Loi Hoguet - Loi n° 70-9 du 2 janvier 1970 réglementant les conditions d'exercice des activités relatives à certaines opérations portant sur les immeubles et les fonds de commerce

Sur la loi

Entrée en vigueur : 1 janvier 1973
Dernière modification : 25 août 2021

Texte intégral

Titre Ier : De l'exercice des activités d'entremise et de gestion des immeubles et fonds de commerce.

Les dispositions de la présente loi s'appliquent aux personnes physiques ou morales qui, d'une manière habituelle, se livrent ou prêtent leur concours, même à titre accessoire, aux opérations portant sur les biens d'autrui et relatives à :

1° L'achat, la vente, la recherche, l'échange, la location ou sous-location, saisonnière ou non, en nu ou en meublé d'immeubles bâtis ou non bâtis ;

2° L'achat, la vente ou la location-gérance de fonds de commerce ;

3° La cession d'un cheptel mort ou vif ;

4° La souscription, l'achat, la vente d'actions ou de parts de sociétés immobilières ou de sociétés d'habitat participatif donnant vocation à une attribution de locaux en jouissance ou en propriété ;

5° L'achat, la vente de parts sociales non négociables lorsque l'actif social comprend un immeuble ou un fonds de commerce ;

6° La gestion immobilière ;

7° A l'exclusion des publications par voie de presse, la vente de listes ou de fichiers relatifs à l'achat, la vente, la location ou sous-location en nu ou en meublé d'immeubles bâtis ou non bâtis, ou à la vente de fonds de commerce ;

8° La conclusion de tout contrat de jouissance d'immeuble à temps partagé régi par les articles L. 121-60 et suivants du code de la consommation ;

9° L'exercice des fonctions de syndic de copropriété dans le cadre de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis.

Pour l'application de la présente loi :


1° Est considérée comme relevant de l'activité de gestion immobilière la location ou la sous-location, saisonnière ou non, en nu ou en meublé, d'immeubles bâtis ou non bâtis lorsqu'elle constitue l'accessoire d'un mandat de gestion ;


2° Est considérée comme une location saisonnière pour l'application de la présente loi la location d'un immeuble conclue pour une durée maximale et non renouvelable de quatre-vingt-dix jours consécutifs.


Lorsque ces locations font intervenir un intermédiaire, leurs conditions de conclusion sont précisées par un décret en Conseil d'Etat.

Les dispositions de la présente loi ne sont pas applicables :

Aux membres des professions dont la liste sera fixée par décret, en considération du contrôle dont leur activité professionnelle fait l'objet ainsi que des garanties financières qu'ils offrent pour l'exercice de cette activité ;

Aux personnes ou à leur conjoint qui, à titre non professionnel, se livrent ou prêtent leur concours à des opérations relatives à des biens sur lesquels elles ont des droits réels divis ou indivis ;

Aux personnes agissant pour le compte de leur conjoint, de parents en ordre successible, ou pour le compte de majeurs protégés ou de mineurs dans les conditions prévues aux titres X et XI du code civil ;

Aux représentants légaux ou statutaires de sociétés de construction régies par les articles L. 212-1 et suivants du code de la construction et de l'habitation pour la réalisation des premières cessions des parts ou actions.

Aux titulaires d'une licence d'agent de voyages, en vertu de la loi n° 92-645 du 13 juillet 1992 fixant les conditions d'exercice des activités relatives à l'organisation et à la vente de voyages ou de séjours, pour la conclusion de tout contrat de jouissance d'immeuble à temps partagé régi par les articles L. 121-60 et suivants du code de la consommation ;

Aux organismes de placement collectif immobilier, organismes professionnels de placement collectif immobilier, sociétés civiles de placement immobilier et à leurs sociétés de gestion, sauf lorsqu'elles gèrent des actifs immobiliers faisant l'objet de mandats de gestion spécifiques ;

Aux associations œuvrant à la promotion de la cohabitation intergénérationnelle solidaire définie à l'article L. 118-1 du code de l'action sociale et des familles et aux articles L. 631-17 à L. 631-19 du code de la construction et de l'habitation.


1Les différents types de location meublée
Gestion Locative · LegaVox · 25 janvier 2023

L'administration fiscale définit largement la "location meublée" qui peut aussi bien être de courte durée (location touristique) que de longue durée (résidence principale). L'administration fiscale définit largement la "location meublée" qui peut aussi bien être de cour Le Bulletin Officiel des Finances Publiques (BOFIP) qualifie de location meublée toute location de "locaux comportant tous les éléments mobiliers indispensables à une occupation normale par le locataire". Ainsi, sont des locations meublées au sens de l'administration fiscale, aussi bien les logements meublés …

 Lire la suite…

2La rémunération de l’intermédiaire de vente d’un fonds de commerce
www.novlaw.fr · 18 janvier 2023

Les conditions du droit à la rémunération de l'agent immobilier dans une vente de fonds de commerce Il faut préalablement qu'un mandat écrit soit émis et que cet écrit soit valable. La rémunération de l'intermédiaire de vente d'un fonds de commerce est très encadrée. Ainsi, le mandataire doit se plier à un formalisme rigoureux ou prendre le risque de ne pas recevoir sa commission. Le mandataire doit être lié avec son client par un contrat écrit ainsi, si le mandat est verbal, la rémunération ne peut être versée, comme le souligne la jurisprudence (arrêt du 27 janvier 1987 rendu par la …

 Lire la suite…

3Tout ce qu’il faut savoir sur l’estimation en ligne d’un bien immobilier
www.kga-avocats.fr · 7 janvier 2023

L'évaluation de la valeur du logement est indispensable si l'on souhaite réaliser une vente dans les meilleurs délais. Les acquéreurs sont intéressés par les biens proposés au juste prix. De toute façon, il est désormais possible de faire une estimation immobilière d'un logement en ligne. Ce procédé est avantageux à plusieurs titres. Réglementation de l'estimation immobilière À l'ère de la numérisation, le vendeur peut estimer sa maison directement sur le web. Il n'a pas besoin de se rendre chez le notaire ou de se présenter à une agence pour le faire. Reste à savoir si l'évaluation …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Cour de cassation, Chambre civile 1, du 22 avril 1992, 91-10.369, Inédit
Cassation

LA COUR DE CASSATION, PREMIERE CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant : Sur le pourvoi formé par M me Nicole Y…, agent immobilier, Cabinet Lazon, demeurant … (Bouches-du-Rhône), en cassation d'un arrêt rendu le 25 septembre 1990 par la cour d'appel d'Aix-en-Provence (2 e Chambre), au profit de M. et M me Z…, X… Le Forum, … (Bouches-du-Rhône), défendeurs à la cassation ; La demanderesse invoque, à l'appui de son pourvoi, le moyen unique de cassation annexé au présent arrêt ; LA COUR, composée selon l'article L. 131-6, alinéa 2, du Code de l'organisation judiciaire, en l'audience …

 Lire la suite…
  • Affaire réalisée·
  • Agent d'affaires·
  • Refus de payer·
  • Commission·
  • Nécessité·
  • Agent immobilier·
  • Lettre de change·
  • Reconnaissance de dette·
  • Mandat·
  • Vente

2Cour de Cassation, Chambre civile 1, du 7 juillet 1992, 90-21.779, Inédit
Rejet

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA COUR DE CASSATION, PREMIERE CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant : Sur le pourvoi formé par la société BB Développement, société à responsabilité limitée, dont le siège social est sis à Paris (16 e ), …, représentée par ses gérants et représentants légaux en exercice domiciliés audit siège, en cassation d'un arrêt rendu le 9 octobre 1990 par la cour d'appel de Paris (15 e chambre, section A), au profit de : 1°) M lle Françoise X…, demeurant à Dampierre (Yvelines), 15,rue de la Brèche, 2°) M lle Lucile X…, demeurant Le Mans (Sarthe), …, défenderesses …

 Lire la suite…
  • Développement·
  • Agent immobilier·
  • Promesse de vente·
  • Mandat apparent·
  • Sociétés·
  • Clause·
  • Prix·
  • Prix minimum·
  • Consorts·
  • Achat

3Cour de cassation, Chambre civile 1, 25 février 2010, n° 08-14.787
Cassation Cour d'appel de renvoi : Infirmation

Demandeur(s) : M me M… X… épouse Y…. Défendeur(s) : M. G… Z… ; La société Bosage Sur le premier moyen, pris en sa seconde branche : Vu l'article 6, alinéas 2 et 4, de la loi n° 70-9 du 2 janvier 1970 et l'article 78, alinéa 1 er , du décret n° 72-678 du 20 juillet 1972 ; Attendu que par acte du 19 avril 2007, M me Y…, agissant à titre personnel et au nom de ses enfants, a donné mandat exclusif à la société Bosage, agent immobilier, de vendre un appartement ; que le 25 avril 2007, M. Z… a accepté une promesse de vente, établie par la société Bosage, aux conditions du mandat ; que M …

 Lire la suite…
  • Agent immobilier·
  • Mandat·
  • Clause d'exclusivité·
  • Validité·
  • Branche·
  • Promesse de vente·
  • Sociétés·
  • Demande reconventionnelle·
  • Reconventionnelle·
  • Remise
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

Documents parlementaires

Sur le projet de loi ordinaire · Loi promulguée
LOI n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (1)

____________________________________________________________________________________________ 278 Article 47 - Supprimer l'obligation de caractère manuscrit de l'acte de cautionnement en matière de location logement ____________________________________________________________________________________ 278 Article 48 – Permettre aux agences d'urbanisme d'être agréés comme observatoires des loyers _____________ 281 Article 49 - Définir le cadre de l'expérimentation de l'encadrement des loyers un caractère expérimental, sur la base du volontariat des EPCI ou de certaines collectivités, en …

Lire la suite…
Sur le projet de loi ordinaire · Loi promulguée
LOI n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (1)

Mesdames, Messieurs, Depuis plusieurs décennies, la société française connaît de profondes mutations. Nos manières d'échanger, de consommer, de travailler, de s'informer, de vivre se transforment et de plus en plus vite. Le rapport au travail évolue et les Français changent d'emploi plus souvent. La mobilité professionnelle devient progressivement une évidence et le logement devient un support pour l'accompagner. Les Français vivent au sein de familles diverses et parfois recomposées. Les jeunes ont du mal à accéder à un logement et plébiscitent la vie en colocation alors que les plus …

Lire la suite…
Sur le projet de loi ordinaire · Loi promulguée
LOI n° 2019-486 du 22 mai 2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises (1)

INTRODUCTION GÉNÉRALE ____________________________________________________ 7 TABLEAU SYNOPTIQUE DES CONSULTATIONS __________________________________________ 9 TABLEAU SYNOPTIQUE DES MESURES D'APPLICATION __________________________________ 15 CHAPITRE I ER : DES ENTREPRISES LIBÉRÉES __________________________________________ 19 SECTION 1 : CRÉATION FACILITÉE ET À MOINDRE COÛT _________________________________ 19 Article 1er relatif à la création d'un guichet unique électronique pour l'accomplissement des formalités liées à la création et à la vie des entreprises …

Lire la suite…
Voir les documents parlementaires qui traitent de cette loi
Vous avez déjà un compte ?