LOI n° 2012-1558 du 31 décembre 2012 de programmation des finances publiques pour les années 2012 à 2017

Sur la loi

Entrée en vigueur : 2 janvier 2013
Dernière modification : 2 janvier 2013

Texte intégral


L'Assemblée nationale et le Sénat ont délibéré,
L'Assemblée nationale a adopté,
Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

TITRE II : DISPOSITIONS PERMANENTES

Les projets d'investissements civils financés par l'Etat, ses établissements publics, les établissements publics de santé ou les structures de coopération sanitaire font l'objet d'une évaluation socio-économique préalable. Lorsque le montant total du projet et la part de financement apportée par ces personnes excèdent des seuils fixés par décret, cette évaluation est soumise à une contre-expertise indépendante préalable.
Le Gouvernement transmet au Parlement les évaluations et les contre-expertises mentionnées au premier alinéa.
Les conditions d'application du présent article sont prévues par décret.

I. ― Le Gouvernement présente chaque année au Parlement :
1° Avant le 1er juin, le montant de dépenses fiscales constaté pour le dernier exercice clos ;
2° Avant le premier mardi d'octobre, la prévision annuelle de coût retenue pour les dépenses fiscales de l'exercice à venir et de l'exercice en cours ;
3° Avant le 15 octobre, la prévision annuelle de coût retenue pour l'exercice à venir et l'exercice en cours des réductions, exonérations ou abattements d'assiette s'appliquant aux cotisations et contributions de sécurité sociale affectées aux régimes obligatoires de base de sécurité sociale ou aux organismes concourant à leur financement ainsi que le montant du coût constaté, pour le dernier exercice clos, de ces réductions, exonérations ou abattements.
II. ― Quand il présente les prévisions prévues aux 2° et 3° du I, le Gouvernement transmet au Parlement un bilan des créations, modifications et suppressions de mesures mentionnées au même I :
1° Adoptées dans les douze mois qui précèdent ;
2° Prévues par le projet de loi de finances et le projet de loi de financement de la sécurité sociale afférents à l'année suivante.

La présente loi sera exécutée comme loi de l'Etat.

Fait à Paris, le 31 décembre 2012.

François Hollande

Par le Président de la République :

Le Premier ministre,
Jean-Marc Ayrault
Le ministre de l'économie et des finances,
Pierre Moscovici
La ministre des affaires sociales
et de la santé,
Marisol Touraine
Le ministre de l'intérieur,
Manuel Valls
Le ministre délégué
auprès du ministre de l'économie et des finances,
chargé du budget,
Jérôme Cahuzac

Commentaires


1Conclusions du rapporteur public sur l'affaire n°450701
Conclusions du rapporteur public · 22 juin 2022

N° 450701 France Nature Environnement Île-de-France (FNE IdF) et autres 6ème et 5ème chambres réunies Séance du 25 mai 2022 Décision du 22 juin 2022 CONCLUSIONS M. Stéphane HOYNCK, Rapporteur public Le projet de ligne 18 s'inscrit dans le cadre du projet du Grand Paris prévu par la loi du 3 juin 2010. Il s'agit d'une liaison en métro automatique entre les gares « Aéroport d'Orly » et « Versailles Chantiers », d'une longueur de 35 km dont un peu moins des 2/3 sont en tunnel, il traverse 13 communes dans 3 départements. Il comprend 10 gares. Le projet déclaré d'utilité publique en 2017 n'en …

 Lire la suite…

2Le retour de l'évaluation-socio-économique des investissements ?
www.lagazettedescommunes.com · 10 mai 2022

Evaluation Publié le 10/05/2022 • Par Clémence Villedieu • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France Si aujourd'hui, les collectivités locales sont rarement à l'initiative d'une évaluation socio-économique, la position récente de la Cour des comptes et le lancement d'un nouveau référentiel annoncent une application prochaine de cette méthodologie aux investissements locaux. Dans son dernier rapport annuel sur les finances locales, la Cour des comptes remet au goût du jour l'évaluation socio-économique des projets d'investissement en recommandant de la rendre obligatoire …

 Lire la suite…

3Aménagement Du Territoire - Clauses De Revoyures Sur Les Grands Projets
Mme Aude Luquet · Questions parlementaires · 11 mai 2021

Mme Aude Luquet interroge Mme la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sur le suivi des grands projets dans le temps et le poids financier qu'ils représentent pour les collectivités. En effet, les grands projets nécessitent de lourds investissements souvent cofinancés avec l'État, la région, les départements ou encore les EPCI par exemple. Le temps de réalisation est souvent très long et parfois ces projets sont abandonnés par l'État alors qu'ils sont en cours et que les collectivités les ont cofinancés soit par la réalisation …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Conseil d'État, 6ème - 5ème chambres réunies, 19 novembre 2020, 417362
Rejet

) La déclaration d'utilité publique de travaux relatifs à un ouvrage routier ne constitue pas, du seul fait de son objet principal, une décision dans le domaine de l'eau au sens du IX de l'article L. 212-1 du code de l'environnement relatif aux schémas directeurs d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE), et de l'article L. 212-5-2 du même code, relatif aux schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE).,,,2) Elle doit toutefois être regardée comme telle eu égard aux caractéristiques particulières du projet lorsque celui-ci implique la construction, l'aménagement et l'exploitation …

 Lire la suite…
  • Moyen tiré de l'incompatibilité avec le sdage ou le sage·
  • Déclaration d'utilité publique d'un ouvrage routier·
  • Expropriation pour cause d'utilité publique·
  • Règles de procédure contentieuse spéciales·
  • Expropriation et autres législations·
  • 212-1 du code de l'environnement)·
  • Gestion de la ressource en eau·
  • Pouvoirs et devoirs du juge·
  • Champ d'application·
  • Notions générales

2Cour de cassation, Chambre civile 1, 7 octobre 2015, 14-20.460, Inédit
Cassation

LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant : Sur le moyen unique, pris en sa deuxième branche : Vu l'article L. 552-9 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile ; Attendu que le premier président, saisi de l'appel d'une ordonnance du juge des libertés et de la détention rendue en exécution de ce texte, doit statuer dans le délai de quarante-huit heures de sa saisine ; Attendu, selon l'ordonnance attaquée, rendue par un premier président, et les pièces de la procédure, que M me X… Y…, de nationalité dominicaine, en situation …

 Lire la suite…
  • Droit d'asile·
  • Séjour des étrangers·
  • Interpellation·
  • Police judiciaire·
  • Contrôle·
  • République dominicaine·
  • Détention·
  • Associations·
  • Prolongation·
  • Guadeloupe

3Cour administrative d'appel de Marseille, 8e chambre, 28 mai 2021, n° 20MA03198
Rejet

Vu la procédure suivante : Procédure contentieuse antérieure : La fédération nationale des associations d'usagers des transports (FNAUT) a demandé au tribunal administratif de Marseille d'annuler l'arrêté du 5 septembre 2018 par lequel le préfet des Alpes-de-Haute-Provence a déclaré d'utilité publique le projet d'acquisition d'immeubles en vue de l'aménagement de la desserte de Digne-les-Bains par la route nationale 85 emportant mise en compatibilité des documents d'urbanisme des communes d'Aiglun, de Malijai et de Mallemoisson, ainsi que de la décision du 7 novembre 2018 rejetant son …

 Lire la suite…
  • Projet d'investissement·
  • Étude d'impact·
  • Environnement·
  • Évaluation·
  • Décret·
  • Zone humide·
  • Usager des transports·
  • Financement·
  • Etablissement public·
  • Public
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

0 Document parlementaire

Aucun document parlementaire ne cite cette loi.

Doctrine propose ici les documents parlementaires sur les articles modifiés par les lois à partir de la XVe législature.