Loi Perben - Loi n° 96-1093 du 16 décembre 1996 relative à l'emploi dans la fonction publique et à diverses mesures d'ordre statutaire

Sur la loi

Entrée en vigueur : 17 décembre 1996
Dernière modification : 21 février 2007
Code visé : Code des communes

Texte intégral

TITRE Ier : DISPOSITIONS RELATIVES À LA RÉSORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE
Chapitre Ier : Dispositions relatives à la fonction publique de l'Etat.
Par dérogation à l'article 19 de la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat, et pour une durée maximum de quatre ans à compter de la publication de la présente loi, peuvent être ouverts, dans des conditions définies par décrets en Conseil d'Etat, des concours réservés aux candidats remplissant les cinq conditions suivantes :
1° Justifier, à la date du 14 mai 1996, de la qualité d'agent non titulaire de l'Etat ou de ses établissements d'enseignement publics ou des établissements d'enseignement figurant sur la liste prévue à l'article 3 de la loi n° 90-588 du 6 juillet 1990 portant création de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger, recruté à titre temporaire sur des emplois ou crédits inscrits au budget de l'Etat et assurant des missions de service public dévolues aux agents titulaires ;
2° Etre, à la même date, en fonction ou bénéficier d'un congé en application du décret pris sur le fondement de l'article 7 de la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 précitée ;
3° Exercer, à cette date, soit des fonctions du niveau de la catégorie C, soit des fonctions d'enseignement ou d'éducation en qualité de maître auxiliaire dans un établissement d'enseignement public du second degré ou dans un établissement ou un service de la jeunesse et des sports, ou d'agent non titulaire chargé d'enseignement du second degré dans un établissement d'enseignement figurant sur la liste mentionnée au 1° ; ou exercer des fonctions d'enseignement ou d'éducation en qualité d'agent contractuel dans un établissement d'enseignement agricole de même niveau ; ou assurer des fonctions d'information et d'orientation en qualité d'agent non titulaire dans les services d'information et d'orientation relevant du ministre chargé de l'éducation ;
4° Justifier, au plus tard à la date de clôture des inscriptions au concours, des titres ou diplômes requis des candidats au concours externe d'accès au corps concerné ou, pour l'accès aux corps d'enseignement des disciplines technologiques et professionnelles, des candidats au concours interne ;
5° Justifier, à la date mentionnée au 4°, d'une durée de services publics effectifs de même niveau de catégorie au moins égale à quatre ans d'équivalent temps plein au cours des huit dernières années.
Toutefois, les candidats qui, à la date du 14 mai 1996, justifiaient des titres ou diplômes et de la durée de services exigés aux 4° et 5° et qui ont exercé les fonctions mentionnées au 3° en la qualité d'agent non titulaire prévue au 1°, pendant une partie de la période comprise entre le 1er janvier 1996 et le 14 mai 1996, sont également admis à se présenter aux concours réservés.
Peuvent également être ouverts selon les modalités définies à l'article 1er des concours réservés aux agents remplissant les conditions fixées aux 2°, 4° et 5° de l'article 1er et justifiant à la date du 14 mai 1996 de la qualité d'agent non titulaire de droit public d'un établissement public administratif, recruté à titre temporaire sur des emplois ou crédits inscrits au budget de l'Etat et assurant des missions de service public dévolues aux agents titulaires. Ces agents doivent exercer des fonctions du niveau de la catégorie C ou des fonctions d'enseignement mentionnées au 3° de l'article 1er, correspondant à des emplois autres que ceux figurant sur la liste prévue au 2° de l'article 3 de la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 précitée.
Des concours peuvent être, en tant que de besoin, ouverts dans des conditions définies par décret en Conseil d'Etat à des candidats autres que ceux visés aux articles 1er et 2, justifiant à la date du 14 mai 1996, de la qualité d'agent non titulaire de l'Etat employé à titre temporaire sur des emplois ou crédits inscrits au budget de l'Etat et remplissant les conditions mentionnées aux 2°, 4° et 5° de l'article 1er.

1Loi de finances pour 1998
Le Moniteur · 22 novembre 2022

L'Assemblée nationale et le Sénat ont délibéré, L'Assemblée nationale a adopté, Vu le décision du Conseil constitutionnel no 97-395 DC en date du 30 décembre 1997, Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : PREMIERE PARTIE / CONDITIONS GENERALES DE L'EQUILIBRE FINANCIER TITRE IER / DISPOSITIONS RELATIVES AUX RESSOURCES I / Impôts et revenus autorisés A / DISPOSITIONS ANTERIEURES ART. 1er . - I. - La perception des impôts, produits et revenus affectés à l'Etat, aux collectivités territoriales, aux établissements publics et organismes divers habilités à les …

 Lire la suite…

2Organisation de la fonction achat et maîtrise de la commande publique dans les établissements publics de santé
Le Moniteur · 15 novembre 2022

La ministre de l'emploi et de la solidarité à Mesdames et Messieurs les directeurs d'agence régionale de l'hospitalisation (pour information) ; Mesdames et Messieurs des préfets de région (directions régionales des affaires sanitaires et sociales [pour information]) ; Mesdames et Messieurs les préfets de département (directions départementales des affaires sanitaires et sociales [pour mise en oeuvre]) ; Mesdames et Messieurs les directeurs d'établissement public de santé (pour mise en oeuvre) Selon les chiffres fournis par l'Inspection générale des affaires sociales dans son rapport annuel …

 Lire la suite…

3Réforme des retraites
Le Moniteur · 15 novembre 2022

COMMENTAIRE DU MONITEUR Adoptée cet été, validée par le Conseil constitutionnel le 14 août, la loi portant réforme des retraites vient d'être promulguée. Elle constitue un vaste chantier. Pour les salariés, elle signifie à terme un allongement de la durée de cotisations pour obtenir une pension de vieillesse au taux plein. De 150 trimestres aujourd'hui, les salariés de l'Etat et des collectivités territoriales devront cotiser 160 trimestres en 2008, comme leurs collègues du privé. Passé cette date, nous devrons tous cotiser 164 trimestres en 2012. Pour les entreprises, la loi les invite à …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Tribunal administratif de Marseille, 16 février 2012, n° 1105328
Annulation

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE N°1105328 ___________ FONDS DE GARANTIE DES VICTIMES D'ACTES DE TERRORISME ET D'AUTRES INFRACTIONS ___________ M. Y Magistrat désigné ___________ M me Rigaud Rapporteur public ___________ Audience du 2 février 2012 Lecture du 16 février 2012 ___________ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Marseille Le magistrat désigné Vu la requête, enregistrée le 5 août 2011, présentée pour le FONDS DE GARANTIE DES VICTIMES D'ACTES DE TERRORISME ET D'AUTRES INFRACTIONS, dont le siège situé XXX à XXX, par M e …

 Lire la suite…
  • Terrorisme·
  • Fonds de garantie·
  • Victime·
  • Infraction·
  • Justice administrative·
  • Acte·
  • Fonctionnaire·
  • Immigration·
  • L'etat·
  • Décision implicite

2Cour Administrative d'Appel de Nantes, 3ème Chambre, 11 avril 2013, 12NT00721, Inédit au recueil Lebon
Rejet

Vu la requête, enregistrée le 12 mars 2012, présentée par M me B… A…, demeurant…, ; M me A… demande à la cour : 1°) d'annuler le jugement n° 10-191 du 27 décembre 2011 par lequel le tribunal administratif d'Orléans a rejeté sa demande tendant à l'annulation de la décision du 6 octobre 2009 de la directrice chargée de la direction des résidents à l'étranger et des services généraux de la direction générale des finances publiques du ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'Etat la radiant des cadres à compter du 1 er mars 2010 en tant que …

 Lire la suite…
  • Service·
  • Fonction publique·
  • Non titulaire·
  • Finances·
  • Militaire·
  • Pension de retraite·
  • Économie·
  • Administration centrale·
  • Tribunaux administratifs·
  • Public

3Cour administrative d'appel de Douai, 3e chambre - formation à 3, du 9 mai 2006, 04DA00774, inédit au recueil Lebon
Rejet

Vu la requête, reçue par télécopie du 30 août 2004 confirmée par courrier enregistré le 31 août 2004, présentée pour M. André X, demeurant 146 rue de la Pilaterie à Marcq-en-Baroeul (59700), par M e Stienne-Duwez, avocate ; M. X demande à la Cour : 11) d'annuler le jugement n° 9904373 en date du 30 juin 2004 par lequel le Tribunal administratif de Lille a rejeté sa demande tendant à l'annulation de l'arrêté du ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie en date du 28 juillet 1999 prononçant son licenciement à compter du 1 er septembre 1999 ainsi que la …

 Lire la suite…
  • Éducation nationale·
  • Stage·
  • Qualification professionnelle·
  • Jury·
  • Justice administrative·
  • Stagiaire·
  • Professeur·
  • Enseignement supérieur·
  • Qualification·
  • Examen
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.

Lois modifiant ou citant les mêmes textes