Loi n° 72-619 du 5 juillet 1972 portant création et organisation des régions.

Sur la loi

Entrée en vigueur : 1 octobre 1973
Dernière modification : 18 février 2010

Texte intégral

Toute cession d'immeubles ou droits réels immobiliers envisagée par l'un des établissements visés à l'article L. 324-1 du code de l'urbanisme donne lieu à délibération motivée de l'organe délibérant portant sur les conditions de la vente et ses caractéristiques essentielles. La délibération est prise au vu de l'avis de l'autorité compétente de l'Etat. Cet avis est réputé donné à l'issue d'un délai d'un mois à compter de la saisine de ce service. Lorsque cette opération est envisagée dans le cadre d'une convention avec une région, copie de cette délibération est transmise à la région concernée dans les deux mois suivant son adoption.

Chaque année, le représentant de l'Etat dans la région rend compte au conseil régional de l'exécution du Plan dans la région ainsi que des investissements d'intérêt national ou régional réalisés par l'Etat ou avec son concours.


Le rapport du représentant de l'Etat dans la région est transmis au gouvernement avec les observations du conseil régional.

Les services ou parties de services de la mission régionale nécessaires à la préparation et à l'exécution des délibérations du conseil régional ainsi qu'à l'exercice des pouvoirs et responsabilités dévolus à l'exécutif de la région sont placés, du fait du transfert de l'exécutif régional résultant du présent article, sous l'autorité du président du conseil régional.


Dans chaque région, une convention conclue entre le représentant de l'Etat dans la région et le président du conseil régional et approuvée par arrêté du ministre de l'Intérieur constate la liste des services ainsi placés sous l'autorité du président du conseil régional. Cette convention adapte à la situation particulière de chaque région les dispositions d'une convention type approuvée par décret. A défaut de convention passée dans le délai de trois mois après la publication de la loi n° 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés des communes, des départements et des régions, cette liste est établie par décret en Conseil d'Etat.

Commentaires


1Droit administratif français - Première Partie - Chapitre 2 - Section 2
www.revuegeneraledudroit.eu · 5 mai 2021

Imprimer ... Section II- L'administration déconcentrée 153.- Une administration d'Etat de plus en plus déconcentrée.- La loi d'orientation n°92-125 du 6 février 1992 a renversé l'ancien principe hérité de la Révolution française et de la tradition jacobine centralisatrice qui voulait que l'administration de l'Etat s'opère de façon principale au niveau central, et subsidiairement au niveau local, c'est-à-dire au niveau des services déconcentrés. Ce texte a été complété par le décret n°92-604 du 1er juillet 1992 portant charte de la déconcentration dont l'article 1er énonce que « …

 Lire la suite…

2La loi organique n° 2021-27 du 15 janvier 2021 relative au Conseil économique, social et environnemental
www.actu-juridique.fr · 19 mars 2021

La loi organique du 15 janvier 2021 vise à permettre au Conseil économique, social et environnemental (CESE) de jouer un rôle majeur dans le développement de la démocratie participative. Elle lui permet d'organiser des consultations publiques sur des sujets économiques, sociaux ou environnementaux avec la possibilité de recourir au tirage au sort de citoyens, sur le modèle de la convention citoyenne pour le climat. Elle cherche également à faciliter la saisine du CESE par voie de pétitions. Enfin, elle modernise sa composition ainsi que son organisation interne. L. org. n° 2021-27, 15 …

 Lire la suite…

3Conclusions du rapporteur public sur l'affaire n°403535
Conclusions du rapporteur public · 17 novembre 2017

Nos 403535, 403628, 403634 Union départementale des syndicats Force Ouvrière d'Indre-et-Loire et autres 1ère et 6ème chambres réunies Séance du 25 octobre 2017 Lecture du 17 novembre 2017 CONCLUSIONS M. Charles TOUBOUL, rapporteur public Les défenseurs syndicaux sont une spécificité de la juridiction prud'homale. Il s'agit de membres d'organisations syndicales de salariés -et plus rarement d'employeurs- qui assistent l'une des parties devant cette juridiction. Ils se sont développés avec la généralisation des conseils de prud'homme en 1979 et cela sans base …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Tribunal administratif d'Amiens, 30 décembre 2008, n° 0700549
Rejet

TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS sf N° 0700549 ___________ REPUBLIQUE FRANÇAISE M me B A ___________ AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Ibo Président-rapporteur ___________ Le Tribunal administratif d'Amiens M me Z Commissaire du gouvernement (4 e Chambre) ___________ Audience du 16 décembre 2008 Lecture du 30 décembre 2008 ___________ Vu la requête, enregistrée le 15 février 2007, présentée par M me B A, demeurant XXX ; M me A demande au Tribunal : 1°) d'annuler la décision implicite de rejet résultant du silence gardé par le directeur du Centre d'études techniques …

 Lire la suite…
  • Administration centrale·
  • Décret·
  • Prime·
  • Service·
  • Technique·
  • Aménagement du territoire·
  • Tourisme·
  • Fonctionnaire·
  • Compétence·
  • Justice administrative

2Conseil d'Etat, 8 / 9 ssr, du 29 avril 1998, 187801 187956 187984 187986 188008 188047 190764, mentionné aux tables du recueil Lebon
Rejet

Illégalité de la circulaire du 23 juillet 1987 relative aux commissions consultatives de l'environnement, qui ajoute à la loi du 11 juillet 1985 relative à l'urbanisme au voisinage des aéroports, sur le fondement de laquelle a été créée la commission consultative de l'environnement pour l'aérodrome de Roissy-Charles-de-Gaulle, en tant qu'elle précise que "la commission doit être consultée chaque fois que des modifications des installations et/ou des conditions d'exploitation ont une incidence significative sur l'environnement". Les dispositions de l'article 3 du décret du 27 mars 1997 …

 Lire la suite…
  • Contreseing -ministres chargés de l'exécution d'un décret·
  • Caractère réglementaire des instructions et circulaires·
  • Extension de l'aéroport roissy-charles-de-gaulle·
  • Infrastructures de transport -transports aériens·
  • Précision qui ajouté à la loi du 11 juillet 1985·
  • Aeroports -urbanisme au voisinage des aéroports·
  • Rj1 expropriation pour cause d'utilité publique·
  • Commission d'enquete -désignation des membres·
  • Expropriation pour cause d'utilité publique·
  • Commission consultative de l'environnement

3Tribunal administratif de Rouen, du 19 mars 1991, mentionné aux tables du recueil Lebon
Annulation

Si le conseil régional a la faculté de déléguer une partie de ses compétences à son bureau, ce dernier ne peut à son tour subdéléguer les mêmes compétences au président du conseil régional. Annulation d'une décision du président du conseil régional allouant une indemnité mensuelle au personnel de la région et en fixant le montant par subdélégation illégale du bureau du conseil régional.

 Lire la suite…
  • Organes de la region·
  • Illégalité
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.