Loi n° 99-532 du 25 juin 1999 relative à l'épargne et à la sécurité financière

Texte intégral

Première partie : De la réforme des caisses d'épargne
Titre Ier : Dispositions permanentes
Chapitre VI : L'organisation des relations de travail dans le réseau des caisses d'épargne.
Les accords collectifs nationaux, au sens de l'article L. 132-11 du code du travail, applicables aux entreprises du réseau des caisses d'épargne, à leurs organismes communs et, si les accords le prévoient, à tout ou partie de leurs filiales, sont négociés et conclus en commission paritaire nationale, conformément à l'article L. 133-1 dudit code. Cette commission est composée de quatorze membres représentant les employeurs, désignés par la Caisse nationale des caisses d'épargne et de prévoyance en tant que groupement patronal, et de quatorze membres représentant les personnels, désignés par les organisations syndicales.
Chaque organisation syndicale représentative, au sens de l'article L. 132-2 du code du travail, dans les entreprises du réseau des caisses d'épargne, leurs filiales et organismes communs, dispose d'un siège.
Le reste des sièges revenant aux organisations syndicales leur est attribué en fonction des résultats qu'elles ont obtenus à la dernière élection professionnelle commune à l'ensemble des salariés.
Pour la négociation des accords catégoriels, la commission peut décider d'adopter une formation spécifique respectant la règle de parité.
Les dispositions des alinéas précédents ne peuvent avoir pour effet de modifier la situation des filiales où s'applique déjà une autre convention collective de branche, ni de rendre les accords collectifs nationaux applicables aux filiales ou organismes communs créés en vue d'une activité nouvelle ou acquis et qui relèvent, du fait de l'activité qu'ils exercent, d'une convention collective de branche distincte de celle des caisses d'épargne.

Les accords collectifs nationaux, au sens de l'article L. 132-11 du code du travail, applicables aux entreprises du réseau des caisses d'épargne, à leurs organismes communs et, si les accords le prévoient, à tout ou partie de leurs filiales, sont négociés et conclus en commission paritaire nationale, conformément à l'article L. 133-1 dudit code.

Les dispositions de l'alinéa précédent ne peuvent avoir pour effet de modifier la situation des filiales où s'applique déjà une autre convention collective de branche, ni de rendre les accords collectifs nationaux applicables aux filiales ou organismes communs créés en vue d'une activité nouvelle ou acquis et qui relèvent, du fait de l'activité qu'ils exercent, d'une convention collective de branche distincte de celle des caisses d'épargne.

Titre II : Dispositions transitoires.

Commentaires


1Assurance-vie : quelles sont les protections en cas de faillite ?
www.legifiscal.fr · 17 décembre 2020

Lorsque le contexte est peu propice à la sérénité quant à l'avenir des placements financiers et d'épargne, il est légitime de s'intéresser aux sécurités mises en place, en cas de risques d'insolvabilité de l'assurance-vie. Lorsque le contexte est peu propice à la sérénité quant à l'avenir des placements financiers et d'épargne, il est légitime de s'intéresser aux sécurités mises en place, en cas de risques d'insolvabilité de l'assurance-vie. ​La protection des assurés ¶ La protecction passe par l'existence du FGAP (Fonds de Garantie des Assurances de Personnes). La loi du 25 juin 1999 …

 Lire la suite…

2Tout savoir pour anticiper sur le paiement des mensualités d'un crédit immobilier
Me Alexandre Muschel · consultation.avocat.fr · 26 avril 2020

A l'heure où les taux proposés par les établissement bancaires sont particulièrement bas, il est intéressant d'acquérir un bien immobilier. La durée moyenne d'endettement des ménages est de 18ans, des changements professionnels, des héritages ou des donations peuvent permettre de procéder à un remboursement anticipé du prêt immobilier. Ce remboursement est possible mais déclenche le plus souvent le paiement d'une indemnité dont le montant ne peut être supérieur aux plafonds suivants: 6 mois d'intérêts sur le capital remboursé par anticipation au taux moyen du prêt, 3 % du capital …

 Lire la suite…

3Affacturage : étendue de la garantie des dépôts et information des déposants
larevue.squirepattonboggs.com · 28 mars 2019

Arrêté du 18 février 2019 modifiant l'arrêté du 27 octobre 2015 relatif à la mise en œuvre de la garantie des dépôts, au plafond d'indemnisation et aux modalités d'application de l'article L. 312-4-1 du Code monétaire et financier et précisant les modalités d'application de l'article L. 312-16 13° du Code monétaire et financier afin de tenir compte des modifications des contrats d'affacturage Déjà renforcée il y a près de 20 ans par la loi n° 99-532 du 25 juin 1999 sur l'épargne et la sécurité financière, dans le cadre d'une solidarité de place, puis consolidée au cours des ans, y …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Tribunal de grande instance de Marseille, Juge de l'exécution, service adjudications, 17 janvier 2013, n° 10/00160

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE MARSEILLE JUGE DE L'EXECUTION […] N° : 10/00160 […] DE L'ADJUDICATION L'AN DEUX MIL TREIZE ET LE DIX SEPT JANVIER EN LA CAUSE DE LA CAISSE D'EPARGNE ET DE PREVOYANCE PROVENCE ALPES CORSE Banque Coopérative régie par la Loi 99-532 du 25 juin 1999, au capital de 424.316.000 €, identifiée au SIREN sous le n°775 559 404 et immatriculée au RCS de Marseille, dont le siège social est […], […], agissant par son représentant légal domicilié en cette qualité audit siège […] Ayant M e F JACQUIER pour avocat CONTRE M. B X, né le […] à […] de …

 Lire la suite…
  • Adjudication·
  • Commandement·
  • Débiteur·
  • Vente·
  • Publicité·
  • Exécution·
  • Affichage·
  • Formalités·
  • Jugement d'orientation·
  • Date

2Tribunal de grande instance de Toulouse, Pôle civil, fil 8, 21 avril 2017, n° 15/04296

MINUTE N° : JUGEMENT DU : 21 Avril 2017 DOSSIER N° : 15/04296 NAC : 53I TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE TOULOUSE […] JUGEMENT DU 21 AVRIL 2017 PRESIDENT Monsieur GUICHARD, Vice-Président Statuant à juge unique conformément aux dispositions des articles R 212-9 et 213-7 du Code de l'Organisation judiciaire GREFFIER lors du prononcé Madame DUCHESNE, Greffier DEBATS A l'audience publique du 20 mars 2017, les débats étant clos, le jugement a été mis en délibéré à l'audience de ce jour. JUGEMENT Contradictoire, en premier ressort, prononcé par mise à disposition au greffe. …

 Lire la suite…
  • Caution·
  • Banque·
  • Information·
  • Prêt·
  • Tableau d'amortissement·
  • Accessoire·
  • Crédit industriel·
  • Sociétés·
  • Engagement·
  • Intérêts conventionnels

3Tribunal de grande instance de Pontoise, Juge de l'exécution, 8 décembre 2016, n° 11/00047

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PONTOISE JUGE DE L'EXECUTION […] Le 08 Décembre 2016 RG N° 11/00047 Jugement rendu le 08 Décembre 2016 par F G, Juge de l'exécution, assisté de D E, Greffier. Y Z : S.A. CREDIT FONCIER DE FRANCE, Société Anonyme à conseil d'administration au capital de 1 008 000 000 euros, dont le siège social est sis […], et dont le numéro d'identification est le […] Etant fait observer : — d'une part que le prêt initialement consenti par le CREDIT FONCIER DE FRANCE a été transféré à la Compagnie de Financement Foncier avec les sûretés y attachées conformément à …

 Lire la suite…
  • Crédit foncier·
  • Saisie·
  • Commandement·
  • Caducité·
  • Suspension·
  • Exécution·
  • Prêt·
  • Conditions de vente·
  • Surendettement des particuliers·
  • Monétaire et financier
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.

Lois modifiant ou citant les mêmes textes