Loi OTSS - LOI n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l'organisation et à la transformation du système de santé (1)

Sur la loi

Entrée en vigueur : 27 juillet 2019
Dernière modification : 28 avril 2021
Codes visés : Code de l'action sociale et des familles, Code de la santé publique et 6 autres

Texte intégral


L'Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,
Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Titre Ier : DÉCLOISONNER LES PARCOURS DE FORMATION ET LES CARRIÈRES DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ
Chapitre Ier : Réformer les études en santé et renforcer la formation tout au long de la vie

I. et III à VI.-A modifié les dispositions suivantes :

-Code de l'éducation
Art. L631-1
-LOI n° 2013-660 du 22 juillet 2013
Art. 39
-Code de l'éducation
Art. L632-1
-Code de la santé publique
Art. L1431-2, Art. L1432-4
-Code de l'éducation
Art. L612-3

II.-A abrogé les dispositions suivantes :

-Code de l'éducation
Art. L631-2

VII.-Les I, II et III sont applicables à compter de la rentrée universitaire 2020.
Les étudiants ayant suivi soit une première année commune aux études de santé prévue à l'article L. 631-1 du code de l'éducation, soit une première année commune aux études de santé adaptée prévue au 1° bis de l'article 39 de la loi n° 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et à la recherche, soit une à trois années d'un premier cycle universitaire adapté conduisant à un diplôme national de licence prévues au 2° du même article 39, avant la publication de la présente loi, et qui auraient eu, en application des dispositions antérieures à la présente loi, la possibilité de présenter pour la première ou la seconde fois leur candidature à l'accès en deuxième année des études médicales, pharmaceutiques, odontologiques ou maïeutiques conservent cette possibilité selon des modalités fixées par décret en Conseil d'Etat.
VIII.-Le Gouvernement remet au Parlement un rapport d'évaluation de la réforme du premier cycle des études mentionnées à l'article L. 631-1 du code de l'éducation en 2021 et en 2023. Ce rapport porte notamment sur les informations apportées aux lycéens et aux étudiants concernant les modalités d'accès aux études de santé, le taux de succès des candidats selon la modalité d'accès et la diversité des profils d'étudiants admis dans les études médicales. Le rapport transmis en 2023 présente en outre une analyse de la réussite des étudiants à l'issue de leur premier cycle.


A modifié les dispositions suivantes :

- Code de l'éducation
Art. L632-2 , Art. L632-3 , Art. L632-12 , Art. L681-1 , Art. L683-1 , Art. L684-1 , Art. L683-2 , Art. L684-2 , Art. L713-4

A abrogé les dispositions suivantes :

- LOI n° 2007-1199 du 10 août 2007
Art. 39
- LOI n°2011-884 du 27 juillet 2011
Art. 20

A modifié les dispositions suivantes :

- LOI n° 2013-660 du 22 juillet 2013
Art. 125

VII.-A.-Les dispositions des I et II du présent article sont applicables aux étudiants accédant à la première année du deuxième cycle des études de médecine à compter de la rentrée universitaire 2021.
B.-Les modalités d'affectation en troisième cycle des étudiants accédant à la première année du deuxième cycle des études de médecine de la rentrée universitaire 2021 à la rentrée universitaire 2023 sont précisées par décret.
VIII.-Les étudiants qui ne répondent pas aux conditions du I sans avoir épuisé, à l'issue de l'année universitaire 2022-2023, leurs possibilités de se présenter aux épreuves classantes nationales prévues par les dispositions antérieures à la présente loi peuvent accéder au troisième cycle des études médicales dans des conditions prévues par décret en Conseil d'Etat.
X.-Les dispositions prévues au premier alinéa du II de l'article L. 632-2 du code de l'éducation sont applicables aux étudiants en dernière année du troisième cycle à compter du 1er novembre 2021.
XI.-Le Gouvernement remet au Parlement en 2025 un rapport d'évaluation de la réforme du deuxième cycle des études de médecine résultant du présent article. Ce rapport porte notamment sur l'apport des nouvelles modalités d'évaluation des connaissances et des compétences des étudiants, sur le processus d'orientation progressive des étudiants, sur la construction de leur projet professionnel et le choix de leur spécialité et de leur subdivision territoriale d'affectation.

XII.-Pour les étudiants accédant à la première année du deuxième cycle des études de médecine à compter de la rentrée universitaire 2020, les dispositions du code de l'éducation en vigueur antérieurement à la présente loi s'appliquent en ce qui concerne l'accès au troisième cycle des études de médecine par les épreuves classantes nationales. Les modalités de validation du deuxième cycle des études de médecine ainsi que le programme des épreuves classantes nationales sont fixés par arrêté des ministres chargés de la santé et de l'enseignement supérieur.

A modifié les dispositions suivantes :
- Code de l'éducation
Art. L632-1

1Vers un élargissement des catégories professionnelles pouvant établir les certificats de décès?
www.seban-associes.avocat.fr · 24 novembre 2022

Alerté sur les délais que subissent les familles endeuillées pour voir les certificats de décès établis et interrogé sur les mesures envisagées en conséquence par le Gouvernement pour les raccourcir, le Ministre de la santé et de la prévention a annoncé qu'une nouvelle catégorie professionnelle pourrait prochainement être autorisée à établir ces actes. Pour rappel, les certificats de décès prévus à l'article L. 2223-42 du Code général des collectivités territoriales (CGCT) doivent être établis pour que l'autorisation de fermeture du cercueil soit délivrée et qu'il puisse être ensuite …

 Lire la suite…

2Stages En Zones Rurales Pour Les Étudiants En Médecine
M. Hervé Maurey, du groupe UC, de la circonsciption : Eure · Questions parlementaires · 20 octobre 2022

M. Hervé Maurey attire l'attention de M. le ministre de la santé et de la prévention sur la mise en œuvre des stages en médecine ambulatoire en zones rurales pour les étudiants en médecine. Ce faisant, il lui rappelle les termes de la question écrite n° 28088 publiée au Journal officiel des questions du Sénat le 2 juin 2022 (p. 2794) qui est devenue caduque du fait du changement de législature. À l'initiative du Sénat, la loi n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l'organisation et à la transformation du système de santé prévoit que « les étudiants de médecine générale réalisent au …

 Lire la suite…

3Conclusions du rapporteur public sur l'affaire n°462637
Conclusions du rapporteur public · 28 septembre 2022

N° 462637 – Association Hôpital Foch et autres N° 462977 – CNOM N° 462978 - CNOM 5ème et 6ème chambres réunies Séance du 14 septembre 2022 Lecture du 28 septembre 2022 CONCLUSIONS M. Florian Roussel, rapporteur public Comment inciter les praticiens à exercer dans les établissements publics de santé et prévenir leur départ ultérieur dans le secteur privé ? Longuement évoquée en 2020 au cours du « Ségur de la santé », cette question est, depuis une cinquantaine d'années, au cœur des réflexions sur l'avenir de l'hôpital. Les trois questions prioritaires de constitutionnalité dont vous êtes …

 Lire la suite…
Voir les commentaires indexés sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

1Conseil d'État, 5ème - 6ème chambres réunies, 23 décembre 2020, 445041, Inédit au recueil Lebon
Conseil d'État : Annulation

Vu la procédure suivante : Par un mémoire et un mémoire en réplique, enregistrés les 2 octobre et 5 décembre 2020 au secrétariat du contentieux du Conseil d'Etat, l'association « SOS Praticiens à diplôme hors Union européenne de France », M me E… D…, M me F… B…, M me C… H… et M. G… A… demandent au Conseil d'Etat, en application de l'article 23-5 de l'ordonnance n° 58-1067 du 7 novembre 1958 et à l'appui de leur requête tendant à l'annulation du décret n° 2020-1017 du 7 août 2020 portant application du IV et du V de l'article 83 de la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement …

 Lire la suite…
  • Diplôme·
  • Conseil constitutionnel·
  • Union européenne·
  • Espace économique européen·
  • Profession·
  • Etablissements de santé·
  • Pharmacien·
  • Conseil·
  • Financement·
  • Sage-femme

2Cour d'appel de Lyon, Protection sociale, 18 mars 2021, n° 19/08370
Confirmation

AFFAIRE DU CONTENTIEUX DE LA PROTECTION SOCIALE RAPPORTEUR R.G : N° RG 19/08370 – N° Portalis DBVX-V-B7D-MXOC SAS XPO TRANSPORT SOLUTIONS RHONE-ALPES FRANCE (AT / F. X) C/ CPAM DU RHONE APPEL D'UNE DÉCISION DU : Tribunal de Grande Instance de LYON du 21 Novembre 2019 RG : 16/04032 COUR D'APPEL DE LYON Protection sociale ARRÊT DU 18 MARS 2021 APPELANTE : SAS XPO TRANSPORT SOLUTIONS RHONE-ALPES FRANCE Quartier des Pierrelles […] représentée par M e Géraud GELLEE de la SELARL TESSARES AVOCATS, avocat au barreau de LYON INTIMEE : CPAM DU RHONE Service du contentieux Général …

 Lire la suite…
  • Incapacité·
  • État antérieur·
  • Transport·
  • Médecin·
  • Accident de travail·
  • Assurance maladie·
  • Sécurité sociale·
  • Rhône-alpes·
  • Maladie professionnelle·
  • Sociétés

3Conseil constitutionnel, décision n° 2020-800 DC du 11 mai 2020, Loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions
Non conformité

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL A ÉTÉ SAISI, dans les conditions prévues au deuxième alinéa de l'article 61 de la Constitution, de la loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions, sous le n° 2020-800 DC, le 9 mai 2020, par le Président de la République. Il a également été saisi, le même jour, par le président du Sénat. Il a également été saisi, le 10 mai 2020, par M me Valérie RABAULT, MM. Jean-Luc MÉLENCHON, André CHASSAIGNE, Joël AVIRAGNET, M mes Marie-Noëlle BATTISTEL, Gisèle BIÉMOURET, MM. Christophe BOUILLON, Jean-Louis BRICOUT, Luc CARVOUNAS, Alain DAVID, M …

 Lire la suite…
  • Isolement·
  • État d'urgence·
  • Santé publique·
  • Liberté·
  • Données·
  • Sénateur·
  • Député·
  • Conseil constitutionnel·
  • Sénat·
  • Personnes
Voir les décisions indexées sur Doctrine qui citent cette loi
Vous avez déjà un compte ?

Documents parlementaires

Sur le projet de loi ordinaire · Loi promulguée
LOI n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l'organisation et à la transformation du système de santé (1)

Mesdames, Messieurs, Notre système de santé est issu d'un modèle né des Trente Glorieuses, et alors précurseur, centré sur l'hôpital et la prise en charge des soins aigus. Il fait, encore aujourd'hui, montre d'excellents résultats, comme en témoignent de nombreux indicateurs, au premier rang desquels l'espérance de vie. Toutefois, à l'image de l'ensemble des pays développés, des évolutions profondes et de long terme, notamment le vieillissement de la population, ou encore la prévalence des pathologies chroniques, sont aujourd'hui sources de tensions pour l'organisation des soins et la …

Lire la suite…
Sur le projet de loi ordinaire · Loi promulguée
LOI n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l'organisation et à la transformation du système de santé (1)
Sur l'article 21, renuméroté article 70
Article 70 LOI n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l'organisation et à la transformation du système de santé (1)

Cet amendement a pour unique but de corriger une erreur de renvoi au sein du code de la santé publique. L'article L. 631-2 visé au sein du projet de loi concerne l'accès au troisième cycle des études de médecine. Son deuxième alinéa ne concerne pas les modalités de détermination du nombre d'étudiants pouvant poursuivre ces études. L'article L. 631-1 en revanche, dans son deuxième alinéa, fixe les modalités de détermination du nombre d'étudiants qui suivent les études de médecine, odontologie et maïeutique. Il est donc plus juste de viser cet article et non le L. 631-2.

Lire la suite…
Voir les documents parlementaires qui traitent de cette loi
Vous avez déjà un compte ?

Lois modifiant ou citant les mêmes textes