nationale, inhérente à leurs structures fondamentales politiques et constitutionnelles, y compris en ce qui concerne l'autonomie locale et régionale. Elle respecte les fonctions essentielles de l'État, notamment celles qui ont pour objet d'assurer son intégrité territoriale, de maintenir l'ordre public et de sauvegarder la sécurité nationale. En particulier, la sécurité nationale reste de la seule responsabilité de chaque État membre.

3.   En vertu du principe de coopération loyale, l'Union et les États membres se respectent et s'assistent mutuellement dans l'accomplissement des missions découlant des traités.

Les États membres prennent toute mesure générale ou particulière propre à assurer l'exécution des obligations découlant des traités ou résultant des actes des institutions de l'Union.

Les États membres facilitent l'accomplissement par l'Union de sa mission et s'abstiennent de toute mesure susceptible de mettre en péril la réalisation des objectifs de l'Union.

Affiner votre recherche
Entrée en vigueur le 1 janvier 1958

Commentaires248


2La primauté des droits de l Homme sur les règles de Bruxelles ???( CE assemblée 21 AVRIL 21 Conc LALLET
Patrick Michaud · Études fiscales internationales · 27 janvier 2024

[…] Le respect du droit de l'Union constitue une obligation tant en vertu du traité sur l'Union européenne (TUE) et du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFUE) […] qu'en application de l'article 88-1 de la Constitution. […] Il ressort en effet de l'article 12 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789 que la garantie des droits de l'homme et du citoyen, sans laquelle une société n'a point de constitution selon l'article 16 de la même Déclaration, nécessite une force publique.

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cet article
Vous avez déjà un compte ?Connexion

Décisions+500


1CJUE, n° C-316/19, Demande (JO) de la Cour, Commission européenne/République de Slovénie, 16 avril 2019

[…] constater que, en confisquant unilatéralement des documents relatifs à l'accomplissement des missions du SEBC et de l'Eurosystème, dans les locaux de Banka Slovenije et en ne coopérant pas loyalement avec la BCE concernant ce problème, la République de Slovénie a manqué aux obligations qui lui incombent en vertu de l'article 343 TFUE, de l'article 39 du protocole no 4 sur les statuts du Système européen de banques centrales et de la Banque centrale européenne, des articles 2, 18 et 22 de protocole no 7 sur les privilèges et immunités de l'Union européenne, ainsi que de l'article 4, paragraphe 3, TUE.

 Lire la suite…
  • Relation interinstitutionnelle·
  • Banque centrale européenne·
  • Violation du droit de l'UE·
  • Banque centrale·
  • Saisie de biens·
  • Perquisition·
  • Eurosystème·
  • Archives·
  • Document·
  • République de slovénie

2Tribunal de grande instance de Paris, 1re chambre section sociale, 13 mai 2014, n° 13/09124

[…] “L'article 101 TFUE lu en combinaison avec l'article 4, paragraphe 3, TUE doit être interprété en ce sens qu'il ne s'oppose pas à la décision des pouvoirs publics de rendre obligatoire, à la demande des organisations représentatives des employeurs et des salariés d'un secteur d'activité déterminé, un accord issu de négociations collectives qui prévoit l'affiliation obligatoire à un régime de remboursement complémentaire de frais de soins de santé pour l'ensemble des entreprises du secteur concerné, sans possibilité de dispense.

 Lire la suite…
  • Affiliation·
  • Soins de santé·
  • Entreprise·
  • Avenant·
  • Adhésion·
  • Salarié·
  • Produit laitier·
  • Sécurité sociale·
  • Légume·
  • Commerce de détail

3Tribunal de grande instance de Paris, 1re chambre section sociale, 13 mai 2014, n° 13/09113

[…] “L'article 101 TFUE lu en combinaison avec l'article 4, paragraphe 3, TUE doit être interprété en ce sens qu'il ne s'oppose pas à la décision des pouvoirs publics de rendre obligatoire, à la demande des organisations représentatives des employeurs et des salariés d'un secteur d'activité déterminé, un accord issu de négociations collectives qui prévoit l'affiliation obligatoire à un régime de remboursement complémentaire de frais de soins de santé pour l'ensemble des entreprises du secteur concerné, sans possibilité de dispense.

 Lire la suite…
  • Prévoyance·
  • Affiliation·
  • Avenant·
  • Soins de santé·
  • Adhésion·
  • Entreprise·
  • Produit laitier·
  • Cotisations·
  • Salarié·
  • Légume
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cet article
Vous avez déjà un compte ?Connexion

Document parlementaire0

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature (2017).