LOI n° 2007-1774 du 17 décembre 2007 portant diverses dispositions d'adaptation au droit communautaire dans les domaines économique et financier (1)

Sur la loi

Entrée en vigueur : 19 décembre 2007
Dernière modification : 21 décembre 2007
Codes visés : Code de commerce, Code de la consommation et 5 autres

Texte intégral


L'Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,
Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

A modifié les dispositions suivantes :

Code des assurances
Art. L124-3, Art. L211-1, Art. L211-4, Art. L351-6-1, Art. L362-3, Art. L421-1

Art. L. 211-4-1
A modifié les dispositions suivantes :
Code des assurances
Art. L421-9-4

Dans les conditions prévues par l'article 38 de la Constitution, le Gouvernement est autorisé à prendre par voie d'ordonnance, dans un délai de six mois à compter de la date de publication de la présente loi, les dispositions relevant du domaine de la loi nécessaires pour transposer la directive 2005 / 68 / CE du Parlement européen et du Conseil, du 16 novembre 2005, relative à la réassurance et modifiant les directives 73 / 239 / CEE et 92 / 49 / CEE du Conseil ainsi que les directives 98 / 78 / CE et 2002 / 83 / CE et pour moderniser le cadre juridique applicable aux fonds communs de créances et notamment élargir leur objet à la titrisation des risques d'assurance, en veillant à une information transparente et sincère des investisseurs.
Le projet de loi portant ratification de cette ordonnance est déposé devant le Parlement au plus tard le dernier jour du troisième mois suivant la publication de cette ordonnance.

Commentaires


1Dossier documentaire de la décision n° 2021-965 QPC du 28 janvier 2022, Société Novaxia développement et autres [Sanction des entraves aux contrôles et enquêtes de…
Conseil Constitutionnel · Conseil constitutionnel · 28 janvier 2022

Décision n° 2021-965 QPC du 28 janvier 2022 Sociétés Novaxia développement et autres (Sanction des entraves aux contrôles et enquêtes de l'Autorité des marchés financiers) Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel - 2022 Sommaire I. Contexte de la disposition contestée ..................................................... 7 II. Constitutionnalité de la disposition contestée .................................... 73 Table des matières I. Contexte de la disposition contestée ..................................................... 7 A. Dispositions contestées …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Cour d'appel de Riom, 6 février 2013, n° 12/00927
Infirmation partielle

COUR D'APPEL DE RIOM Chambre Commerciale TF ARRET N° DU : 29.05. 2013 RG N° : 12/00927+1201177 JV Arrêt rendu le vingt neuf mai deux mille treize COMPOSITION DE LA COUR lors des débats et du délibéré : M me Jeannine I, Présidente M me V AR, Conseillère M me AI AJ, Conseillère lors des débats et du prononcé : M me C. GOZARD, Greffière Sur APPEL d'une décision rendue le 13.3.12 par le Tribunal DE grande instance de BC FD A l'audience publique du 06 Février 2013 M me I a fait le rapport oral de l'affaire, avant les plaidoiries, conformément aux dispositions de l'article …

 Lire la suite…
  • Propane·
  • Garantie·
  • Incendie·
  • Commerce·
  • Tiers·
  • In solidum·
  • Valeur·
  • Capital·
  • Sinistre·
  • Responsabilité

2Tribunal administratif de Paris, 18 octobre 2013, n° 1216768
Non-lieu à statuer Cour administrative d'appel : Réformation

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N° 1216768 ___________ SOCIETE CREDIT INDUSTRIEL ET COMMERCIAL (CIC) ___________ M me Prévot Rapporteur ___________ M me Fichet Rapporteur public ___________ Audience du 4 octobre 2013 Lecture du 18 octobre 2013 ___________ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Paris (1 re Section – 3 e Chambre) C 19-01-04-015-03 Vu, la requête enregistrée le 12 septembre 2012, présentée pour la société Crédit Industriel et Commercial (CIC), dont le siège social est XXX à XXX par M e Julie Duchêne ; la société CIC …

 Lire la suite…
  • Impôt·
  • Amende fiscale·
  • Infraction·
  • Aide publique·
  • Monétaire et financier·
  • Administration·
  • Crédit industriel·
  • Vérification de comptabilité·
  • Crédit·
  • Exonération fiscale

3Tribunal administratif de Limoges, 31 janvier 2008, n° 0601200
Rejet Cour administrative d'appel : Annulation

Vu la requête sommaire, enregistrée le 4 octobre 2006, et les mémoires complémentaires, enregistrés le 26 janvier et le 6 septembre 2007, présentés pour M. Z X, demeurant « F G » à XXX et la société MAAF ASSURANCES, dont le siège est XXX, représentée par son président-directeur général, par M e Sol, avocat ; M. X et la société MAAF ASSURANCES demandent au Tribunal : — de condamner, soit le centre hospitalier de Brive-la-Gaillarde, soit solidairement cet établissement public et la société hospitalière d'assurances mutuelles (SHAM) à prendre en charge les conséquences dommageables des …

 Lire la suite…
  • Centre hospitalier·
  • Assurances·
  • Mutuelle·
  • Marchés publics·
  • Sociétés·
  • Justice administrative·
  • Expertise·
  • Honoraires·
  • Assureur·
  • Action directe
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.

Lois modifiant ou citant les mêmes textes