Loi n° 51-18 du 5 janvier 1951 portant amnistie, instituant un régime de libération anticipée, limitant les effets de la dégradation nationale et réprimant les activités antinationales.

Sur la loi

Entrée en vigueur : 6 janvier 1951
Dernière modification : 10 mars 2004

Texte intégral

Titre Ier : Amnistie de certaines infractions
Chapitre Ier : Amnistie de droit.
Sont amnistiés les faits constitutifs de l'indignité nationale lorsque leur auteur a bénéficié du relèvement prévu à l'article 3 (dernier alinéa) de l'ordonnance du 26 décembre 1944 portant modification et codification des textes relatifs à l'indignité nationale.
Sont amnistiés les faits ayant entraîné une condamnation à la dégradation nationale à titre principal, lorsque la durée de la peine, compte tenu des mesures de grâce intervenues, n'excède pas quinze ans.
Sont amnistiés, lorsqu'ils ont été commis par un mineur de vingt et un ans, les faits définis à l'article 1er de l'ordonnance du 28 novembre 1944 portant modification et codification des textes relatifs à la répression des faits de collaboration ou à l'article 1er de l'ordonnance n° 45-507 du 29 mars 1945 relative à la répression du commerce avec l'ennemi dans les territoires occupés ou contrôlés par l'ennemi, à condition :
1° Que ces faits aient entraîné, à titre principal, soit une peine d'amende seulement, soit une peine privative de liberté assortie ou non d'une peine d'amende et dont la durée, compte tenu des mesures de grâce intervenues, n'excède pas cinq ans ;
2° Que leur auteur n'ait fait l'objet d'aucune autre condamnation à l'emprisonnement ou à une peine plus grave pour crime ou délit.

Commentaires


1Dossier documentaire de la décision n° 2015-492 QPC du 16 octobre 2015, Association Communauté rwandaise de France [Associations pouvant exercer les droits…
Conseil Constitutionnel · Conseil constitutionnel · 16 octobre 2015

Décision n° 2015 - 492 QPC Articles 48-2 et 24 alinéa 5 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse Associations pouvant exercer les droits reconnus à la partie civile en ce qui concerne l'apologie des crimes contre l'humanité Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel © 2015 Sommaire I. Dispositions législatives ........................................................................... 4 II. Constitutionnalité de la disposition contestée .................................... 19 Table des matières I. Dispositions …

 Lire la suite…

2Commentaire de la décision n° 2015-492 QPC du 16 octobre 2015, Association Communauté rwandaise de France [Associations pouvant exercer les droits reconnus à la…
Conseil Constitutionnel · Conseil constitutionnel · 16 octobre 2015

Commentaire Décision n° 2015-492 QPC du 16 octobre 2015 Association Communauté rwandaise de France (CRF) (Associations pouvant exercer les droits reconnus à la partie civile en ce qui concerne l'apologie des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité) COMMENTAIRE Le Conseil constitutionnel a été saisi le 17 juillet 2015 par la Cour de cassation (chambre criminelle, arrêt n° 3644 du 8 juillet 2015) d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) posée pour l'association Communauté rwandaise de France (CRF) relative à la conformité aux droits et libertés que la …

 Lire la suite…

3Application De La Loi Relative À L'Apologie Des Crimes Et Délits De Collaboration
M. André Duromea, du group C, de la circonsciption: Seine-Maritime · Questions parlementaires · 5 novembre 1987

M.André Duroméa expose à M. le garde des sceaux, ministre de la justice, que l'apologie des crimes et délits de collaboration est réprimée par la loi n° 51-18 du 5 janvier 1951. Devant la multiplication de faits récents, il lui demande de bien vouloir lui indiquer pour chaque ressort de cour d'appel combien de poursuites ont été engagées à l'initiative du Parquet pour l'application de cette loi.Réponse. -La chancellerie ne dispose pas de statistiques exhaustives concernant les condamnations prononcées par les juridictions pour apologie des crimes de guerre et des crimes ou délits de …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Cour d'appel d'Amiens, 3 octobre 2007, n° 07/00727
Infirmation partielle

N° 911 DU 3 OCTOBRE 2007 LE DU Denise, X, V W C C/ Ministère Public E M Dossier n° 07/00727 COUR D'APPEL D'AMIENS CHAMBRE CORRECTIONNELLE Arrêt rendu publiquement le trois octobre deux mille sept, Sur appel d'un jugement du Tribunal Correctionnel de BEAUVAIS en date du 29 Mai 2007, COMPOSITION DE LA COUR LORS DES DÉBATS ET DU DÉLIBÉRÉ : Président : Monsieur Y, Conseillers : Monsieur Z, Monsieur A, Ministère Public : Monsieur BESSE, Greffier : Mademoiselle D PARTIES EN CAUSE DEVANT LA COUR : LE DU Denise, X, V W C née le XXX à XXX de B et de K …

 Lire la suite…
  • Administration pénitentiaire·
  • Publication·
  • Administration publique·
  • Journal·
  • Fonctionnaire·
  • Détenu·
  • Diffamation publique·
  • Citation·
  • Public·
  • Moyen de communication

2COUR DE CASSATION, Chambre sociale, du 8 février 1961, Publié au bulletin
Rejet

Par application des articles 14 et 15 de la loi du 6 aout 1953, portant amnistie, a droit a une pension, s'il en remplit les conditions, l'agent d'un service public revoque sans pension au titre de l'epuration lorsque les faits qui lui avaient ete reproches et avaient donne lieu conjointement a une sanction penale et a une mesure de revocation sans pension au titre de l'epuration ont ete amnisties.

 Lire la suite…
  • Fonctionnaires et agents des collectivités publiques·
  • Article 15 de la loi du 6 aout 1953·
  • Droit à la retraite proportionnelle·
  • Sanctions disciplinaires·
  • Amnistie·
  • Révocation·
  • Électricité·
  • Sanctions pénales·
  • Société anonyme·
  • Sanction administrative

3CEDH, Commission (plénière), LEHIDEUX ET ISORNI c. FRANCE, 8 avril 1997, 24662/94

COMMISSION EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME Requête N° 24662/94 Marie-François Lehideux et Jacques Isorni contre France RAPPORT DE LA COMMISSION (adopté le 8 avril 1997) TABLE DES MATIERES Page I. INTRODUCTION (par. 1) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 A. La requête (par. 2 - 4) . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 B. La procédure …

 Lire la suite…
  • Thé·
  • Ingérence·
  • Gouvernement·
  • Crime·
  • Commission·
  • Collaboration·
  • Historique·
  • Textes·
  • Allemagne·
  • Délit
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.