Décret n°2002-1465 du 17 décembre 2002 relatif à l'étiquetage des viandes bovines, porcines, ovines et de volailles dans les établissements de restauration

Texte intégral


Le Premier ministre,

Sur le rapport du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie et du ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche et des affaires rurales,

Vu le règlement (CE) n° 1760/2000 du Parlement européen et du Conseil du 17 juillet 2000 établissant un système d'identification et d'enregistrement des bovins et concernant l'étiquetage de la viande bovine et les produits à base de viande bovine, et abrogeant le règlement (CE) 820/97 du Conseil ;

Vu le règlement (CE) n° 1825/2000 de la Commission du 25 août 2000 portant modalités d'application du règlement (CE) n° 1760/2000 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne l'étiquetage de la viande bovine et des produits à base de viande bovine ;

Vu la directive 98/34/CE du Parlement européen et du Conseil du 2 juin 1998 prévoyant une procédure d'information dans le domaine des normes et réglementations techniques et des règles relatives aux services de la société de l'information, et notamment la notification en date du 8 février 2002 n° 2002/73/F adressée à la Commission des Communautés européennes ;

Vu le code de la consommation, notamment ses articles L. 214-1 et L. 214-2 ;

Vu le code pénal, notamment ses articles 121-2, 131-40, 131-41 et R. 610-1 ;

Vu l'avis de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments en date du 6 mars 2002 ;

Le Conseil d'Etat (section des finances) entendu,

Les dispositions du présent décret sont applicables aux plats contenant un ou plusieurs morceaux de viandes bovines au sens du règlement (CE) n° 1760/2000 du Parlement européen et du Conseil du 17 juillet 2000 susvisé, de viandes porcines, ovines et de volailles au sens du règlement (UE) n° 1169/2011 du Parlement européen et du Conseil du 25 octobre 2011 modifié concernant l'information des consommateurs sur les denrées alimentaires ou de la viande bovine hachée au sens du règlement (CE) n° 1825/2000 de la Commission du 25 août 2000 susvisé, destinés aux consommateurs, dans les établissements proposant des repas à consommer sur place ou dans les établissements proposant des repas à consommer sur place et à emporter ou à livrer.

L'origine ou la provenance des viandes mentionnées à l'article 1er est indiquée par l'une ou l'autre des mentions suivantes :

1° "Origine : (nom du pays)", lorsque la naissance, l'élevage et l'abattage de l'animal dont sont issues les viandes ont eu lieu dans le même pays ;

2° Pour la viande bovine : "Né et élevé : (nom du pays de naissance et nom du ou des pays d'élevage) et abattu : (nom du pays d'abattage) ", lorsque la naissance, l'élevage et l'abattage ont eu lieu dans des pays différents ;

3° Pour la viande porcine, ovine et de volaille : “ Elevé : (nom du ou des pays d'élevage) et abattu : (nom du pays d'abattage) ”, dans les autres cas que celui mentionné au 1°.

Ces mentions sont portées à la connaissance du consommateur, de façon lisible et visible, par affichage, indication sur les cartes et menus, ou sur tout autre support.

Est puni des amendes prévues pour les contraventions de la 5e classe le fait de mettre en vente, de vendre ou de distribuer à titre gratuit, dans les établissements proposant des repas à consommer sur place et ou dans les établissements proposant des repas à consommer sur place et à emporter ou à livrer, les viandes mentionnées à l'article 1er dont l'origine ou la provenance n'est pas portée à la connaissance du consommateur, dans les conditions précisées à l'article 2.

La récidive est réprimée conformément aux dispositions des articles 132-11 et 132-15 du code pénal.

Commentaires


1L'affichage de l'origine des diverses viandes en restauration
www.convention.fr · 9 mars 2022

L'affichage obligatoire de l'origine de la viande dite bovine en restauration a été étendu par le décret n°2022-65 du 26 janvier 2022 modifiant le décret n°2002-1465 du 17 décembre 2002 relatif à l'étiquetage des viandes bovines dans les établissements de restauration. Ainsi, depuis le 1er mars 2022, le milieu de la restauration doit indiquer aux consommateurs, comme pour la viande bovine, l'origine des viandes de volailles, porcs et moutons. Quelles sont les conséquences du décret n°2022-65 du 26 janvier 2022 sur l'obligation d'affichage de l'origine des viandes ? Après …

 Lire la suite…

2Extension de l’obligation d’indiquer l’origine ou la provenance de certaines catégories de viandes dans les établissements de restauration
Fidal · 31 janvier 2022

Un décret n° 2022-65 du 26 janvier 2022 a modifié le décret n° 2002-1465 du 17 décembre 2002 relatif à l'étiquetage des viandes bovines dans les établissements de restauration. Ce décret étend aux viandes porcines, ovines et de volailles au sens du règlement (UE) n° 1169/2011 dit « INCO », l'obligation d'indiquer la mention de l'origine ou de la provenance dans les établissements proposant des repas à consommer sur place ou dans les établissements proposant des repas à consommer sur place et à emporter ou à livrer. Le décret entre en vigueur le 1er mars 2022 et est applicable jusqu'au 29 …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Cour de cassation, Chambre criminelle, 23 mars 2010, 09-82.545, Inédit
Cassation partielle

LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l'arrêt suivant : Statuant sur le pourvoi formé par : — LA SOCIÉTÉ FRANCE QUICK, contre l'arrêt de la cour d'appel de PARIS, 13 e chambre, en date du 25 mars 2009, qui, notamment pour publicité de nature à induire en erreur, l'a condamnée à 20 000 euros d'amende, a ordonné une mesure de publication, et a prononcé sur les intérêts civils ; Vu le mémoire produit ; Sur le moyen unique de cassation, pris de la violation des articles L. 121-1, L. 213-1 du code de la consommation, 2 et 3 du décret n° 2002-1465 du 17 décembre 2002 relatif à …

 Lire la suite…
  • Viande bovine·
  • Origine·
  • Irlande·
  • Consommateur·
  • Publicité·
  • Italie·
  • Espagne·
  • Erreur·
  • Pays·
  • Affichage

2Cour d'appel de Paris, Pôle 1 chambre 3, 5 septembre 2018, n° 17/18438
Confirmation Cour de cassation : Cassation partielle

Copies exécutoiresRÉPUBLIQUE FRANÇAISE délivrées aux parties le :AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 1 – Chambre 3 ARRET DU 05 SEPTEMBRE 2018 (n° 444 , 9 pages) Numéro d'inscription au répertoire général : N° RG 17/18438 Décision déférée à la Cour : Ordonnance du 18 Septembre 2017 -Tribunal de Commerce de PARIS – RG n° […] APPELANT SYNDICAT NATIONAL DES HOTELIERS RESTAURATEURS CAFETIERS TRAITEURS (SYNHORCAT) agissant poursuites et diligences de ses représentants légaux . […] Représenté par M e Frédéric X…, avocat au barreau de PARIS, toque : D1998 Assisté de M …

 Lire la suite…
  • Boisson·
  • Législation·
  • Alcool·
  • Trouble manifestement illicite·
  • Activité·
  • Interdiction·
  • Licence·
  • Plateforme·
  • Référé·
  • Illicite

3Cour d'appel de Montpellier, 7 mai 2008, n° 07/00906
Confirmation

COUR D'APPEL DE MONTPELLIER 3 e CHAMBRE CORRECTIONNELLE ARRET N° DU 07/05/2008 XXX GN/CC prononcé publiquement le Mercredi sept mai deux mille huit, par la troisième Chambre des appels correctionnels, par Monsieur Y, Conseiller, en remplacement du Président de Chambre des appels correctionnels régulièrement empêché, statuant à juge unique en application des dispositions des articles 485 dernier alinéa et 547 du code de procédure pénale et assisté du greffier : Madame X qui ont signé le présent arrêt en présence du ministère public près la Cour d'Appel sur appel d'un …

 Lire la suite…
  • Dinde·
  • Veau·
  • Ministère public·
  • Consommateur·
  • Viande bovine·
  • Amende·
  • Origine·
  • Mise en vente·
  • Appel·
  • Juridiction de proximité
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.