Loi n° 83-332 du 22 avril 1983 autorisant le Gouvernement à prendre, par application de l'article 38 de la Constitution, diverses mesures financières.

Texte intégral

Le Gouvernement est autorisé à prendre par ordonnances, dans le délai d'un mois à compter de la date de promulgation de la présente loi et dans les conditions prévues à l'article 38 de la Constitution, les mesures nécessaires pour rétablir l'équilibre du commerce extérieur, contenir le déficit des finances publiques, contribuer au financement des régimes de sécurité sociale et continuer à ralentir le rythme de l'inflation, tout en poursuivant la lutte contre le chômage.

Ces mesures comprendront :

1° Le financement par l'épargne des actions engagées par l'Etat en faveur du développement industriel et du soutien de l'emploi, par l'émission d'un emprunt obligatoire souscrit par les redevables de l'impôt sur les grandes fortunes ainsi que par les contribuables à l'impôt sur le revenu, compte tenu de leur niveau d'imposition ;

2° L'institution d'une contribution sur les revenus des personnes physiques versée à un établissement public chargé de contribuer au financement des régimes de sécurité sociale ; à cette occasion, les modalités de paiement et les dates d'exigibilité de l'impôt sur le revenu dû au titre des revenus de 1982 ainsi que la date d'application de la majoration prévue à l'article 1761 du code général des impôts pourront être modifiées ;

3° La modification du tarif de la taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers et assimilés visés au tableau B annexé à l'article 265 du code des douanes pour tenir compte des variations du prix des produits importés, et la modification des dispositions de l'article 26 de la loi n° 83-25 du 19 janvier 1983 relatives au tabac.

Un projet de loi portant ratification des ordonnances prises en vertu de la présente loi devra être déposé devant le Parlement au plus tard le 2 octobre 1983.

La présente loi sera exécutée comme loi de l'Etat.

Commentaires


1Dossier documentaire décision 2018-761 DC du 21 mars 2018 [Ratification des ordonnances travail]
Conseil Constitutionnel · Conseil constitutionnel · 21 mars 2018

Décision n° 2018 - 761 DC Loi ratifiant diverses ordonnances prises sur le fondement de la loi n° 2017-1340 du 15 septembre 2017 d'habilitation à prendre par ordonnances les mesures pour le renforcement du dialogue social Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel © 2018 Sommaire I. Sur le contrôle opéré par le Conseil constitutionnel sur les lois de ratification d'ordonnances ............................................................................ 9 II. Sur les rapports entre accords collectifs d'entreprise et de branche (article 1er et …

 Lire la suite…

2Commentaire de la décision 2018-761 DC du 21 mars 2018 [Ratification des ordonnances travail]
Conseil Constitutionnel · Conseil constitutionnel · 21 mars 2018

Commentaire Décision n° 2018-761 DC du 21 mars 2018 Loi ratifiant diverses ordonnances prises sur le fondement de la loi n° 2017-1340 du 15 septembre 2017 d'habilitation à prendre par ordonnances les mesures pour le renforcement du dialogue social Le projet de loi ratifiant diverses ordonnances prises sur le fondement de la loi n° 2017-1340 du 15 septembre 2017 d'habilitation à prendre par ordonnances les mesures pour le renforcement du dialogue social a été délibéré en conseil des ministres le 27 septembre 2017 et déposé le même jour sur le bureau de l'Assemblée …

 Lire la suite…

3Application De La Loi Relative À La Répartition Des Compétences Entre L'Etat Et Les Collectivités Territoriales
M. Henri Collette, du group RPR, de la circonsciption: Pas-de-Calais · Questions parlementaires · 22 novembre 1990

M. Henri Collette demande à M. le ministre de l'intérieur de lui préciser l'état d'application de la loi n° 83-8 du 7 janvier 1983, relative à la répartition de compétences entre les communes, les départements, les régions et l'Etat. Il semblerait que certains textes d'application n'aient pas encore été publiés. Il lui demande donc l'état actuel d'application de cette loi.Réponse. - Les décrets pris en application de la loi n° 83-8 du 7 janvier 1983 relative à la répartition de compétences entre les communes, les départements, les régions et l'Etat (complétée par la loi n° 83-663 du 22 …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

Décisions


    1Tribunal administratif de Mayotte, 9 janvier 2013, n° 1300008
    Rejet

    TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MAYOTTE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N° 1300008 ___________ AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M me Z X __________ M. Y Juge des référés Le juge des référés du Tribunal administratif ___________ de Mayotte, Ordonnance du 9 janvier 2013 ___________ Vu la requête enregistrée le 8 janvier 2013, présentée pour M me Z X, demeurant XXX, par M e Kamardine, avocat ; M me X demande au juge des référés, sur le fondement de l'article L. 521-1 du code de justice administrative : — d'ordonner la suspension de l'exécution de la délibération, en date du 10 mai 2012, par …

     Lire la suite…
    • Mayotte·
    • Justice administrative·
    • Délibération·
    • Juge des référés·
    • Tribunaux administratifs·
    • Urgence·
    • Commune·
    • Parcelle·
    • Liberté fondamentale·
    • Droit de propriété

    2Conseil constitutionnel, décision n° 84-170 DC du 4 juin 1984, Loi portant ratification des ordonnances prises en application de la loi n° 83-332 du 22 avril 1983…
    Conformité

    Le Conseil constitutionnel a été saisi, le 11 mai 1984, par MM Jean-Claude Gaudin, Jacques Dominati, Jean Rigaud, Francisque Perrut, Germain Gengenwin, Marcel Bigeard, Paul Perrin, Albert Brochard, Claude Birraux, Joseph-Henri Maujoüan du Gasset, Georges Delfosse, Alain Madelin, Jean Brocard, Michel d'Ornano, Philippe Mestre, Edmond Alphandéry, Claude Wolff, Pierre Micaux, Charles Fèvre, Jean-Paul Fuchs, Georges Mesmin, Jean Desanlis, Jean Briane, Bernard Stasi, Pierre Méhaignerie, Emmanuel Hamel, Gilbert Gantier, Francis Geng, Jean-Pierre Soisson, Jacques Barrot, François d'Aubert, Jean …

     Lire la suite…
    • Loi de finances·
    • Conseil constitutionnel·
    • Ordonnance·
    • Gouvernement·
    • Pierre·
    • Équilibre·
    • Produit pétrolier·
    • Budget·
    • Loi organique·
    • Ratification

    3Conseil d'Etat, 7 / 9 SSR, du 24 juillet 1987, 77693, inédit au recueil Lebon
    Rejet

    Vu l'ordonnance, en date du 2 avril 1986, enregistrée au secrétariat du contentieux du Conseil d'Etat le 15 avril 1986 par laquelle le Vice-Président du tribunal administratif de Lyon, statuant en remplacement du Président empêché, a transmis au Conseil d'Etat, en application de l'article R.74 du code des tribunaux administratifs, la demande présentée à ce tribunal par M. X… ; Vu la demande enregistrée au greffe du tribunal administratif de Lyon le 20 mars 1986, présentée par M. Gérard X…, demeurant … , et tendant à ce que le Conseil d'Etat : 1° – annule le jugement du 9 janvier 1986 par …

     Lire la suite…
    • Règles générales propres aux divers impôts·
    • Impôts sur les revenus et bénéfices·
    • Contributions et taxes·
    • Impôt sur le revenu·
    • Tribunaux administratifs·
    • Emprunt·
    • Conseil d'etat·
    • Ordonnance·
    • Privatisation·
    • Torts
    Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
    Vous avez déjà un compte ?

    0 Document parlementaire

    Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

    Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.