Loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986

Sur la loi

Entrée en vigueur : 8 juillet 1989
Dernière modification : 24 août 2022
Prochaine modification : 1 janvier 2025

Texte intégral

L'Assemblée nationale et le Sénat ont délibéré,

L'Assemblée nationale a adopté,

Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Titre Ier : Des rapports entre bailleurs et locataires
Chapitre Ier : Dispositions générales.

Le droit au logement est un droit fondamental ; il s'exerce dans le cadre des lois qui le régissent.


L'exercice de ce droit implique la liberté de choix pour toute personne de son mode d'habitation grâce au maintien et au développement d'un secteur locatif et d'un secteur d'accession à la propriété ouverts à toutes les catégories sociales.


Aucune personne ne peut se voir refuser la location d'un logement pour un motif discriminatoire défini à l'article 225-1 du code pénal.


En cas de litige relatif à l'application de l'alinéa précédent, la personne s'étant vu refuser la location d'un logement présente des éléments de fait laissant supposer l'existence d'une discrimination directe ou indirecte. Au vu de ces éléments, il incombe à la partie défenderesse de prouver que sa décision est justifiée. Le juge forme sa conviction après avoir ordonné, en cas de besoin, toutes les mesures d'instruction qu'il estime utiles.


Les droits et obligations réciproques des bailleurs et des locataires doivent être équilibrés dans leurs relations individuelles comme dans leurs relations collectives.

Les dispositions du présent titre sont d'ordre public.

Le présent titre s'applique aux locations de locaux à usage d'habitation ou à usage mixte professionnel et d'habitation, et qui constituent la résidence principale du preneur, ainsi qu'aux garages, aires et places de stationnement, jardins et autres locaux, loués accessoirement au local principal par le même bailleur. La résidence principale est entendue comme le logement occupé au moins huit mois par an, sauf obligation professionnelle, raison de santé ou cas de force majeure, soit par le preneur ou son conjoint, soit par une personne à charge au sens du code de la construction et de l'habitation.

Toutefois, ce titre ne s'applique pas :

1° Aux logements-foyers, à l'exception du premier alinéa de l'article 6 et de l'article 20-1 ;

2° Aux logements meublés, régis par le titre Ier bis ;

2° bis Aux logements meublés loués dans le cadre d'un bail mobilité, régis par le titre Ier ter ;

3° Aux logements attribués ou loués en raison de l'exercice d'une fonction ou de l'occupation d'un emploi et aux locations consenties aux travailleurs saisonniers, à l'exception de l'article 3-3, des deux premiers alinéas de l'article 6, de l'article 20-1 et de l'article 24-1.

Les annonces relatives à la mise en location d'un logement soumis à la présente loi mentionnent des informations relatives au bien concerné et aux conditions tarifaires de cette mise en location et, dans les territoires où s'applique l'arrêté mentionné au I de l'article 140 de la loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l'aménagement et du numérique, à l'encadrement des loyers. La liste de ces informations est fixée par arrêté du ministre chargé du logement pour les annonces émises par les non-professionnels.


1Résiliation du bail et dégradations des parties communes par l'enfant
Cabinet Neu-Janicki · 27 novembre 2022

Dès lors que le fils de la locataire commet des dégradations des parties communes, le bail peut être résilié pour non-respect de l'usage paisible des lieux loués. Pour mémoire, l'article 7 de la loi du 6 juillet 1989 prévoit que le locataire est obligé : "b) D'user paisiblement des locaux loués suivant la destination qui leur a été donnée par le contrat de location." Le locataire doit, en application des dispositions de l'article 7 de la loi du 6 juillet 1989, jouir paisiblement des lieux et, partant, s'abstenir de troubler la jouissance des autres occupants, le locataire répondant, à cet …

 Lire la suite…

2Tout savoir sur le congé donné par le locataire
Gestion Locative · LegaVox · 25 novembre 2022

Locataire, vous pouvez donner congé à votre bailleur (ou au gestionnaire locatif) à tout moment et sans invoquer de motif, sous réserve de respecter les conditions de délais et formes prévues par la Loi du 6 juillet 1989. Locataire, vous pouvez donner congé à votre bailleur (ou au gestionnaire locatif) à tout moment et sans inv Les règles en matière de congé pour les baux d'habitation sont fixées aux articles 12 (bail nu), 25-8 (bail meublé) et 25-15 (bail meublé mobilité) de la Loi n°89-462 du 6 juillet 1989. Quand donner congé ? Le locataire peut résilier le contrat de …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Cour d'appel d'Aix-en-Provence, 11e chambre b, 15 mars 2012, n° 10/22898
Confirmation

COUR D'APPEL D'AIX EN PROVENCE 11 e Chambre B ARRÊT AU FOND DU 15 MARS 2012 N° 2012/140 Rôle N° 10/22898 XXX C/ Y X Grosse délivrée le : à : BADIE SIDER Décision déférée à la Cour : Jugement du Tribunal d'Instance de TARASCON en date du 25 Novembre 2010 enregistré(e) au répertoire général sous le n° 11.09.520. APPELANTE XXX, agissant poursuites et diligences de son représentant légal, dont le siège social est sis XXX – 13670 SAINT-ANDIOL représentée par la SCP BADIE – SIMON-THIBAUD – JUSTON, avocats au barreau d'AIX EN PROVENCE, constituée aux lieu et place de la SCP DE …

 Lire la suite…
  • Logement·
  • Congé·
  • Titre·
  • Tribunal d'instance·
  • Contrat de location·
  • Aide juridictionnelle·
  • Loyer·
  • Jugement·
  • Bailleur·
  • Rature

2Cour d'appel de Rennes, 12 décembre 2013, n° 11/02608
Infirmation

4 e Chambre ARRÊT N° 501 R.G : 11/02608 Copie exécutoire délivrée le : à : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 12 DECEMBRE 2013 COMPOSITION DE LA COUR LORS DU DÉLIBÉRÉ : Madame Brigitte DELAPIERREGROSSE, Conseiller faisant fonction de Président, Madame Christine GROS, Conseiller, Madame Sylvie REBE, Conseiller, GREFFIER : Madame P Q, lors des débats et lors du prononcé DÉBATS : A l'audience publique du 29 Octobre 2013 devant Madame Christine GROS, magistrat rapporteur, tenant seul l'audience, sans opposition des représentants des …

 Lire la suite…
  • Loyer·
  • Locataire·
  • Eaux·
  • Paiement·
  • Logement·
  • Facture·
  • Indemnité d 'occupation·
  • Titre·
  • Compensation·
  • Intérêt

3Cour d'appel de Riom, 10 novembre 2014, n° 13/02665
Infirmation partielle

COUR D'APPEL DE RIOM PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE Du 10 novembre 2014 — FB/SP- Arrêt n° Dossier n° : 13/02665 A Z / SA LOGILEO Jugement Au fond, origine Tribunal d'Instance de VICHY, décision attaquée en date du 10 Septembre 2013, enregistrée sous le n° 1113000004 Arrêt rendu le LUNDI DIX NOVEMBRE DEUX MILLE QUATORZE COMPOSITION DE LA COUR lors du délibéré : M. François Y, Président M me Marie-Madeleine BOUSSAROQUE, Conseiller M. Daniel ACQUARONE, Conseiller En présence de : M me Sylviane PHILIPPE, greffier lors de l'appel des causes et du prononcé ENTRE : M. A Z XXX XXX …

 Lire la suite…
  • Résiliation du bail·
  • Logement·
  • Preneur·
  • Allocations familiales·
  • Loyer·
  • Commandement·
  • Habitation·
  • Construction·
  • Voie de communication·
  • Bailleur
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

Documents parlementaires

Sur le projet de loi ordinaire · Loi promulguée
LOI n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (1)

_____________________________________________________________________________________________ 58 Article 8-IV - Étendre aux établissements publics territoriaux du Grand Paris la possibilité de créer des zones d'aménagement différé _________________________________________________________________________ 60 Article 8 -V - Étendre la subdélégation de l'exercice du droit de priorité pour l'acquisition de biens en décote _ 62 Article 8-VI - Permettre aux Établissements Publics Fonciers d'Etat d'agir dans le cadre des emplacements réservés et de gérer les procédures de délaissement …

Lire la suite…
Sur le projet de loi ordinaire · Loi promulguée
LOI n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (1)

Mesdames, Messieurs, Depuis plusieurs décennies, la société française connaît de profondes mutations. Nos manières d'échanger, de consommer, de travailler, de s'informer, de vivre se transforment et de plus en plus vite. Le rapport au travail évolue et les Français changent d'emploi plus souvent. La mobilité professionnelle devient progressivement une évidence et le logement devient un support pour l'accompagner. Les Français vivent au sein de familles diverses et parfois recomposées. Les jeunes ont du mal à accéder à un logement et plébiscitent la vie en colocation alors que les plus …

Lire la suite…
Sur le projet de loi ordinaire · Loi promulguée
LOI n° 2021-1104 du 22 août 2021 portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets (1)

Le titre IV contient des dispositions de rupture pour modifier durablement la façon de concevoir et d'habiter la ville. Il contient des mesures ambitieuses pour accélérer la rénovation des passoires thermiques. Il inclut également des mesures fortes et inédites pour réduire par deux le rythme d'artificialisation. Le chapitre Ier rassemble les dispositions législatives nécessaires pour accélérer la rénovation des logements, afin de permette à tous, même les plus démunis, de vivre dans des logements bien isolés et confortables, d'encourager la structuration de la filière rénovation du …

Lire la suite…
Voir les documents parlementaires qui traitent de cette loi
Vous avez déjà un compte ?