Loi n° 82-653 du 29 juillet 1982 portant réforme de la planification

Sur la loi

Entrée en vigueur : 30 juillet 1982
Dernière modification : 30 juin 2010

Texte intégral

Titre 1er : Le plan de la nation
Le plan détermine les choix stratégiques et les objectifs à moyen terme du développement économique, social et culturel de la nation ainsi que les moyens nécessaires pour les atteindre.
Le Gouvernement associe le Conseil économique, social et environnemental, les partenaires sociaux et économiques et les régions à son élaboration dans les conditions définies par la présente loi.
Chapitre 1er : Le contenu du plan de la nation.
La première loi de plan définit pour une durée de cinq ans les choix stratégiques et les objectifs ainsi que les grandes actions proposées pour parvenir aux résultats attendus.
Elle comporte l'approbation d'un rapport préparé par le Gouvernement sur la base des travaux et consultations auxquels a procédé la commission prévue à l'article 6.
Ce rapport indique les domaines dans lesquels il est recommandé que s'engagent des négociations entre partenaires sociaux et économiques en fonction des objectifs du plan.
En outre, il mentionne les domaines où, et les Etats avec lesquels, il serait souhaitable d'engager des négociations en vue de la conclusion d'accords ou de programmes de coopération, en tenant compte de l'action des communautés européennes.
La seconde loi de plan définit les mesures juridiques, financières et administratives à mettre en oeuvre pour atteindre les objectifs de la première loi de plan.
Elle prévoit l'évolution de certaines dépenses ou recettes publiques et indique les moyens indispensables au financement d'actions nouvelles et tout spécialement les redéploiements nécessaires.
Elle définit, pour la durée du plan, des programmes prioritaires d'exécution auxquels correspondent notamment des autorisations de programme votées dans les conditions prévues par l'ordonnance n° 59-2 du 2 janvier 1959 portant loi organique relative aux lois de finances.
Elle fixe les orientations de certaines interventions publiques, notamment en matière de prélèvements et de transports sociaux.
Elle indique l'objet et la portée des contrats de plan que l'Etat se propose de souscrire avec les régions, conformément aux dispositions du chapitre III du présent titre.
Elle précise les conditions d'intervention économique des communes, des départements et des régions, conformément aux articles 5, 48 et 66 de la loi n° 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés des communes, des départements et des régions.
Elle peut être modifiée, après deux années d'exécution du plan, par une loi de plan rectificative préparée et adoptée dans les mêmes conditions.

Commentaires


1La chambre des territoires de Corse : une application différenciée de la loi 3 D S à suivre ?
Patrick Lingibé, Avocat. · Village Justice · 29 décembre 2022

Cet article aborde la création de la chambre des territoires de Corse qui résulte du dispositif de différenciation offert par la loi 3 D S et des applications qui peuvent être faites par d'autres collectivités. Dans le droit de collectivités territoriales, il existe une instance dont la mission vise à favoriser la concertation dans l'exercice des compétentes des différentes collectivités locales intervenant sur le territoire à l'échelle d'une région. C'est la conférence territoriale de l'action publique. L'article L1111-9-1 du code général des collectivités territoriales dispose à cet …

 Lire la suite…

2Décision n° 2016-565 QPC du 16 septembre 2016 - Assemblée des départements de France [Clause de compétence générale des départements]
Conseil Constitutionnel · Conseil constitutionnel · 16 septembre 2016

Décision n° 2016 - 565 QPC Article L. 3211-1 du code général des collectivités locales Clause de compétence générale des départements Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel © 2016 Sommaire I. Dispositions législatives ........................................................................... 5 II. Constitutionnalité de la disposition contestée .................................... 24 Table des matières I. Dispositions législatives ........................................................................... 5 A. Dispositions …

 Lire la suite…

3La faisabilité financière des programmes d'infrastructures
Le Moniteur · 24 mai 2006

Le 8 février 2005, le Bureau du Conseil économique et social a confié à la section des finances la préparation d'un rapport et d'un projet d'avis sur « La faisabilité financière des programmes d'infrastructures ». La section a désigné M. Philippe Valletoux comme rapporteur. Pour information, la section des finances a successivement entendu : - M. Michel Vermeulen, conseiller à la Délégation interministérielle à l'aménagement et à la compétitivité des territoires (DIACT) ; - M. Gérard Longuet, sénateur de la Meuse, président de l'agence française pour le financement des infrastructures de …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Cour administrative d'appel de Lyon, 13 janvier 2011, n° 09LY00062
Rejet

COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE LYON N° 09LY00062 ASSOCIATION INSTITUT REGIONAL SUPERIEUR DU TRAVAIL EDUCATIF ET SOCIAL (IRTESS) ___________ M. du Besset Président ____________ M. Arbarétaz Rapporteur ____________ M me Gondouin Rapporteur public ____________ Audience du 16 décembre 2010 Lecture du 13 janvier 2011 ____________ 60-01-02 C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour administrative d'appel de Lyon (4 e chambre) Vu la requête enregistrée le 16 janvier 2009, présentée pour l'ASSOCIATION INSTITUT REGIONAL SUPERIEUR DU TRAVAIL EDUCATIF ET SOCIAL …

 Lire la suite…
  • Associations·
  • L'etat·
  • Justice administrative·
  • Subvention·
  • Financement·
  • Enseignement supérieur·
  • Bourgogne·
  • Plan·
  • Réalisation·
  • Promesse

2Tribunal administratif de Lille, 17 avril 2013, n° 1106931
Rejet

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N°1106931 ___________ M me Z X ___________ M me Y Rapporteur ___________ M. Martin Rapporteur public ___________ Audience du 3 avril 2013 Lecture du 17 avril 2013 ___________ 62-05 C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Lille (6 e chambre) Vu la requête, enregistrée le 30 novembre 2011, présentée pour M me Z X, demeurant XXX à XXX, par M e Duval, avocat ; M me X demande au tribunal d'annuler la décision en date du 30 septembre 2011 par laquelle le directeur de la caisse RSI du …

 Lire la suite…
  • Nord-pas-de-calais·
  • Indemnité·
  • Activité·
  • Loi de finances·
  • Aide·
  • Décret·
  • Artisan·
  • Commerçant·
  • Vieillesse·
  • Justice administrative

3Tribunal administratif de Clermont-Ferrand, 22 juin 2010, n° 1000016
Rejet Cour administrative d'appel : Rejet

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE B-C N°1000016 ___________ M. Z Y et ASSOCIATION DE DEFENSE DES BIENS SECTIONNAIRES DE LA COMMUNE DE COREN ___________ M. X Rapporteur ___________ M. Chacot Rapporteur public ___________ Audience du 8 juin 2010 Lecture du 22 juin 2010 ___________ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de B-C (1 re Chambre) 34-02-01-01 34-02-01-01-01 C Vu la requête, enregistrée le 5 janvier 2010, présentée pour M. Z Y, demeurant XXX et l'ASSOCIATION DE DEFENSE DES BIENS SECTIONNAIRES DE LA COMMUNE DE COREN, dont le siège XXX à …

 Lire la suite…
  • Communauté de communes·
  • Commissaire enquêteur·
  • Étude d'impact·
  • Environnement·
  • Pays·
  • Cantal·
  • Collectivités territoriales·
  • Extensions·
  • Justice administrative·
  • Enquête
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.

Lois modifiant ou citant les mêmes textes