Loi n° 76-655 du 16 juillet 1976 relative au plateau continental, à la zone économique exclusive et à la zone de protection écologique au large des côtes du territoire de la République

Sur la loi

Entrée en vigueur : 16 avril 2003
Dernière modification : 10 août 2016

Texte intégral

Section 1 : Principes généraux

La République exerce, dans la zone économique exclusive pouvant s'étendre depuis la limite des eaux territoriales jusqu'à 188 milles marins au-delà de cette limite, des droits souverains en ce qui concerne l'exploration et l'exploitation des ressources naturelles, biologiques ou non biologiques, du fond de la mer, de son sous-sol et des eaux surjacentes. Ces droits sont exercés dans les conditions et selon les modalités prévues aux articles ci-après.

Les dispositions de la loi n° 68-1181 du 30 décembre 1968 relative à l'exploration du plateau continental et à l'exploitation de ses ressources naturelles, à l'exception des articles 1er, 2, 24 et 27 de cette loi, ainsi que celles des articles L. 124-1 et L. 134-1 du code minier sont applicables au fond de la mer et à son sous-sol dans la zone économique exclusive définie à l'article 1er ci-dessus, sous réserve des compétences dévolues aux collectivités d'outre-mer, à la Nouvelle-Calédonie et aux Terres australes et antarctiques françaises par les dispositions statutaires qui leur sont applicables.

Dans la zone économique exclusive définie à l'article 1er, les autorités françaises exercent en outre les compétences reconnues par le droit international relatives à la protection et à la préservation du milieu marin, et à la recherche scientifique marine.

Lorsque, dans une zone délimitée ainsi qu'il est précisé à l'article 1er, les autorités françaises entendent n'exercer que les compétences mentionnées au premier alinéa, cette zone est dénommée zone de protection écologique. Dans cette zone, les dispositions de l'article 3 ne s'appliquent pas aux navires battant pavillon d'un Etat étranger.

Commentaires


1Conclusions du rapporteur public sur l'affaire n°439376
Conclusions du rapporteur public · 31 octobre 2022

N°s 439376, 439456 Société Melrose Mediterranean Ldt Ministre de la transition écologique 6ème et 5ème chambres réunies Séance du 12 octobre 2022 Décision du 31 octobre 2022 CONCLUSIONS M. Nicolas AGNOUX, Rapporteur public Malgré son enjeu financier conséquent, cette affaire portant sur les modalités de prolongation des permis exclusifs de recherche d'hydrocarbures présente un intérêt désormais plus limité, compte tenu de la récente révision du code minier qui met fin à cette possibilité à compter de 2024, en contrepartie de l'allongement à 15 ans de la durée maximale du permis1. Un permis …

 Lire la suite…

2Projet de décret relatif à la réglementation applicable aux îles artificielles, aux installations, aux ouvrages et à leurs installations connexes sur le plateau…
www.vie-publique.fr · 16 novembre 2016

Description : Consultation sur le projet de décret modifiant le décret n°2013-611 du 10 juillet 2013 relatif à la réglementation applicable aux îles artificielles, aux installations, aux ouvrages et à leurs installations connexes sur le plateau continental et dans la zone économique et la zone de protection écologique ainsi qu'au tracé des câbles et pipelines sous-marins (texte d'application de la loi biodiversité). Ce décret modificatif est pris en application de l'article 95 de la loi n°2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages. Cet …

 Lire la suite…

3Publication de la loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages
AdDen Avocats · 30 août 2016

Loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages Le projet de loi relatif à la biodiversité, présenté en Conseil des ministres le 26 mars 2014 par Philippe Martin, a dû attendre près d'un an pour arriver devant l'Assemblée nationale, puis patienter plus de 9 mois pour sa première lecture en séance publique au Sénat, avant d'être enfin adopté le 20 juillet dernier. Ce projet de loi a ainsi été débattu pendant plus de deux ans, avant que ne soit finalement parue, au Journal officiel du 9 août 2016, la loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Cour de Cassation, Chambre criminelle, du 7 juin 1983, Inédit
Rejet

Statuant sur le pourvoi forme par : – z… fernandez antonio, contre un arret de la cour d'appel de pau, chambre correctionnelle, en date du 14 fevrier 1979, qui l'a condamne a 10000 francs d'amende pour le delit de peche sans licence dans la zone economique, a 500 francs d'amende pour la contravention de police reprimee par l'article 7 2° du decret-loi du 9 janvier 1852, a ordonne la confiscation du produit de la peche et a alloue des reparations civiles au syndicat des marins de saint-jean-de-luz ; Sur la contravention de police : attendu qu'aux termes de l'article 1 er de la loi du 4 aout …

 Lire la suite…
  • Zone économique·
  • Espagne·
  • Pêcheur·
  • Eaux·
  • Zone de pêche·
  • Décret·
  • Contravention·
  • Conservation des ressources·
  • Mer territoriale·
  • Branche

2Cour de Cassation, Chambre criminelle, du 7 juin 1983, Inédit
Rejet

Statuant sur le pourvoi forme par : – b… z… adelino – contre un arret de la cour d'appel de rennes, chambre correctionnelle, en date du 26 mars 1979, qui, pour infraction a la police de la peche, l'a condamne a 15000 francs d'amende et a ordonne une confiscation ; Vu le memoire produit ; Sur le premier moyen de cassation pris de la violation du preambule de la constitution de 1946, de l'article 55 de la constitution du 4 octobre 1958, du decret n° 67-633 du 23 juillet 1967 portant publication de l'echange de notes du 20 mars 1967 constituant accord general sur la peche entre la france et …

 Lire la suite…
  • Zone économique·
  • Coutume·
  • Conservation des ressources·
  • Espagne·
  • Décret·
  • Pêcheur·
  • Accord·
  • Haute mer·
  • Londres·
  • Mer

3Cour de Cassation, Chambre criminelle, du 3 mai 1983, Inédit
Rejet

Statuant sur le pourvoi forme par : – a… b… juan – contre un arret de la cour d'appel de rennes, chambre correctionnelle, en date du 9 mai 1978, qui, pour infraction a la police de la peche, l'a condamne a 25000 francs d'amende et a ordonne la confiscation du cul de chalut et du prix du produit de la peche ; Vu le memoire produit ; Sur le quatrieme moyen de cassation, pris de la violation du principe nullum crimen, nulla poena sine lege, de la loi n° 76-655 du 16 juillet 1976 et du decret n° 77-130 du 11 fevrier 1977, ensemble violation de l'article 593 du code de procedure penale, defaut …

 Lire la suite…
  • Zone économique·
  • Haute mer·
  • Coutume·
  • Décret·
  • Espagne·
  • Pêcheur·
  • Conservation des ressources·
  • Accord·
  • Publication·
  • Londres
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.